Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




T3 - PONT du SARTEAU Est (TD 507)

( Cuve pour arme d'infanterie )









Secteur Fortifié
SFE - SF Escaut

Sous Secteur
Escaut

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
MOM

Année
Commune
CONDE SUR L ESCAUT(59163)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
50.454592 - 3.567011

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940

Etat actuel





Notes et informations



ARMEMENT, Infanterie


Tourelle démontable par éléments modéle STG 35/37 numéro 507 équipée d'une mitrailleuse Hotchkiss 8mm mle 1914


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle


La tourelle portant les impacts de PAK (canon antichar allemand) a été déplacée il y a quelques années lors du creusement de l'Escaut pour sa mise au 'grand gabarit, et érigée un peu plus loin en monument en hommage au courage du soldat Jules BEAULIEUX.


HISTORIQUE, Chronologie


Le 24 mai 1940, un détachement blindé de la Pz.Jg.Abt.670 épaulé du PI Btl 269 (vérification des ponts ruinés et de leur minage éventuel ) se présente à proximité du pont du Sarteau enjambant l'Escaut à Vieux Condé, petite ville frontalière du Nord en vis à vis de Perruwelz.

La position est défendue par la tourelle démontable servie par des personnels de la 1° Cie 1°Bat du 54° RIF, appartenant au Secteur Fortifié de l'Escaut.
Ignorant l'ordre donné de replier, le soldat Jules BEAULIEUX renverra les deux autres servants et tiendra la position seul toute la journée en interdisant le pont et retardant ainsi la progression des troupes allemandes.

La tourelle sera finalement neutralisée par un canon antichar allemand (PAK) et le soldat BEAULIEUX tué à son poste. Les impacts dus aux 4 coups directs qui ont pércé la tourelle au niveau du bouclier sont bien visibles sur cette dernière.

Lorsque il mourut, Jules Beaulieux rédigeait une lettre d'adieu à sa mère; laquelle lettre, suscitant l'émotion, sera retrouvée après les combats. Admirant son courage, les assaillants lui rendirent les honneurs de la guerre.
Le soldat Jules Beaulieu se vit décerner à titre posthume la Médaille militaire et la Croix de guerre 1939-1945 pour sa bravoure. Il a obtenu la mention Mort pour la France.

Pour mémoire, il convient de rapeller que le nom de Jules BEAULIEUX s'écrit avec bien un X (source famille et état civil). Une erreur faite lors de l'incorporation du soldat BEAULIEUX dont le nom est devenu BEAULIEU pour l'administration militaire qui n'a jamais corrigé l'erreur faite.



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 13/12/2016