Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




2° Division d'Infanterie

(2° DI)






Généralités

La 2° Division d'infanterie est une division de série A de Type Nord-Est.
Après un court passage sur la frontière du Nord et le SF de l’Escaut, elle rejoint le front de Lorraine à partir du début décembre 1939, comme unité de renforcement du secteur de Tromborn puis, à partir du 8 mars 1940 dans le secteur d’Elzange.
Fin mai, la 2° DI quittera les intervalles de la Ligne Maginot pour se porter sur le front de l’Aisne avant de battre en retraite vers la Bourgogne vers la fin juin.


Unités organiques à la mobilisation

Etat-Major

- Commandement de la division : Général de Division RENONDEAU à partir du 2 septembre puis Général de Brigade KLOPFENSTEIN (à partir du 6 janvier 1940)
- Chef d'Etat Major : Cdt VILLATE
- Commandant de l'artillerie divisionnaire : Col HAUTECOEUR
- Commandant de l'infanterie divisionnaire : Col LAPENNE


Infanterie

- 33° RI (Régiment d'Infanterie) : Lt Col VIVIEN
- 73° RI (Régiment d'Infanterie) : Lt Col TERRIER
- 127° RI (Régiment d'Infanterie) : Cdt GABRIEL
- 13° Compagnie divisionnaire de pionniers du 73° RI

Cavalerie :

- 11° GRDI (Groupe de Reconnaissance de Division d'Infanterie) : Cdt HENNOCQUE

Artillerie :

- 34° RAD (Régiment d'Artillerie Divisionnaire) : Col MOREL puis Col MAUMY (à partir du 30 avril 1940 et enfin Chef d’escadron BUNEL (à partir du 7 mai 1940)
- 234° RALD (Régiment d’Artillerie Lourde Divisionnaire) : Lt Col STREISSEL puis Lt Col HENRIET (à partir du 31 mai 1940)
- 10° Batterie du 34e RAD
- Parc d’artillerie divisionnaire n° 2
- 2° Compagnie d’ouvriers
- 2° Section de munitions hippomobile
- 202° Section de munitions automobile

Génie

- 2° Bataillon de sapeurs-mineurs (dissous le 16 novembre 1939, les compagnies 2/1 et 2/2 deviennent autonomes)
- 2/1 Compagnie de Sapeurs-Mineurs
- 2/2 Compagnie de Sapeurs-Mineurs

Transmissions

- 2/81 Compagnie Télégraphique
- 2/82 Compagnie Radio

Train

- 2/1 Compagnie hippomobile
- 102/1 Compagnie automobile

Intendance :

- 2/1er Groupe d'Exploitation Divisionnaire

Santé :

- 2e Groupe Sanitaire Divisionnaire


Historique succinct

La 2° DI est une division de série A type Nord-Est dont la mobilisation est faite dans la 1° Région Militaire (Lille) :
- 33° RI à partir du CMI 12 de Lille, Béthune, Valenciennes
- 73° RI à partir du CMI 11 de Dunkerque, Calais, Boulogne
- 127° RI à partir du CMI 13 de Cambrai, Arras, Avesnes
- 11e GRDI à partir du CMC 1 de Saint Omer
Les deux régiments d’artillerie proviennent de la 3e Région Militaire (Rouen) et formés à partir du 34e RA stationné en temps de paix à Rouen.

- 8 au 15 septembre : la 2° DI se concentre dans la région de Marquion (62) puis de Marchiennes (59)
- 1er au 15 octobre : mouvement vers la région d’Artres (59) où la division occupe deux sous-secteurs du SF de l’Escaut (Saint-Amand et Préseau)
- 4 au 6 décembre : la 2° DI fait mouvement par chemin de fer vers la région de Metz

- 11 au 15 décembre : la DI relève la 32° DI dans le secteur de Tromborn du SF Boulay qu’elle occupe jusqu’au début de février 1940
- 21 au 30 décembre : la 2° DI occupe brièvement le sous-secteur de Burtoncourt avant de le repasser à la 1° DIC
- 1er au 10 février : la 2° DI est relevée par la 10° DI du général Sisteron et se regroupe dans la région de Pagny-sur-Moselle, au sud de Metz, puis de Briey

- Entre le 8 et le 14 mars, la division repasse en ligne et s’installe dans le secteur d’Elzange du SF de Thionville, entre la 56° DI à l’ouest et la 7° DI à l’est
- 10 mai 1940 : l’ennemi attaque le Stromberg (qui domine Sierck sur la rive occidentale de la Moselle) et Apach, qui sont tous deux perdus
- 15 mai : perte du sommet de l’Altenberg (au sud de Sierck)
- A partir du 25 mai, la division est progressivement relevée par la 56° DI et fait mouvement par voie ferrée vers la région de Châlons-sur-Marne (51). La grande unité est regroupée dans la région de Vouzy à une quinzaine de kilomètres à l’ouest de Châlons

- Entre le 28 et le 30 mai, la 2° DI refait mouvement vers le secteur de Rethel, dans les Ardennes
- Entre le 9 et le 12 juin, la division est lourdement désorganisée par les attaques de l’ennemi qui a réussi à franchir l’Aisne
- Le 12 juin, le général KLOPFENSTEIN regroupe sous ses ordres les restes des 2°, 10° et 235° DI et ordonne le repli vers le sud
- Les restes, très limités, de ces divisions se replient ensuite vers le sud de la France, jusqu’à former trois zones de regroupement dans l’Ardèche autour de Saint-Privat.


Unités de rattachement de la 2° DI et localisation du PC de Division


2° DI




Unités constituantes et rattachées à la 2° DI


2° DI





Rédaction initiale : Michel TEITEN - 08/05/2020

Sources :
Grandes Unités de l’Armée Française Tome 2,
SHD cartons 32N3 à 32N7,
The French Army 1939-1940, de Lee Sharp





Secteur(s) concérné(s) :SFB SFT




Page n° 1000810 mise à jour le 20/06/2020 - © wikimaginot.eu 2020



Fils de discussion



2ème DI
3 messages, le dernier est de jolasjm le 08/05/2020






Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu