Haut de la page
Bas de de la page



Documentaire TV "les secrets de la ligne maginot" sur RMC




Fil ouvert par prerogative ( 40 42) - Posté le 10/04/2018



bonjours à tous,

je vus le documentaire qui est passé sur la ligne Maginot et j'ai été suffoqué d'entendre parler les historiens ( ou soit disant tel) en disant que:

1° l'ouvrage de La Ferté n'avait comme armement qu'un canon de 47;

2° dire que la bataille des alpes à été la seul victoires de l'armée française,alors que dans la troué de la Sarre, le 14 juin les troupes françaises ont réussis à empêcher les allemands de passer et que c'est seulement le 15 juin en ayant appris le retrait de nos troupes que les allemands ont pu passé, donc ont peut aussi dire que la bataille de la trouée de la Sarre à été aussi une victoire françaises.

3° il ne faut faut qu'il oubli que plusieurs ouvrages ont été attaqués est ont résisté jusqu'à l'armistice et se sont rendus sur ordres du haut commandement français.

donc si se qui pense comme moi et veules rendre hommages aux soldats de la ligne Maginot et des intervalles, je voudrais lancés une pétition afin de réclamer des excuses à ses historiens pour tous les soldats de la ligne Maginot et des intervalles .Puis de l'envoyer à RMC

j'attend votre avis .


Réponse de attila-77250 ( 37 193) - Posté le 10/04/2018
Edité par attila-77250 le 10/04/2018.

Bonjour à tous,

On oublie aussi souvent de préciser que l'"inutile" Ligne Maginot a également infligé quelques sévères défaites aux troupes allemandes.

La Sarre citée ici est représentative de l'excellente tenue d'un secteur "faible" qui non seulement n'a pas été franchi, mais ne l'a été en fait qu'APRES la décision allemande d'abandonner l'attaque, lorsque ces derniers se sont emparé par hasard du message français informant les 1ères lignes du repli dans la nuit.

Les secteurs du Schoenenbourg et du Michelsberg laissé un très mauvais souvenir d'échec cuisant aux attaquants qui ont du renoncer à leurs prétentions (comme à Fermont) et attendre l'armistice. Bref, partout ou les blocs d'artillerie existaient, rien n'a lâché et la Ligne a tenu sa place au-delà de son rôle initial. Fermont s'est même payé le luxe d'accorder un cessez-le-feu aux attaquants pour ramasser leurs blessés.

N'oublions pas non plus que les Vosges n'ont été franchies qu'en raison du fait que la trouée était à la limite de portée des 2 Ouvrages bordant la zone... L'ouvrage prévu de Dambach (jamais réalisé) aurait définitivement clos ce secteur.

Pour le final, il est vrai que la Ligne a connu une belle victoire dans les Alpes, tant sur le front Italien (Briançon, Queyras, Col de Larche, Menton et la ligne des AP Sospel-Menton pour ne citer qu'eux) que devant l'avance allemande sur l'axe Grenoble-Voreppe. La 3eme pzd a été littéralement mise en pièce devant Voreppe, les batteries d'artiilerie qui tiraient sur Grenoble ont été muselées et réduites au silence quant aux parcs de véhicules... les allemands mettrons beaucoup de temps à les reconstituer.

Ils ne sont pas passés !

Nous n'épiloguerons pas sur ce qui fût décrit dans le reportage... disons que le temps passant, la mémoire a dû se refermer quelque peu.

La seule conclusion valide à tirer est que ce fût une erreur de modifier les anciennes tourelles de 75 en tourelles d'armes mixtes ce qui réduisit lourdement leur portée et leur efficacité, créant ainsi des trous indéfendables face à une artillerie ennemie hors d'atteinte. Presque TOUS les petits Ouvrages équipés de ce genre de tourelles furent incapables de se défendre efficacement s'ils ne disposaient pas d'un "grand-frère" proche.

A ce propos, pas mal de groupes d'artillerie de 75 retraitant sur le front de l'Aisne ont très vite compris la puissance de feu antichar de leurs pièces... jusqu'à épuisement de leurs munitions..

