Haut de la page
Bas de de la page


Secteur Défensif de Montbéliard

(SDM)



Généralités


Le Secteur Défensif de Montbéliard (SDM) s'étend d'une ligne Novillard-Bretagne-Rechesy au Nord, soit en gros la limite départementale, à Saint Hippolyte/Goumois au Sud. Il englobe Belfort et à sa droite se trouve le SF du Jura, et à sa gauche le SD d'Altkirch.

Sa mission principale est double:

- protection des voies de passage entrantes en provenance de Suisse, comme pour son voisin du Jura. Ce pays était neutre et donc pas considéré comme une menace directe, cependant l'Etat-Major a tardivement envisagé une possible violation de cette neutralité par l'Allemagne pour contourner le gros des forces et fortifications françaises.
- Barrage du Territoire de Belfort.


Il englobe aussi tactiquement la forteresse de Belfort.

Le nord du SDM est d'abord assez aisé puisque constitué du seuil et la plaine de Belfort qui constitue une voie de pénétration évidente, tandis que le sud du secteur, constitué de contrefort du Jura, ne possède qu'un nombre limité de voies de passage possibles autour de Montbéliard, Pont-de-Roide et St Hyppolyte.

Le secteur fortifié est initialement divisé en deux sous-secteurs , Mont-Bart et Lomont, puis en trois sous-secteurs, Nord (La Cavatte), Centre (ex-Mont-Bart) et Sud (ex-Lomont) à compter du 7 Février 1940.

Hormis les anciens forts de MONT-BART, LOMONT, LACHAUX et batterie de PONT-de-ROIDE, les organisations fortifiées se limiteront à une ligne plus ou moins continue de blocs type "tourelle 7° Région" le long du canal de la Marne au Rhin jusqu'à Sochaux, et quelques blockhaus isolés à Pont-de-Roide (2 unités) et La Motte (1 bloc). A ceci se rajoute une ligne arrière de blocs ajoutés entre les forts de la ceinture éloignée de Belfort (une quinzaine), ainsi que de façon assez notable la re-occupation de certains forts modernisés de Belfort (ROPPE, ...)




Organisation et unités


Il est rattaché d'abord à la 7° Région Militaire, puis à la 8° Armée (13° CA) le 16 Octobre 1939, puis au 44° Corps d'Armée de Forteresse (CAF) le 28 Janvier 1940 et enfin au 45° CAF le 22 Mai 1940. Son PC est à MONTBELIARD puis à SAINTE-SUZANNE.

Le commandement du secteur fortifié est le suivant:

  • Commandant : Col puis Gal Henri de BIZEMONT (=>19/05/1940) puis Col GARD

  • Chef d'Etat-Major : Cpt RONSIN



  • Eléments organiques à la mobilisation


    Ce secteur - faiblement et tardivement - fortifié est ignoré par la CORF compte tenu de la neutralité Suisse. Il ne fait l'objet d'aucune étude spécifique, d'autant que la Région Fortifiée de Belfort / Haut-Rhin, à son Nord immédiat, disparaît dés 1926 des priorités de la CDF par absence de crédits.

    Comme son voisin le SF du Jura, le SDM ne dispose pas de troupes organiques de forteresse à proprement parler. A la mobilisation, les 21° et 61° BCP (Bataillon de Chasseurs à Pied) sont formés et viennent prendre position, avec le VII/159° RAP. Le 61° BCP s'installe au sous-secteur de Mont-Bart, et le 21° à celui de Lomont. Ces troupes sont alors renforcées par le 21° Bon du 35° RI (14° DI)

    Premier changement fin septembre 1939 avec le transfert des deux BCP au SD d'Altkirch, remplacés par la 2° Brigade de Spahis et des éléments du 371° RI et du 23° GRCA en provenance de Belfort. La 67° DI, positionnée là dans l'intervalle, fournit aussi des éléments.

    En Février 1940, la 2° DBCPyr (Demi-Brigade de Chasseurs Pyrénéens) arrive pour renforcer le Secteur après être passée par le SF Jura.

    Le 16 Mars 1940, le SDM est transformé en Secteur Fortifié de Montbéliard (SFM), avec pour composition organique la 2° DBCPyr, le VII/159° RAP et une compagnie du Génie, renforcés par les 9° GRCA, 52° GRDI et des éléments du 7° RSA (Régiment de Spahis Algériens).


    Le SDM était composé en Mai 1940 des unités de position suivantes :


    Infanterie

  • II/418° RP (Régiment de Pionniers) à Pont-de-Roide

  • II/428° RP au Mont-Bart

  • 2° DBCPyr (Bataillon de Chasseurs Pyrénéens)

  • - 3° BCPyr
    - 4° BCPyr

    Artillerie:

  • 13° Bie/VII/159° RAP

  • 111° Bie d'instruction du 159° RAP


  • Génie

  • 204° Cie du Génie


  • Elements du 212° Bon du Génie


  • Unités diverses

  • Détachement 240/7 du Train



  • Unités de renforcement


    Les unités organiques et le SDM seront absorbés et renforcés en Janvier 1940 par le 44° Corps-d'Armée de Forteresse, nouvellement créé comme élément de la 8° Armée.

    En propre, le SFM n'intègre plus que le 9° GRCA (Groupement de Reconnaissance de Corps d'Armée) le 10 Mai 1940.

    De son côté, le 44° Corps d'Armée de Forteresse (CAF) coiffe les SF d'Altkirch, de Montbéliard et la place de Belfort, et est commandé par le Gal TENCE (PC à Dannemarie). Il est composé des :


  • 67° DI (Division d'Infanterie) du Gal BOUTIGNON - 211°, 214° RI, 220° RI, 57° RAMD -

  • 57° DI, division de réserve B, commandée par le Gal TEXIER transférée du SF Jura le 21 Mai 1940


  • et gère de façon directe les:


  • I/460° RP

  • V et VI/159° RAP, ainsi que des unités diverses du Génie, Train et Intendance




  • Historique


    Le 23 Mai 1940, le SFM passe du 44° CAF au 45° CAF

    Le secteur reste d'un calme relatif jusque vers le 15 Juin 1940, date à laquelle les allemands arrivent simultanément par l'arrière (Haute Lorraine et Franche-Comté) et par le Nord après avoir traversé le Rhin et ses lignes de défense. La tenaille qui va entrainer l'encerclement des armées de l'Est est en train de se refermer.

    Les 15 et 16 Juin, l'aile Sud du SF se replie vers Belfort et établit une ligne de défense entre Pérouse et Danjoutin avec le 4° BCPyr. Les 17 et 18 Juin, la place est attaquée par le Sud et l'Est, et finit par capituler. Un bon nombre d'unités enfermées entre les mâchoires de la tenaille se réfugient en Suisse où elles sont désarmées (2° Division Polonaise, éléments de la 67° et 57° DI, ...). Montbéliard tombe le 17 Juin après de durs combats menés par le 61° Régiment Régional, ainsi que le fort de Lomont (67° DI). Le fort du Mont-Bart, ignoré par l'ennemi, est évacué par sa garnison du II/428° RP après l'armistice.


    Lire à ce propos les excellents livres de Roger BRUGE sur la campagne de France dans l'Est et le destin des troupes encerclées.



    Autres pages en rapport sur le site



    Secteur Fortifié d'Altkirch(SFAL) dans la catégorie Organisation - Secteurs






    Vous aussi participez à l'enrichissement de cette page.

    Ouvrir une discussion, apporterz des compléments ou corrections et poser une question ???.
    C'est facile, il suffit pour cela de vous inscrire, c'est gratuit et sans engagement.