Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




3° Compagnie Auxiliaire de Destructions Minières

(3° CADM)






La 3° Compagnie Auxiliaire de Destructions Minières a pour missions de récupérer les matériels et outillages des exploitations minières placées devant la ligne principale de résistance et de procéder à la destruction des installations minières dans le cas d'une invasion allemande


Missions

Pour les missions de la compagnie se référer à la page Compagnies Auxilliaires de Destructions Minières .



Mobilisation

Prévue par la D.M. n 1872 I/E.M.A. du 25 février 1939, l'unité est mise sur pied par le Centre Mobilisateur du Génie n° 2 à partir d’affectés spéciaux des sociétés concessionnaires. Elle est composé de personnel issu des sociétés minières locales placés en affectation spéciale et mobilisés sur place.

Sa mission est de procéder à la récupération des matériels et outillages des mines du SF de Crusnes et de procéder sur ordre aux destructions nécessaires pour rendre les installations inutilisables par l'ennemi.

La compagnie est placée sous les ordres direct du commandant du Génie du secteur fortifié de Crusnes.



Organigramme

La compagnie est aux ordres d'un officier (Capitaine ?) désigné par le commandant du Génie du Secteur Fortifié. Elle se compose de 18 officiers, 29 sous-officiers ou caporaux et 324 hommes (1).
L'effectif est scindé en quatre sections prenant chacune en charge un ou plusieurs sites miniers appartenant au même concessionnaire. (2)


5° Section

Mines d'Ottange (Ottange I, II et III)
Union de Consommateurs de Produits Métallurgiques et Industriels (à vérifier)
Composée de 2 officiers, 5 sous-officiers ou caporaux et 43 hommes


6° Section

Mine Gustave Wissner (mine de Bure) et mine d'Angevillers I (Algrange)
Aciéries de Longwy
Composée de 1 officiers, 1 sous-officier ou caporal et 13 hommes


7° Section

Mine d'Aumetz, mine Ida-Amélie (Boulange) et mine de Bassompierre (Boulange - Fontoy)
Société Métallurgique de Knutange (à vérifier)
Composée de 2 officiers, 5 sous-officiers ou caporaux et 49 hommes


8° Section

Mine de Saint-Michel (Audun-le-Tiche) et Montrouge (Audun le Tiche)
Société Minière des Terres Rouges
Composée de 2 officiers, 4 sous-officiers ou caporaux et 36 hommes


9° Section

Mines de Mine d'Errouville, Galerie ARBED
Société des Mines d'Errouville (De Wendel ?)
Composée de 2 officiers, 4 sous-officiers ou caporaux et 36 hommes



10° Section

Mine de Villerupt et mine de Crusnes
SAV (Société d'Aubrives-Villerupt).
Composée de 2 officiers, 6 sous-officiers ou caporaux et 54 hommes


11° Section

Mine de Micheville et mine de Micheville-Brehain (Thil)
De Wendel ou Compagnie des aciéries de Micheville (à vérifier)
Composée de 2 officiers, 3 sous-officiers ou caporaux et 27 hommes


12° Section

Mine de Tiercelet et de Godbrange Est
Syndicat des Mines de Tiercelet (à vérifier)
Composée de 2 officiers, 3 sous-officiers ou caporaux et 27 hommes


13° Section

Mine de Godbrange Ouest (Hussigny-Godbrange)
Composée de 2 officiers, 3 sous-officiers ou caporaux et 39 hommes



Historique

Dés la déclaration de guerre en septembre 1939, la compagnie dynamite les galeries passant sous les ouvrages comme la galerie d’Errouville de la Mine Mont-Rouge à Audun-le-Tiche afin d'éviter une éventuelle réutilisation par les sapeurs de l'armée allemande.

Les installations essentielles (chevalements, pompes, stations électriques, ventilateurs ...) sont détruites par les sections de la compagnie entre le 10 et le 14 mai et les sections se replient sur ordre.






1 - Les effectifs donnés sont ceux prescrits par la DM 1872 I/EMA du 25 février 1939. Il est fort possible que comme pour la 2° CADM, les concessionnaires aient demandé et obtenu des effectifs supplémentaire au vu des missions prévues.
Le nombre d'officiers pouvait être réduit, le remplacement dans chaque section de l'un d'eux par un sous-officier était possible, de même que le nombre de sous officiers pouvait être augmenté au détriment du monter d'hommes du rang, l'effectif total devant rester inchangé.

2 - La numérotation des sections est faite à la suite de celles de la 1° CADM du SF Thionville qui en compte quatre.






Rédaction

Pascal Lambert




Sources:

SHD 31N106 - 14 - D.M. n 1872 I/E.M.A. du 25 février 1939
Société d'Histoire de Longwy
Le Blog de Roland - Historique de la mine d'Angevillers à Algrange
www.industrie.lu




Secteur(s) concerné(s) :SFCR




Page n° 1000919 mise à jour le 21/08/2021 - © wikimaginot.eu 2021




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu