Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Canon-obusier de 75 mm modèle 1933 sous casemate

(75-33)






Le canon-obusier de 75 modèle 33 sous casemate a été spécifiquement étudié pour l'équipement des blocs d'artillerie des Alpes, où son utilisation sous casemate a été préférée à celle de tourelles fort couteuses et de fait inutiles dès lors que que seuls les points de passage obligés comme les cols et vallées étaient à couvrir .

Canon-obusier de 75 mm modèle 1933 sous casemate

Matériel de 75 modèle 33 de casemate
Représentation de l'affut complet



Dans cette version, le canon obusier de 75 modèle 33 est parfois dénommé matériel de casemate en terrain rocheux ou matériel de casemate sous roc.

Le tube équipant cet affut est détaillé dans la page du Dico traitant du canon obusier de 75 modèle 33 Seules les particularités de son montage sous casemate sont traitées dans cette page.



Cuirassement

Du fait de l'action frontale des pièces de 75 modèle 33 montées sous casemate, celles ci étaient soumises au coups directs et devaient être protégées par un cuirassement renforcé.

Ouvrage du Sapey

Ouvrage du Sapey - Bloc 3
Chambre de tir pour canon-obusier de 75 modèle 33



Ce cuirassement est constitué d'une plaque d'embrasure en acier de forte épaisseur et inclinée, prolongée en partie haute par une partie horizontale de même épaisseur. Cette portion horizontale est elle même prolongée par trois fers IPN de fortes dimensions.
Les cotés de la pièce ne sont pas en reste puisque ils sont protégés par deux murailles incurvées en acier , elles mêmes prolongées par deux fers IPN de fortes dimensions.

Canon-obusier de 75 mm modèle 1933 sous casemate

Canon obusier de 75-33
Représentation du cuirassement et de la pièce en place



Le cuirassement est doublé par une tôle d'acier permettant d'éviter la projection de ménisques dus à l'effet Hopkinson en cas de coup direct.

La taille réduite du tube étant réduite, aucune partie de ce dernier ne dépasse de la rotule solidaire de l'embrasure ce qui permet l'utilisation de deux volets d'embrasure qui une fois fermés mettent à l'abri le tube et la rotule des coups d'embrasure.

Canon-obusier de 75 mm modèle 1933 sous casemate

Dispositif de volets d'embrasure



Ces volets se manoeuvrent depuis l'intérieur de la casemate et un dispositif de sécurité de tir (voir ci-après) interdit l'utilisation de la pièce tant qu'ils sont pas ouverts.


Montage

L'affut

Le canon-obusier de 75 mm modèle 1933 sous casemate est monté sur un affut spécifique.

Canon-obusier de 75 mm modèle 1933 sous casemate

Matériel de 75 modèle 33 de casemate
Description de l'affut



Cet affut est constitué de deux flasques latéraux rendus solidaires par deux entretoises supérieures et inférieures. Cet ensemble pivote sur le plan horizontal (direction) autour d'un pivot solidaire de la selette fixe.

Canon-obusier de 75 mm modèle 1933 sous casemate

Matériel de 75 modèle 33 de casemate
Vue éclatée de l'affut



Un berceau solidaire de la rotule d'embrasure pivote entre les deux flasques de l'affut autour de l'axe de cette rotule (site).

Le canon obusier glisse dans le berceau et son mouvement lors du recul est controlé par le frein et le récupérateur hydrauliques solidaires du berceau.

Canon obusier de 75 modèle 33 sous casemate

Canon-obusier de 75 mle 33 sous casemate
Le tube représenté dans son berceau
Celui ci est équipé de la culasse Nordenfeld d'origine qui sera
remplacée en 1939 par une culasse semi-automatique mle 33



Le poids de l'ensemble constitué par la partie mobile et la plateforme de chargement (voir ci-après) était compensé par un équilibreur à ressorts placé au dessus de la pièce.

Le pivot de la sellette se trouvant dans l'axe de la rotule d'embrasure, cette dernière constitue de fait le point unique autour duquel tourillonne la pièce glissant dans le berceau.

Pointage

Le pointeur se trouve sur une plateforme de pointage placée à gauche de la pièce. Il dispose de deux volants permettant de régler la direction (axe horizontal) et le site (axe vertical) de la pièce. Deux plateaux indicateurs lui indiquent les valeurs correspondant à la position de la pièce.


Amplitude de la pièce

Pointage horizontal : 50 grades (45°)
Pointage vertical : -9° / +40°
Recul maximal : 450 mm



Canon-obusier de 75 mm modèle 1933 sous casemate

Matériel de 75 modèle 33 de casemate
Détail du poste de pointage



Le canon obusier de 75 modèle 33 pouvait être utilisé en tir direct. Dans ce cas, le pointage était assuré par une lunette à plusieurs coudes solidaire de l'affut de la pièce. L'ajustement de la ligne de visée horizontale était obtenue par un prisme mobile situé dans la lunette dont l'inclinaison était commandée par un levier extérieur.
Ce levier était actionné par un système de renvoi mécanique de la position du plateau indicateur des sites de la pièce.

Canon-obusier de 75 mm modèle 1933 sous casemate

Détail du poste de pointage et du renvoi entre le plateau des sites et le levier commandant le prisme de la lunette



Cette lunette est décrite sur cette page du Dico


Chargement - déchargement

Le canon ne dépassant pas à l'extérieur, l'amplitude du déplacement de la culasse en hauteur est important et une plateforme mobile permet aux chargeurs de rester à bonne hauteur pour le chargement de la pièce.
Le mouvement de cette plateforme est solidaire de celui de la pièce grâce au bras coudé actionné par un secteur denté lors du déplacement de cette dernière.

Le remplacement de la culasse Nordenfeld par la culasse semi-automatique mle 33 a permis d'augmenter la cadence de tir en automatisant le déchargement de la pièce après le tir. L'étui extrait était receuilli par une goulotte et envoyée dans l'écran collecteur de douilles pour être acheminé par des tables à rouleaux puis par un toboggan jusqu'au local pour douilles vides situé au bas du bloc. L'ensemble écran collecteur et la goulotte suivaient la position du tube et restaient en permanence à l'arrière de celui ci pour recueillir les douilles utilisées.


Sécurité de tir

Comme pour toute pièce d'artillerie pouvant voir sa bouche occultée par un volet d'embrasure, un dispositif de sécurité a été mis en place pour interdire l'utilisation de la pièce lorsque les volets étaient fermés.

La culasse semi-automatique mle 33 est dotée d'une serrure de sécurité dont la clef est la même que la serrure de sécurité des volets d'embrasure de la pièce. Cette clef et les deux serrures associées sont uniques et propres à chaque pièce.
Lorsque les volets sont fermés, la clef est prisonnière de la serrure montée sur l'embrasure, l'absence de la clef dans la culasse empêche le fonctionnement de cette dernière. L'ouverture des volets libère la clef et celle-ci permet alors de déverrouiller la culasse ou elle reste prisonnière. Il faut reverrouiller la culasse et en retirer la clef pour pouvoir de nouveau fermer les volets d'embrasure.



Service de la pièce

Selon les recommandations de l'établissement d'expériences Techniques de Bourges chargés des tests de la pièce, l'équipe servant la pièce différait selon le type de culasse et les tirs a effectuer :


Culasse Nordenfeld

Tir indirect

1 Chef de pièce
1 Chargeur tireur
1 Culassier
1 Pointeur (hauteur et direction)


Tir direct

1 Chef de pièce
1 Chargeur tireur
1 Culassier
1 Pointeur à la lunette
1 servant des hausses


Culasse semi automatique mle 33

Tir indirect

1 Chef de pièce
1 Chargeur tireur
1 Pointeur (hauteur et direction)


Tir direct

1 Chef de pièce
1 Chargeur tireur
1 Pointeur à la lunette
1 servant des hausses



Constructeur

Un prototype présenté par les Ateliers et Chantiers de la Loire a été testé par l'Etablissement d'Expériences Techniques de Bourges de décembre 1933 à juillet 1934 (PV n°242, 243, 246, 260, 263, 267, 271 et 291).
Ces essais réalisés avec deux bouches à feu munies chacune de l'une des culasses prévues pour ce tube (Nordenfeld et S-A mle33) ont nécessité plus de 1 700 tirs et permis de tester le matériel, de l'améliorer et de corriger quelques défauts.

Canon obusier de 75 modèle 33 sous casemate

Prototype fourni par les ACL pour les essais à Bourges
L'une des rares photos existant de ce matériel.
Le canon est équipé d'une culasse semi-automatique mle 33



Ils se sont avérés concluants et ont amené à la validation par l'établissement de Bourges du prototype soumis le 7 juillet 1934.


Déploiement

Les ouvrages suivants ont été dotés de ces pièces sous casemate, agissant toutes en action frontale pour couvrir les points de passage:


- Ouvrage du Sapey - bloc 1 - 1 pièce
- Ouvrage du Sapey - bloc 2 - 1 pièce
- Ouvrage de Flaut - bloc 3 - 2 pièces
- Ouvrage de Rimplas - bloc 4 - 2 pièces
- Ouvrage de Rimplas - bloc 5 - 2 pièce


Soit un total de 8 pièces, compte non-tenu des tubes de rechange.

L'ensemble de ces pièces a été démonté par l'armée italienne. Aucune de ces pièces ne subsiste de nos jours, il est possible qu'elles aient été stockées dans l'arsenal de la Spezia, détruit plus tard par un bombardement allié.





Rédaction initiale

Pascal LAMBERT



Sources :

Notice relative à la description et à l'entretien du matériel de 75 mle 1933 de casemate - 29 juin 1936
Question n° 156H - Note n°20 - Matériel de 75 mle 1933 de casemate - Avis
Hommes et ouvrages de la Ligne Maginot , T2 et T4 - J.Y. Mary, A. Hohnadel et J. Sicard
Wikimaginot





Page n° 1000804 mise à jour le 27/04/2020 - © wikimaginot.eu 2020




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu