Haut de la page
Bas de de la page



Laryngophone en dotation dans les cloches AM ( et donc nouveaux fronts )




Fil ouvert par MDL/CHEF HARMAND ( 292 101) - Posté le 14/05/2017



Bonjour à tous , j'ai besoin de vos lumière , voici ma question :

Y avait il des laryngophone en dotation dans la ligne Maginot , pour ma part je souhaiterais savoir pour les nouveaux fronts ?

J'ai lu ( où) que ce système devait être installé ( en théorie ) en dotation pour les tireur d'arme mixte de cloche ( et de tourelle je suppose ) mais quid de la réalité ,si vous avez des infos ?

Merci mille fois d'avance .

DH


Réponse de jolasjm ( 18061 920) - Posté le 15/05/2017
Edité par jolasjm le 15/05/2017.

Bonjour David,

Pas spécialiste des communications, j'ai essayé de rechercher les infos existantes sur la toile.

Si ce type de moyen de communication a été appliqué dans la ligne Maginot, cela ne serait qu'extrêmement tardif (1939-40), voir après guerre lors du rééquipement dans les années 50.

J'explique mon impression :
Le brevet du laryngophone "moderne" (micro ou paire de micros plaqués à la gorge) a été déposé par son inventeur, Mr Ballantine - un américain - qu'en 1935. Ce brevet est devenu public, et donc commercialement utilisé, qu'à partir de Juin 1938. J'ai trouvé sur le net un rapport de la société Philips qui évalue ce concept... mais seulement en 1940 !. Il serait donc surprenant qu'une telle technologie ait connu un déploiement en France aussi rapide que cela avant guerre sachant que les US auront sans doute gardé cela pour eux jusqu'à la publi du brevet. Par contre il y a des évidences que le laryngophone était utilisé en 1940 dans les blindés et l'aviation dans les différentes armées, signe d'une appropriation rapide.

Une version antérieure (193x, avec x avant 5), mais basée sur le principe du combiné téléphonique "bakélite" classique dont le micro est posé sur la gorge au lieu de devant la bouche. Pas de suite connue à ce concept...

Cordialement
Jean-Michel

Sources
https://fr.wikipedia.org/wiki/Laryngophone
https://www.google.com/patents/US2121779
http://www.extra.research.philips.com/hera/people/aarts/_Philips%20Bound%20Archive/PTechReview/PTechReview-05-1940-006.pdf


Réponse de MDL/CHEF HARMAND ( 292 101) - Posté le 15/05/2017
Edité par MDL/CHEF HARMAND le 15/05/2017.

Bonsoir suite à votre réponse j'ai cherché l'origine de la référence sur les laryngophones

Dans le magasine daté de novembre 1946 "la liaison des télégraphistes , organe d'information des anciens du 8e ,18e, 28e et 38e régiment du génie et des formations de l'arme des transmissions

Il y a à l'intérieur un article basé sur les combats de La ferté et les actions des troupes du génie pendant ces combats :

" A 5 heures 30, Sailly communique par laryngophone avec l'adjudant Joly, du Chenois, et lui dit:
« Il y a près de six heures que nous avons le masque,
la galerie est pleine d'une fumée épaisse, des détonations
formidables, qui semblent venir des blocs, font
bouger, par déplacement d'air, les barrages du fond.

de plus dans le livre d'OLIVIER KOCH " LE PETIT OUVRAGE DE ROHRBACH "édité par l'association de fort Casso , il y a deux témoignages concernant l'utilisation d'un moyen de communications comme le laryngophone

Page 95 témoignage du caporal-chef Gauchy

"j'avais une sorte de serre-tête en cuir et un laryngophone que l'on branchait sur le réseau téléphonique "

Page 101 témoignage du caporal-chef Bom

"On aurait du percevoir un casque avec deux "mors" dans la bouche ...Quand un obus tapait contre la cloche cela résonnait à l'intérieur et ça pouvait agir sur les poumons .Cela devait être un serre-tête avec deux barres en caoutchouc qui maintenaient la bouche ouverte , de plus il y avait des écouteurs sur les oreilles et un laryngophone sur la gorge pour communiquer par téléphone "


Voilà

Cordialement

David Harmand


Réponse de jolasjm ( 18061 920) - Posté le 15/05/2017

Bonsoir,

Voila des sources et informations très intéressantes, qui répondent par ailleurs partiellement à votre question initiale. Je me suis donc replongé dans le livre sur l'ouvrage de Rohrbach. Le témoignage du caporal-chef Born est à ce titre révélateur car parlant d'un équipement "qu'ils auraient dû percevoir" et qui donc n'étaient pas encore livrés à ce moment-là de la drôle de guerre. Cela peut reboucler avec mon point sur le fait qu'il s'agissait sans doute d'une technologie tardive au vu des dates de brevets, seulement en cours de déploiement en 1939-40, et donc probablement pas généralisée. Malheureusement, le témoignage du caporal-chef Gauchy n'est pas daté sur le point du laryngophone.

L'équipement tardif, et la similitude de problématique entre cloches anciens-fronts et nouveaux-fronts, peuvent aussi signifier que ce déploiement n'était pas restreint qu'aux nouveaux fronts mais a pu aussi concerner les installations de première génération. Je vais essayer de trouver des traces de cela dans les quelques références du Génie à ma disposition.

Cordialement
Jean-Michel


Réponse de MDL/CHEF HARMAND ( 292 101) - Posté le 15/05/2017

Re-bonsoir , je pense néanmoins que l'équipement prenant pour base le micro ( d'un téléphone ) posé sur la gorge devait être un principe connu par les troupes de forteresse .

Je suis curieux de savoir ce que cela peut donner

Cordialement

David H.


Réponse de Pascal ( 19845 651) - Posté le 16/05/2017

Bonjour à tous

Le laryngophone était effectivement utilisé en 1940 par les matériels TM 32.
La réponse à cette question est donnée dans la partie Tout-Savoir du site, dans la page TM 32 - Postes téléphoniques utilisés.

Cordialement, Pascal


Réponse de jolasjm ( 18061 920) - Posté le 16/05/2017

Bonjour à tous,

Le laryngophone TM32 correspond visiblement à la version antérieure (voir 2 premières photos) au brevet du laryngophone à micros piezo ou carbone boutons "moderne" de Ballantine (3e photo), tel qu'on en utilise encore aujourd'hui les déclinaisons, et qui commençait à être utilisé, lui ou ses clones, en 1939-40 dans la plupart des armées de l'air et blindés - et peut-être dans la LM (?) selon comment on interprète le commentaire du Caporal-Chef Born du Rohrbach.

Ce laryngophone "combiné" d'origine - hybride entre le téléphone et le laryngophone "moderne" - semble avoir été inventé fin des années 20. Les études menées sur ce concept ancien ont montré que ce type de matériel hybride à double fonction et posé plus ou moins correctement sur la gorge ne transmettait que fort mal de hautes fréquences rendant, selon la voix de la personne, la communication plus ou moins intelligible. En effet, un micro réglé pour rendre correctement les fréquences vocales transmises dans l'air, ne l'est plus vraiment pour des fréquences transmises mécaniquement par la peau et les cartilages de la gorge. Les modèles "anciens" les plus performants (voir document de Philips) nécessitaient de rajouter un micro adapté - piezo ou à poudre de carbone - par dessus le micro conventionnel qui était automatiquement neutralisé quand on passait en mode laryngophone. Le laryngophone de Ballantine a apporté un mieux significatif en combinant un placement serré, un isolement acoustique quasi parfait au parasites créés par courants d'air, et une technologie de micro adaptée aux fréquences de vibration de la peau.

Bonne journée
Jean-Michel



Réponse de MDL/CHEF HARMAND ( 292 101) - Posté le 16/05/2017

Prenons un exemple , dans une galerie enfumé ( vous voyez où je veux en venir ) avec un masque à gaz sur la figure vos propos sont quasiment inaudibles et déformés pour votre interlocuteur ou est ce que l'on peut comprendre ??De plus si cela n'est pas audible à quoi cela peut il ressembler ??

Vraiment intéressant en tout cas !

David H.


Réponse de Pascal ( 19845 651) - Posté le 16/05/2017

Bonsoir David

Le microphone du combiné téléphonique comme celui du casque TM 32 pouvaient être utilisés comme laryngophone. Ou plus exactement, être 'collés' contre la gorge au niveau de la pomme d'Adam, ce qui permettait de transmettre une partie des vibrations des cordes vocales et d'éviter pratiquement le bruit ambiant.
La pastille microphonique à charbon se retrouvait alors dans une position qui n'était pas optimale pour son fonctionnement et seule la partie grave du spectre vocal était transmise au travers du cou. De plus, l'emploi de ces matériels qui n'étaient pas adaptés à cet usage nécessitait de l'exercice et aussi du calme. A défaut, le message était inintelligible.

Pour avoir une idée, demande à un ami de plaquer le micro d'un vieux téléphone gris (type S63) contre sa gorge et tente de comprendre le message qu'il transmet. Tu verras que sans expérience, cela n'est pas intelligible. Peut être même pourra t'i-on trouver deux TM 32 pour tenter l'expérience grandeur nature, si c'est le cas, je veux bien en être ;-)

Inutile de tenter l'expérience avec un téléphone actuel car, comme le souligne Jean-Michel, les microphones des portables actuels sont de bien meilleure qualité que les pastilles microphoniques à charbon, et que ces appareils sont dotés d'un circuit correcteur de gain qui facilitera grandement les choses.

Cordialement, Pascal


Réponse de MDL/CHEF HARMAND ( 292 101) - Posté le 16/05/2017

Bonsoir , je vois bien le problème ,Sailly est adjudant et responsable des transmissions , ce n'est pas un jeunot et on peut en toute logique lui prêter une bonne expérience , mais ....aux vues des conditions dans la galerie , du stress ,du manque de sommeil , des fumées qui vous aveugles , des vibrations dû aux explosions etc... est ce qu'il était assez maître de lui pour communiquer dans des conditions d'utilisation optimales?? là c'est la question à 1 million d'euros .

En tout cas merci pour vos lumières , ce fut vraiment intéressant !!

David Harmand
Comité du souvenir des défenseurs de Villy-La ferté .


Réponse de SCHOEN ( 2959 260) - Posté le 16/05/2017

Merci pour ces riches échanges.

J'ai plusieurs TM 32. L'expérience me tenterait bien à l'occasion. On en discutera un jour.

Antoine


Réponse de MDL/CHEF HARMAND ( 292 101) - Posté le 16/05/2017

Chiche ,il faudrait essayer au niveau de la galerie d'arrivée des câbles du téléphone ( lieu d'envoi du dernier appel téléphonique le 19 mai 1940 à 5h39 ) pour avoir les mêmes conditions d'échos et de réverbérations .On ce partage le boulot du t'occupe des TM 32 et moi je te paie le resto !

Cordialement

David


Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.