Haut de la page
Bas de de la page


42° Régiment d'Infanterie de Forteresse

(42° RIF)



Le 42° Régiment d'Infanterie de Forteresse est le régiment fournissant en temps de paix l'infanterie de couverture de la plaine du Rhin, de Sundhouse à Fessenheim. Dés le temps de guerre, il donne naissance aux 28° et 42°RIF couvrant le Secteur Fortifié de Colmar. L'appelation Régiment de Neuf-Brisach lui est donnée


Le régiment du temps de paix


Le 42° Régiment d'Infanterie de Forteresse du temps de paix est créé le 1 juin 1936 et couvre l'entièreté du Secteur Fortifié de Colmar. Son état major est établi à Neuf-Brisach et le régiment compte deux bataillons. Le premier bataillon est installé à Marckolsheim et le second à Neuf-Brisach (caserne Abbatucci).


Insigne du 42°;Régiment d'Infanteire de Forteresse




La mobilisation


A la mobilisation, le 42° RIF du temps de paix donne naissance aux deux régiments d'infanterie de forteresse couvrant le Secteur Fortifié de Colmar.


- 28° RIF, Sous-Secteur Sud (Dessenheim) du SF Colmar, formé à partir du 2° Bon du temps de paix.
- 42° RIF de temps de guerre, Sous-Secteur Nord (Elsenheim) du SF Colmar, formé à partir du 1° Bon du temps de paix.



Le régiment du temps de guerre


Le 42e RIF du temps de guerre est un Régiment d'Infanterie de Forteresse type A type Bas-Rhin. Il est mis sur pied à partir des personnels d'active du 1° bataillon du régiment du temps de paix le 29 août 1939 par le CMI (Centre Mobilisateur d'Infanterie) 71 à Guémar.

Le régiment assure la couverture d'infanterie du Sous-secteur d'Elsenheim (Hilsenheim) avec le 242° RI , son état major ayant son PC établi dans l'ancien presbytére d'Elsenheim.

Il compte deux bataillons cantonnés à Marckolsheim et Sundhouse et deux CEO (Compagnies d'Equipage d'Ouvrage) chargées de fournir les équipages des casemates du sous-secteur fortifié, auquels se rajoute un 21° Bataillon chargé de l'instruction des troupes basé à Sulzbach.


Etat Major du Régiment


PC à ELSENHEIM (Presbytère)

- Chef de Corps: Col Vital FONLUPT jusqu'au 18 Juin 1940, quand il devient commandant de l'Infanterie des restes de la 104° DIF
- Chef d'État-Major: CB BERTIN, qui succède au Col FONLUPT le 18 Juin 1940.

- Compagnie de Commandement : Cne VANDROMME
- Officier Renseignement : Cne CALVEL
- Officier Transmission: Cne PIRON
- Officier Ravitaillement:
- Officier liaison: Lt BATAILARD
- Médecin : Medecin Cdt CHAUZY


Au 3 Septembre 1939, le positionnement et la structure est la suivante :


ler Bataillon - Quartier Sundhouse


PC à Sundhouse
- Cdt le bataillon : CB Charles COULOMB
- Adjudant Major: Cne de MALET

- CHR1 : Lt SCHNETZ

- CM1 : Lt REUTTER
- CM2 : Lt HIRTH
- CEFV1 : Lt EBERLIN puis Lt BECK au 15 Juin 1940

2° Bataillon - Quartier Elsenheim


PC à Elsenheim puis dans le BOIS de la HARDT
- Cdt le Bataillon: CB Marcel BERTIN puis CB GAGNEUX à partir du 4 février 1940.
- Chef Etat-Major: Cne MATTER

- CHR2 : Lt KAEFFER

- CM4 : Lt de JACQUELOT
- CM5 : Lt KOCH
Le II/42° RIF n'a pas de CEFV n°2.


21° bataillon - Instruction


Etabli à Sulzbach
- Cdt le Bataillon: Viale pouis Roziéres
- Chef d'Etat Major :


Compagnies d'Equipages d'Ouvrages


CEO 1 - Quartier Sundhouse:
Cne CHEVEAU

CEO 2 - Quartier Elsenheim:
Cne DENHAUT puis Lt GASSER à partir du 29 avril 1940



Le régiment au combat


- 15 Juin 1940 : Le régiment fera face au plus fort de l'attaque allemande sur le Rhin (opération Kleiner Bär). Les casemates et positions seront violement attaquées dés 9h et le Rhin franchi en 4 points devant le Régiment. Il connaitra de lourdes pertes.

Au moment de l'attaque allemande, le régiment est positionné sur le sous-secteur d'Elsenheim. Le soir du 15, le I/42° RIF se replie en arrière du canal à Mackenheim mais tient encore Marckolsheim, et le II/42° RIF est contraint de se replier derrière le canal du Rhone au Rhin à Artzenheim au sud.

- 16 Juin 1940 : au matin, Mackenheim est tombé, mais Marckolsheim résiste encore, ainsi que des éléments isolés à Artzenheim et Baltzenheim. La CM1 se repositionne derrière le canal du Rhone au Rhin en arrière de Mackenheim (ecluses 67 et 68) dans la nuit du 15 au 16. A midi, on se bat toujours à Artzenheim et Marckolsheim, mais au sud du sous-secteur l'écluse 63 est prise, permettant aux allemands de la 239° ID de filer vers l'Ouest (Urschenheim) et le Sud-Ouest (Widensohlen) pour couper les arrières du 9° CBPyr. Les défenseurs entre l'écluse 67 et 68 cèdent, permettant à la 218° ID de créer une forte tête de pont et entament l'encerclement de Marckolsheim.

La 221° ID prend le PA Mauchéne entre les I et II/42° RIF et atteint l'écluse 65, mais sans exploiter cette percée.

Le PC régimentaire se replie dans la journée vers Illhaeusern, Ribeauvillé puis Kaysersberg alors que le gros des I et II/42° RIF sont encerclés devant et derrière le canal du Rhone au Rhin. Les PC des deux bataillons, non prévenus du repli et encerclés, passent la nuit du 16 au 17 Juin terrés dans leurs abris puis se replient le 17 matin.

- 17 juin 1940 : les restes du régiment, notamment les éléments du I/42° RIF ayant échappé à l'encerclement, se replient vers Kaysersberg

- 18 Juin 1940 : Ordre de se replier vers Xonrupt sur le versant Ouest des Vosges. Le régiment est réduit à une poignée d'officiers et moins de 300 hommes. Le 42° RIF sera capturé le 22 juin.

le Régiment sera dissous en juillet ? 1940.


Mise à jour : 23/05/2017 - Jean-Michel Jolas - © wikimaginot.eu




Secteur(s) concérné(s) :SFCO




Autres pages en rapport sur le site





Photos



Insigne du 42°;Régiment d'Infanteire de Forteresse



Ligne Maginot - Insigne du 42°;Régiment d
Arthus Bertrand puis Drago
Auteur : Inconnu
Droits réservés

Droits réservés

CB Bertin Marcel



Ligne Maginot - CB Bertin Marcel - Commandant le 2° Bon du 42° RIF en 1939
Commandant le 2° Bon du 42° RIF en 1939
Auteur : Inconnu
Droits réservés

Droits réservés






Vous aussi participez à l'enrichissement de cette page.

Ouvrir une discussion, apporterz des compléments ou corrections et poser une question ???.
C'est facile, il suffit pour cela de vous inscrire, c'est gratuit et sans engagement.