Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




MASSON Claude -Armand, brigadier






Claude-Armand Masson est né en 1918.

Incorporé à la 4° batterie du 151° Régiment d'Artillerie de Position , il fait ses classes au camp de Doncourt. Il sort brigadier du peloton des élèves sous-officiers etgagne le camp d'Errouville ou il intègre la 5° batterie un peu avant la mobilisation générale d'août 1939.


La guerre

A la mobilisation, Claude-Armand est affecté en tant qu'observateur d'artillerie à la casemate de Crusnes-ouest
(C24)
où il servira près de dix mois sous les ordres des lieutenants Dosmond puis Velter à partir de mars 1940 en partageant le quotidien d'une vingtaine de camarades,artilleurs, fantassins et sapeurs affectés dans la même casemate.



L'occupation

Interné au fort de Queuleu en juillet 1940, puis au camp de Sainte-Menehould, il travaille dans un Kommando agricole dans le nord de la France avant de bénéficier à tort d'un congé de captivité et de pouvoir regagner Paris à l'automne 1940.



L'auteur

Revenu à Paris, Claude-Armand Masson éprouve le besoin de prendre la plume pour retracer son existence et décrire celle ses camarades de la ligne Maginot et ces longs mois passés à attendre. Sur le conseil de son père - qui lui a trouvé une place à l'Octroi de Paris - Claude-Armand travaille sur son manuscrit qu'il a intitulé La veille inutile .
Il parviendra à faire publier son manuscrit aux Editions Fasquelle en 1942, mais, dans la droite ligne des considérations éditoriales de l'époque, on lui impose un titre politiquement correct et le titre devient ligne Maginot, bastion inutile,, dans l'esprit du Comment est
tombée la ligne Maginot
écrit par Paul Allard.

A l'instar des rares témoignages de combattants publiés après-guerre, les souvenirs du brigadier Masson passent quasiment inaperçus dans le flot littéraire qu'engendre la Libération. Il sera redécouvert bien plus tard par Jean-Yves Mary
et sera alors réédité en 1985 sous le titre que Claude-Armand lui avait donné à l'origine, La veille inutile






Rédaction :

Pascal LAMBERT, d'après Michaël Séramour (merci à lui)




Source :

Chronique : De la guerre à la mémoire : itinéraire d'un combattant - Michael Séramour pour Infortif





Page n° 1000956 mise à jour le 27/02/2022 - © wikimaginot.eu 2022




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu