Haut de la page
Bas de de la page


Le SHD


Le Service Historique de la Défense (SHD) est une source très précieuse de documentation dans le domaine de la ligne Maginot. Tout chercheur, auteur, ou simple amateur intéressé dans le domaine a un moment ou l'autre envisagé de puiser dans la ressource immense que gère ce service.

C'est un total de 450 kilomètres linéaires d'archives qui y sont gérés, représentant des millions de documents de tous types.

Maitriser cette immense richesse est une mission qui nécessite rigueur et une organisation... toute militaire. Trouver le bon fond documentaire recherché, y accéder et en tirer le meilleur demande méthode, organisation et préparation.

Le but de cette page est d'aider les personnes intéressées à utiliser cette ressource de façon efficace et avec un minimum de perte de temps.



Le SHD, c'est quoi, c'est où ?


Le SHD regroupe depuis 2005 l'ensemble des archives militaires écrites ou iconographiques disponibles des différentes armes. Il résulte de la fusion des Services Historiques - indépendants précédemment - de l'Armée de Terre, de l'Armée de l'Air, de la Marine et de la Gendarmerie Nationale. Sa mission est la collecte, l'archivage, la gestion, l'entretien et la mise à disposition de l'ensemble de ces fonds. Les documents les plus anciens remontent au 17° siècle.

Ce service rattaché à la Défense dispose de plusieurs sites en France, dont le principal est celui des archives de l'armée de terre, localisé au chateau de Vincennes, près de Paris. Pour l'essentiel des recherches Maginot, c'est là que cela se passe.

D'autre sites de stockage et de consultation spécialisés existent ailleurs en France, dont un est pertinent pour les questions autour de la ligne Maginot : le Centre des archives de l’armement et du personnel de Châtellerault. Les autres sites concernent la Marine et les archives du personnel.

On trouve au SHD deux types de documentation:
- les documents reliés (livres, atlas, revues,...) qui sont soit en rayon - et donc librement consultables dans les salles de lecture -, soit en magasin. La bibliothèque renferme environ 5000 livres dont certains sont très difficilement trouvables ailleurs.
- les documents non reliés, iconographiques ou techniques, qui sont eux stockés en cartons d'archive repérés et numérotés. Ces cartons ne sont accessibles que sur demande préalable, en avance et via internet pour la plupart d'entre eux, ou sur place pour certains d'entre eux (série 34 N par ex).

Le SHD est accessible par métro (Ligne 1 - Chateau de Vincennes). L'entrée dans la cour du chateau est libre, avec contrôle des sacs et bagages à l'entrée.

Accès au SHD




Le centre névralgique du SHD à Vincennes est la salle de lecture Louis XIV. C'est là que les documents sont pourvus, mis à profit et rendus. Les documents ne peuvent pas être empruntés.

Le SHD dispose d'un site internet à partir duquel l'essentiel des démarches peut être fait.

http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/




S'inscrire au SHD


A l'inverse de nombre de bibliothèques publiques ou universitaires où on peut consulter librement, l'accès au SHD est strictement limité aux possesseurs d'une carte de lecteur nominative. La première chose à faire est donc de s'inscrire pour se faire délivrer ce sésame incontournable.

Ceci se fait en 2 étapes.
- la première consiste à remplir un formulaire en ligne avec état-civil et motivations de la demande d'accès au SHD. Cette inscription se concrétise par l'envoi d'un "numéro de lecteur" qui permet ensuite faire ses premières réservations d'archive.
- la deuxième consiste, lors de sa première visite au SHD, à passer par le bureau du secrétariat (à droite en entrant dans le hall principal du bâtiment), pour se faire délivrer la carte proprement dite - avec prise de photo.




Préparer sa recherche d'archive


Le SHD est un océan. Y trouver le bon poisson ne laisse aucune place au hasard, d'autant que les règles de fonctionnement n'autorisent la réservation au maximum que de 5 cartons d'archive par jour de visite. Qu'on se rassure : 5 cartons occupent largement une journée complète de travail et ceci constitue une limite pratique raisonnable.

Heureusement, le SHD met à disposition en ligne tout un ensemble de catalogues qui permettent d'identifier les bonnes références (ou "cotes" en language professionnel) d'archives.


Principes de classification


Les cotes sont une suite de caractères alphanumériques définissant l'identifiant du carton. Elles sont formées d'un chiffre, d'une lettre ou suite de lettres, et d'un numéro d'ordre. Exemple : 34 N 156 est le carton qui contient les éléments historiques concernant les 162°, 164° et 165° RIF.

Le premier chiffre est en général un ordre chronologique ou de classification logique. La référence alphabétique correspond au type de sujet ou la période historique couverte. Le dernier chiffre correspond au numéro d'ordre du carton dans la série. Ce numéro d'ordre est souvent dans le sens croissant des numéros d'unités ou de dates sur la période concernée.

Pour ce qui concerne la ligne Maginot, l'essentiel des documents pertinents sont dans la série "N" (organisations, unités et conflits - 3ème République, 1919-1940) et la série "V" (archives de Génie). Les documents pertinents concernant les parcours d'officiers sont visibles dans la série "Y": les généraux sont par exemple sous "YD".


Inventaires et répertoires


L'ensemble des archives est répertorié. Malheureusement, la qualité, l'exhaustivité et l'accessibilité de ces répertoires est variable. Les archives les plus anciennes ou les moins demandées ne bénéficient que d'un répertoire manuscrit à consulter sur place. A contrario, des répertoires en ligne existent heureusement pour les archives les plus demandées.

Le monde "Maginot" est relativement bien couvert par les répertoires en ligne. Seule exception, mais de taille : la série "3 V" des archives du Génie, couvrant le de la STG, n'existe que sous forme papier.

Unités et Organisations

- Série 1 N : les cartons 50 à 56 contiennent les documents du Conseil Supérieur de la Guerre relatifs à la défense des frontières.
- Série 7 N : les correspondances et documents "ligne Maginot" stockés dans les archives du 3° Bureau de l'EMA sont très nombreux et pertinents. Les cartons concernés sont essentiellement entre 3756 et 3866.
- Série 9 N : les cartons 244 à 249 contiennent les documents relatifs au fonctionnement et à l'organisation de la STG entre 1919 et 1940.
- Série 27 N : les documents issus du GQG contiennent des documents pertinent sur la CEZF et les travaux durant la guerre (cartons 144, 150, 156-157...)
- Séries 28 N et 29 N : Groupes d'Armées et Armées. On trouve quelques cartons des 3° Bureaux de ces organisations incluant des archives très intéressantes sur les travaux en cours en 1939-40.
- Série 30 N : les cartons 247 à 254 contiennent les archives des Corps d'Armée de Forteresse.
- Série 31 N : les régions militaires. On trouve dans ces archives des documents concernant la ligne et les troupes pour la période 1930-1939.
- Série 32 N : archives divisionnaires, en particulier des 101 à 105° DIF (cartons 32 N 362 à 364)
- Série 33 N : ensemble des archives des régions et secteurs fortifiés (253 cartons...)
- Série 34 N : toutes les archives des unités régimentaires, brigades et bataillons ayant combattu sur la ligne Maginot.

Génie :

- Série 1 V : fortifications anciennes. La sections "1 VM 317 et 318" en particulier contient les documents du Génie concernant les anciennes fortifications allemandes récupérées en 1918 et dont certaines ont été réutilisées en 1930-40 dans le cadre de la ligne Maginot.
- Série 2 V : Généralités sur le Génie entre 1919 et 1940. Les cartons 236 à 289 contiennent les documents techniques de la STG de 1919 à 1940.
- Série 3 V : Inspections des Travaux du Génie et des Fortifications. On y trouve en particulier le "Fond Lemaitre" (3 V 74 à 188) contenant les documents extrait du classement du Génie dans le cadre de la réactivation de la ligne Maginot après guerre. De façon générale, la série 3 V ne dispose pas de catalogue informatique.
- Série 4 V : tous les documents concernant les constructions des Alpes. Leur classement est un peu complexe car basé sur une logique géographique puis temporelle.

A noter aussi l'existence d'un catalogue d'archives dites "de Russie" - cote 9 NN. Ces documents ont été saisis par les allemands lors de l'occupation puis par les Russes lors de la prise de Berlin en 1945. La Série 9 NN 4 couvre les archives du Génie (4° Direction). Ces archives ont été rétrocédées à la France entre 1990 et 2000.

La richesse d'archive par classement est très variable en fonction de la façon dont la gestion des archives a été faite pendant le conflit et des vicissitudes arrivées aux unités concernées. Dans ce contexte, il n'est pas surprenant de constater que - par exemple - les archives du SF de Colmar et de la 104° DIF occupent un carton et demi, alors que celles du SD du Rhône, beaucoup plus anecdotique, tiennent dans dix-neuf cartons auxquels s'ajoutent ceux pertinents de la série 4 V...


Trouver des documents


La complexité de la recherche des documents provient du fait qu'ils peuvent être classés dans différentes zones d'archive selon qu'ils ont été archivés au SHD par le canal des historiques d'unités ou des commissions techniques. Pour avoir toutes les chances d'une recherche exhaustive, il convient donc de prendre les questions selon l'ensemble de ces angles. Par exemple :


Trouver des informations sur les Dispositifs de Mines Permanents du secteur des Vosges nécessite de fouiller les archives du SF de Vosges - carton spécifique aux DMP et cartons de plans et cartes -, des deux régiments concernés par leur opération, de la section technique du Génie idoine, et celui des régions militaires pour ce qui est de la période d'avant mobilisation... voire dans les cartons des secteurs ou unités adjacentes dans la mesure où certains documents ont pu être envoyé vers plusieurs instances mais pas forcément conservé par chacune d'entre elles. Pour reprendre l'exemple du SF des Vosges, il arrive qu'on trouve des documents concernant le 154° RIF dans le carton du 165° RIF et réciproquement.


A noter aussi l'existence d'erreurs de classement de documents dans les cartons, ce qui est rare heureusement.


Réserver des archives


Il est nécessaire de réserver en avance la plupart des cartons d'archive consultés. Ceci se fait au travers d'un formulaire internet sur le site du SHD, ou par courrier. Pas de réservation téléphonique possible.

Le formulaire permet de réserver les 5 cartons maximum pour une journée choisie. La plage de réservation pour le jour J est de J - un mois à J - une semaine. En dehors de cette plage, point de salut en principe... Le formulaire peut être trouvé sous le lien suivant :

http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/?q=content/r%C3%A9server-des-documents#overlay-context=content/sinscrire-0%3Fq%3Dcontent/sinscrire-0

La règle générale de réservation à l'avance souffre cependant des exceptions, car certaines cotes disponibles sur place ne sont pas réservables et sont à demander en arrivant. Compter 45 minutes d'attente entre le dépôt de la demande et la livraison du carton au guichet. La liste de ces documents est accessible à:

http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/?q=content/fonds-disponibles-sans-r%C3%A9servation#overlay-context=content/r%25C3%25A9server-des-documents-0%3Fq%3Dcontent/r%25C3%25A9server-des-documents-0





Sur place


L'accès en salle de lecture est réglementé. Aucun manteau, bagage ou sac n'est accepté, ni aucun stylo, feutre, surligneur indélébile. Les ordinateurs, blocs papier, crayons ou appareils photos sont autorisés, mais doivent être transportés dans des sacs en plastique transparent fournis dans les casiers de vestiaire.

Penser à avoir une pièce d'un euro pour le verrouillage du casier à affaires personnelles.


Le SHD en pratique


Le SHD est ouvert aux horaires suivants:

- Le lundi de 13h à 17h ;
- du mardi au jeudi de 9h à 17h ;
- le vendredi de 9h à 16h ;
- le samedi de 9h30 à 15h.

Le service ferme en principe pendant 3 semaines en été, entre Noël et Nouvel an et à certaines dates dans l'année. Consulter le site pour connaître les dates exactes:

http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/?q=content/salle-de-lecture-louis-xiv

Repas : il existe plusieurs restaurants aux alentours de l'entrée du Chateau de Vincennes.

Logement : les hotels sont en général chers à Paris et dans la première couronne. Une alternative possible sont les résidences hôtelières.


Bibliothèque


Les livres disponibles en bibliothèque peuvent être recherchés au moyen de l'outil informatique suivant:

http://bibli-aleph.polytechnique.fr/F/?func=file&file_name=find-b&local_base=WHA01

Une fois la référence trouvée, le livre peut être accédé sur les étagères dans le salon Jaune ou la salle Louis XIV. Si le livre est en magasin, les bibliothécaires peuvent les mettre à disposition.


Archives


Les cartons d'archive demandés sont disponibles dés l'ouverture de la salle de lecture, et sont à retirer au guichet des bibliothécaires. Les cartons réservables sur place sont distribués avec un délai de 45 minutes. Ces cartons sont récupérable au guichet l'un après l'autre : le rendu d'un carton permet la remise du suivant.

Un carton non lu dans la journée peut être mis de côté pour le lendemain si une réservation pour plusieurs jours a été faite.



Documents



Répertoire SHD - Série 4 V - Tome 1
La série 4 V couvre les archives du Génie de la frontière des Alpes.
Le tome 1 couvre Grenoble, Briançon, L'Ubaye et quelques places anciennes. Auteur : Service Historique de la Défense
Document 59153 disponible en ligne (8.77 Mo)
Reproduction et diffusion interdites sans l'accord du Service Historique de la Défense (www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr)

Répertoire SHD - Série 4 V - Tome 2
La série 4 V couvre les archives du Génie de la frontière des Alpes.
Le tome 1 couvre Chambéry, Albertville, Lyon,... Auteur : Service Historique de la Défense
Document 59157 disponible en ligne (5.27 Mo)
Reproduction et diffusion interdites sans l'accord du Service Historique de la Défense (www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr)

Répertoire SHD - Série 2 V
La série 2 V couvre les archives de la STG, de 1886 à 1940. Auteur : Service Historique de la Défense
Document 59161 disponible en ligne (2.87 Mo)
Reproduction et diffusion interdites sans l'accord du Service Historique de la Défense (www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr)

Répertoire SHD - Série 34 N
La série 34 N couvre les archives des régiments, brigades et bataillons sur la période 1919-1940. Auteur : Service Historique de la Défense
Document 59162 disponible en ligne (618.82 Ko)
Reproduction et diffusion interdites sans l'accord du Service Historique de la Défense (www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr)

Répertoire SHD - Série 30 à 33 N
La série 30 à 33 N couvre les archives des CAF, DIF, secteurs fortifiés, etc, sur la période 1919-1940. Auteur : Service Historique de la Défense
Document 59164 disponible en ligne (756.37 Ko)
Reproduction et diffusion interdites sans l'accord du Service Historique de la Défense (www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr)

Répertoire SHD - Série 3 V
Copie du répertoire papier de la série 3V du Génie, disponible au SHD. Ce répertoire est incomplet. Auteur : SHD
Document 67500 disponible en ligne (7.88 Mo)
Reproduction et diffusion interdites sans l'accord du Service Historique de la Défense (www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr)

Répertoire SHD - Série 9 NN 4
Répertoire des archives du Génie rétrocédées par la Russie à la fin des années 90 Auteur : SHD
Document 67501 disponible en ligne (1.95 Mo)
Reproduction et diffusion interdites sans l'accord du Service Historique de la Défense (www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr)

Les documents disponibles en ligne ne sont accessibles que pour les utilisateurs enregistrés.



Liens, autres pages sur la toile



Tout est là...







Vous aussi participez à l'enrichissement de cette page.

Ouvrir une discussion, apporterz des compléments ou corrections et poser une question ???.
C'est facile, il suffit pour cela de vous inscrire, c'est gratuit et sans engagement.