L'autre erreur à notre avis est d'avoir ouvert la porte en grand en évacuant la Chiers et Marville quasiment sans combats. On argumente toujours en indiquant que c'étaient des petits bétons sans valeur...soit ! mais que dire alors de la Sarre ? Pourtant les teutons y ont plus que laissé des plumes, ils ont tout juste atteint les 2 avancées en payant un prix très lourd et beaucoup de ces blocs ou casemates étaient inachevés.

En Montmédy, un EM local plus combatif et moins figé aurait certainement obligé les assaillants à revoir leur copie grâce à la densité des feux croisés de ces nombreux petits blocs. Pour mémoire, les 2 villages fortifiés de Villy et de La Ferté se sont défendus au delà des limites dans des conditions de faiblesse extrême sous la puissance de feu germanique.

Quant à L'Ouvrage de La Ferté, mis à part sa condamnation à mort par son propre EM (à distance) il eut certainement été plus rationnel de lui construire un bloc d'entrée séparé à la place des 2 casemates de 75 limitées en azimut, la tourelle d'armes mixtes ayant conservé ses 2 x 75 d'origine.

Mais on ne réécrit pas l'Histoire.

Amicalement

Jean-Louis & Sylvie


Réponse de MDL/CHEF HARMAND ( 384 146) - Posté le 10/04/2018
Edité par MDL/CHEF HARMAND le 10/04/2018.

Bonsoir , je rebondis sur la dernière partie du message de Jean-Louis et Sylvie .

les plans initiaux ( avril 1940 ) prévoient à La ferté de raccorder les deux casemates d'artilleries ( qui sont en protection 3 . La pièce centrale est doté d'une dalle construite en béton maigre , le but est de pouvoir la creuser pour aménager une cage d'escaliers et un monte charge menant au dépôt de munitions souterrain .Un bloc 3 ( entrée réduite avec 1 GFM et 1 AM ) donnant sur le ravin de Malonnes ( en face du blockhaus des Fourches ) aurait du voir le jour ,mais bon le destin en a voulut autrement .

Quand au reportage ......que dire ?

cordialement

David Harmand


Réponse de onpp ( 6) - Posté le 12/04/2018

Bonjour à tous,

Je me suis inscrit il y a peu et c'est ma première participation à un fil de discussion. J'en profite pour dire tout le bien que je pense de ce site et de la qualité du travail accompli et en constante évolution.

Pour en revenir au "documentaire" de RMC Découverte, c'est vrai que ça fait mal au coeur d'entendre (et de voir) autant d'âneries. Mais avouons que c'est souvent le cas lorsque nous sommes confrontés à une émission TV touchant à un sujet que l'on connaît et que l'on maîtrise ...

Le problème, c'est que le message véhiculé sera pris pour argent comptant par les gens qui ne connaissent pas vraiment.

De toute façon, quel crédit accorder à un documentaire qui indique Pétain présent à Rethondes pour la signature de l'armistice ?

Pour finir, et à propos de La Ferté, je suis en train de terminer la rédaction d'un petit document d'une quinzaine de pages pour faire le point sur le nombre exact de membres de l'équipage présents au moment de l'attaque des 18 et 19 mai, ainsi que sur le nombre des victimes, en analysant différentes sources d'informations. Sans aucune autre prétention que celle de tenter d'y voir plus clair car j'ai toujours été étonné par la diversité des chiffres annoncés selon les sources. Ce document aurait-il sa place sur ce site et, si oui, de quelle manière ?

Christophe


Réponse de Pascal ( 10370 789) - Posté le 12/04/2018

Bonjour Christophe

Oui, toutes les infos ont une place sur wikimaginot.

Il suffit de rajouter ce document sur la page de l'ouvrage de la Fertè, il y sera lié et accessible pour tous une fois validé.

Cordialement, Pascal


Réponse de Forstenried ( 25 26) - Posté le 25/04/2018

Bonsoir,

Merci d'avoir évoqué Voreppe qui pour moi représente beaucoup.
1) parce que je suis Grenoblois
2) parce que je pense à mon Grand-Pére artilleur en 14-18 qui s'est tapé tout le conflit et Verdun (plus 3 ans de service avant). Il était à Grenoble en 1940. Il a du entendre les 155 tirer de Sassenage qui pulvérisaient les Panzers à l'entrée de la vallée et puis.....plus rien. La défaite. Il a du en chialer de tristesse et de rage.

Cordialement

Damien


Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.