Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




70° Régiment d'Artillerie Mobile de Forteresse

(70° RAMF)






Le 70° Régiment d’Artillerie Mobile de Forteresse (70° RAMF) était le régiment d’artillerie couvrant les intervalles du Secteur Fortifié de Thionville .

Il était constitué deux groupes tractés armés avec vingt-quatre canons de 75 mm modèle 1897/1933 TTT et d'un groupe armé de douze pièces de 155 mm C 1917 Schneider TTT.

Insigne du 70° RAMF

Insigne du 70° RAMF




La mobilisation

Le régiment est constitué les 25 et 26 août 1939 par le CMA 206 à partir d’un noyau actif du 46° RARF (Régiment d'Artillerie de Région Fortifiée) de Thionville (régiment qui devient, sous la désignation de 46° RAMF, le régiment d’artillerie mobile du Secteur Fortifié de la Crusnes)

Le régiment est sous les ordres du Lt-colonel Caillard d’Aillères et est alors rassemblé comme suit :

  • Etat-Major et Batterie Hors Rang (BHR) à Villers-les-Plesnoy

  • I/70 à Giraumont

  • II/70 à Norroy-le-Veneur

  • III/70 à Saulny


Dès le 27 Aout, le régiment part occuper ses positions dans le Secteur Fortifié de Thionville :


  • PC du régiment à Sainte-Marie près de Thionville

  • I/70 dans le Bois Babert près d’Oeutrange
    formant avec l’artillerie des ouvrages de Rochonvillers et de Molvange (151° RAP), l’Artillerie du Sous-secteur d’Oeutrange (Groupement d'Artillerie 3)
    Il est doté de vingt-quatre canons de 75 mm modèle 1897/1933 TTT

  • II/70 près de Garche
    formant l’Artillerie du Sous-Secteur d’Hettange (Groupement d'Artillerie 2) avec les pièces des ouvrages de Soetrich, Kobenbusch et Galgenberg (151° RAP)
    Il est doté de vingt-quatre canons de 75 mm modèle 1897/1933 TTT

  • III/70 à Valmestroff
    formant l’Artillerie du Sous-Secteur d’Elzange (Groupement d'Artillerie 1) avec les pièces des ouvrages de Metrich et du Billig (151° RAP)
    Il est doté de douze pièces de 155 mm C 1917 Schneider TTT.




Organisation

Ordre de bataille fin aout 1939

Etat-Major du régiment

Colonel commandant le régiment : LtCol Caillard d’Aillères
Adjoint : Lt Poulaillon
Cdt la BHR et Transmissions : Lt Dekeersmaekers
Liaison : Lt Lelarge
SRA et Transmissions : Lt Ficheroulle
Radio : SLt Jenner
Mécanicien du régiment : Cne Moinet
Munitions : SLt Morel


I° Groupe

Le I° Groupe faisant partie du GA 3 (Groupement d'Artillerie 3) intervient en appui direct du 169° RIF couvrant le sous-secteur fortifié d'Angevillers / Oeutrange
Sa devise est Gare au bec


EM du Groupe

Commandant de Groupe : CE Pavelak
Adjoint : Lt Baron
Adjoints : Lt Fleury et Miler / SLt Barlet et Peter


1° Batterie

Commandant : Cne Cruau
Lt Virlet et Saint Just


2° Batterie

Commandant : Cne Pierre
Lt Brezet et Wavrin


3° Batterie

Commandant : Cne Clignet
Lt Berret et Asp Dreyfus


CR

Commandant : Lt Favelin
Lt Prunier, Pinot, Boleron, médecin Lt Beigreder


II° Groupe

Le II° Groupe faisant partie du GA2 (Groupement d'Artillerie 2) intervient en appui direct du 168° RIF couvrant le sous-secteur fortifié de Hettange-Grande


EM du Groupe

Commandant de Groupe : CE Galmiche
Adjoint : Lt Moch
Adjoints : Lt Deullin, Duclos, Hoc, Denoyer, SLt Maingourd et Asp Chardon


4° Batterie

Commandant : Lt Jornet
Ss-Lt Cassaigne et Nenesson


5° Batterie

Commandant : Lt Boyze
Lt Thuillier et Briot


6° Batterie

Commandant : Cne Pernot
Lt Marnant et Jacquemet


CR

Commandant : Lt Bazelaire
Lt Bloch, Lelong, médecin-Lt Raphael
Cne mécanicien : Cne Chabot


III° Groupe

LE III° Groupe fait partie du GA1 (Groupement d'Artillerie 1) et intervient en appui direct du 167° RIF (Régiment d'Infanterie de Forteresse) couvrant le sous-secteur fortifié d'Elzange


EM du Groupe

Commandant de Groupe : CE Arnault puis Hanoteau à partir de septembre 1939
Adjoints : Lt Demarche, Picard, Posetl-Vinay, Mismacque, SLt Lenard


7° Batterie

Commandant : Cne Rigaudias
Lt Lebel, Pillorget et Asp Ballard


8° Batterie

Commandant : Lt Leflaive
Lt Noiville, Pernon


CR

Commandant : Cne Chartier
Lt Goualch, SLt Tignières, médecin Lt Gousset
Lt mécanicien : Lt Heyler



Ordre de bataille du 70° RAMF au 25 juin 1940

Etat-Major du régiment

Colonel commandant le régiment : LtCol Droneau
Adjoint : Cne Chartier
PHR et transmission : Lt Dekeersmaekers
Liaison : Lt Lelarge
SRA et observation : Lt Ficheroulle
Radio : SLt Jenner
Mécanicien du régiment : Cne Heyler


I° Groupe

EM du Groupe

Commandant de Groupe : CE Pavelak
Adjoint : Lt Baron
Adjoints : Lt Wavrin / SLt Barlet, Morel, Asp Baur


1° Batterie

Commandant : Cne Cruau
Lt Virlet, Saint Just


2° Batterie

Commandant : Lt Brezet
Lt Miler et Asp Gallerand


3° Batterie

Commandant : Lt Moch
Lt Berret et Asp Dreyfus


CR

Commandant : Lt Favelin
Lt Prunier, Binot, Boldron, médecin Lt Beigreder


II° Groupe

EM du Groupe

Commandant de Groupe : CE Pernot
Adjoint : Cne Boyez
Adjoints : Lt Deullin, Huc, Postel-Vinay, Maingourd, Denoyer


4° Batterie

Commandant : Lt Duclos
Lt Duclos, Asp Guy


5° Batterie

Commandant : Cne Poulaillon
Lt Thuillier, Asp Lachaud


6° Batterie

Commandant : Cne Marlant
SLt Chardon, Asp Vitenet


CR

Commandant : Lt Bazelaire
Lt Goualch, Bloch, Lelong, médecin-Lt Raphael


III° Groupe

EM du Groupe

Commandant de Groupe : Cne F. Kaag
Adjoint : Cne Rigaudias
Adjoints : Lt Demarche, Mismacque, SLt Lenard, de Muret


7° Batterie

Commandant : Lt Jacquemet
Lt Pillorget


8° Batterie

Commandant : Lt Caen
Lt Balland, Asp Mignonneau



Historique succinct

17 - 30 sept 1939 :
Après la déclaration de guerre, tous les Groupes du 70° RAMF font mouvement sur la rive droite de la Moselle pour occuper, au 17 septembre, les positions avancées suivantes:

  • PC du régiment à Manderen

  • I/70e à Bois le Merle (à l’ouest de Kirsch-les-Sierck)

  • II/70e près de Ritzing

  • III/70e à Kirschnaumen puis Evendorf

  • Les batteries du régiment appuient les opérations de la 12° DIM avec des tirs sur la région d’Oberperl en Allemagne, juste au-dessus d’Apach.

    01 octobre 1939
    Le Lt-colonel Droneau (venant du 155° RAP en Alsace) prend le commandement du 70° RAMF.

    Décembre 1939
    Les trois Groupes reprennent leurs positions initiales dans les trois sous-secteurs du SFT à partir de décembre 1939. Une batterie avancée est positionnée près de Haute-Kontz ; elle y demeure jusqu’à son repli sur Sentzich le 10 mai.

    Jusqu’à la date du 10 mai, les hommes du 70°, comme dans la plupart des unités du SFT, travailleront à l’amélioration des positions et à l’instruction.

    Mai 1940
    Les batteries des 1er et 2 Groupe interviennent à partir du 10 mai en soutien direct des unités au contact avec l’ennemi qui vient d’envahir le Luxembourg et se rapproche progressivement de la ligne principale de résistance.
    Chaque jour et chaque nuit, les batteries des deux Groupes, soumises aux tirs de contre-batterie ennemis, procèdent à des tirs de harcèlement.

    Le troisième Groupe, dans le sous-secteur d’Elzange, ne commence ses tirs que vers la fin du mois de mai.

    13 juin 1940
    Ces opérations se poursuivent jusque dans la nuit du 13 juin, quand le régiment est informé par le SFT qu’il devra quitter les intervalles des ouvrages de Ligne Maginot qui seront abandonnés.

    Après avoir détruit tous les centraux téléphoniques, les unités du 70° RAMF font mouvement :

    - 1er Groupe à destination de Hauconcourt (EM et 3e Bie), Amanvillers (1re Bie) et Ay-sur-Moselle (2e Bie)
    - BHR et 2e Groupe sur Woippy
    - 3e Groupe sur Saint Eloi


    Intégré à la Division de Marche Poisot, un long chemin de croix commence pour les hommes du régiment qui retraitent vers le sud.

    20 - 21 juin 1940
    L’histoire du 70° RAMF se termine quand son Etat-Major et le II° groupe sont capturés le 20 juin vers 19h à Tantimont dans les Vosges et le III° groupe à Etreval.
    Le I° Groupe sera capturé le 21 juin.





    Rédaction :

    Michel Teiten




    Sources :

    Brochure du chef d’escadron Pavelak Commandant le I/70e RAMF
    Carton du 70e RA (34N586 SHD)
    Hommes et ouvrages de la Ligne Maginot Tome 2 -JY Mary, AHohnadel, J Sicard





    Page n° 1000838 mise à jour le 30/06/2020 - © wikimaginot.eu 2020




    Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
    Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

    Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
    Nous contacter au bas de cette page
    pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

    Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu