Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




460° Régiment de pionniers

(460° RP)






Le 460° Régiment de pionniers existe dès le temps de paix. Créé entre les deux guerres, il regroupe les bataillons de pionniers affectés aux brigades de forteresses de la 6° Région militaire correspondant aux futurs secteurs fortifiés de Faulquemont, de Boulay, de Thionville et de la Crusnes.


Mobilisation

Les bataillons du temps de guerre sont mis sur pied à partir du 10 septembre 1939 par le CMI 202 à Pouxeux. Comme tous les bataillons de pionniers affectés à la forteresse, ses bataillons forment corps et sont indépendants.


Pour plus d'explications sur ce type de structure, voir la page Régiments de Pionniers



Composition

Le 460° régiment de pionniers est composé de trois bataillons numérotés de I à IV. Le régiment regroupait avec le 400° RP l'ensemble des bataillons de pionniers du temps de paix affectés aux brigades de forteresse du Nord Est, le 400° RP étant composé des bataillons V à VIII.


1° bataillon

Le bataillon est affecté au secteur fortifié de Faulquemont puis au 44° CAF à compter du 16 mars 1940
Il est mis sur pied par le CMI 62 à Bar-le-Duc à partir du 9 septembre 1939.


Encadrement

  • Chef de Corps : CB Barbot

  • 1° Cie :

  • 2° Cie :

  • 3° Cie :

  • 4° Cie :


460° Regiment de Pionniers

Insigne du 1er Bataillon



2° Bataillon

Le bataillon est affecté au secteur fortifié de Boulay
Il est mis sur pied par le CMI 62 à Bar-le-Duc à partir du 6 septembre 1939.


Encadrement

  • Chef de Corps : CB Reidinger

  • 1° Cie :

  • 2° Cie :

  • 3° Cie :

  • 4° Cie :


Le 2° Bataillon a édité un journal intitulé Bleu-Blanc-Rouge. Il en paraitra 7 numéros de janvier à juin 1940.

460° Regiment de Pionniers

Insigne du 2ème Bataillon



Son insigne porte la devise du bataillon : Toujours le premier

3° bataillon

Le bataillon est affecté au secteur fortifié de Thionville puis au 42° CAF après le 16 mars 1940.
Il est mis sur pied par le CMI 62 à Saint-Mihiel le 5 septembre 1939.

A la mobilisation, le bataillon compte 16 officiers et 799 sous-officiers et hommes du rang.


Encadrement

  • Chef de Corps : CB Pierre Emile Magdelain (réserve)

  • Officier de détail : Lieutenant Brulé

  • Médecin :Lt médecin Imbona

  • 1° Cie : Cne Varoud-Vial
    Cantonnée à Kuntzig Basse-Yutz (SNCF)

  • 2° Cie : Cne Martin
    Camp de Cattenom

  • 3° Cie : Cne Dollé
    Camp d'Elzange

  • 4° Cie : Cne Moreynal
    Camp de Cattenom


Autre personnel

Lt Barast, Lt Beaulieu, Lt Bernard, Lt Brugère (2° Cie), Lt Calemetz (3° Cie), Lt Damy (4° Cie), Lt Gauthier (2° Cie), Lt Pion, Lt Trioulaire
Sgt Kissel


4° bataillon

Le bataillon est affecté au secteur fortifié de la Crusnes.
Il est mis sur pied par le CMI 62 à Saint-Mihiel le 5 septembre.


5° bataillon

Créé plus tardivement, ce bataillon est affecté à la Région Fortifiée de Metz (RFM).
A la dissolution de la RFM le 16 mars 1940, ce bataillon est passé à la réserve Générale.


6° bataillon

Créé plus tardivement, ce bataillon est affecté à la Région Fortifiée de Metz (RFM).
A la dissolution de la RFM le 16 mars 1940, ce bataillon est passé à la réserve Générale.




Historique

Le 3° bataillon s'établit à Kuntzig le 7 septembre 1939. Il fournit des détachements pour les dépôts de munitions de Reinange et de Saint-Hubert ainsi qu'une section pour le QG du SFT à Illange.
La 3° Cie est en position à Inglange avec comme mission l'aménagement du ruisseau la Canner en obstacle antichars sous la direction du Génie du CAC (Corps d'Armée Colonial).
Bien que les travaux ne soient pas terminés, la compagnie fait route le 18 octobre 1939, destination vers la rive gauche de la Moselle. Elle est cantonnée au Camp de Hettange-Grande et sa nouvelle mission est l'aménagement de blocs d’intervalle autour de l’ouvrage d'artillerie de Soetrich.
Une section de la 3° Cie part le 26-10-39 pour Thionville et est mise à la disposition de la Cie du Parc de CAO à la Scierie Reuter & Léonard ou la totalité de la Cie les rejoint quelques jours plus tard. Elle est cantonnée aux Hospices de Beauregard et, sa mission terminée, elle rejoint le 3° Bataillon à Hettange-Grande le 4 janvier 1940.
L’effectif de la Cie est employé au déchargement de wagons à la gare de cette commune, les spécialistes étant employés à la confection des blocs d’intervalle.
Le 3° Bataillon quitte le secteur fortifié de Thionville le 11 mars 1940 pour être employé à l’aménagement de la tête de pont de Mézières-Charleville.

Le 2° bataillon fera partie à compter du 13 juin 1940 de la Division de marche Poissot avec laquelle il est capturé par les allemands le 20 ou le 21 juin.






Rédaction

Pascal LAMBERT




Sources

Atf 40
Rapport du Lt Calemetz (3° Cie) via atf40
GUF
Divers web




Secteur(s) concerné(s) :SFFA SFB SFT SFCR




Page n° 1000939 mise à jour le 19/12/2021 - © wikimaginot.eu 2021 / 2022




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu