Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




RITTERSHOFFEN (1/373°RALVF)

( Position ALVF )









Secteur Fortifié
SFH - SF Haguenau

Sous Secteur
Pechelbronn

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
MOM

Année
1938

Commune
RITTERSHOFFEN (67690)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
48.892095 - 7.947547

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Disparu





Notes et informations



ARMEMENT, Artillerie


La position ALVF de Rittershoffen est équipée en1939 de deux canons de 340 mm Mle 12 à glissement, sur voie ferrée.


CONSTRUCTION, Mission, ou Fonction de l'objet


La mission de la première batterie en place à Rittershoffen est le bombardement de représailles ou de disruption sur Kalrsruhe et Baden-Baden.

Cette position devait initialement servir de position de repli à celle de NIEDERROEDERN, plus proche de ses objectifs et capable des les atteindre sans obus spéciaux longue-portée. C'est finalement cette position qui devint la position principale.

Source(s) : SHD - 7N3775


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


1ere batterie du 373e RALVF (1er groupe)


HISTORIQUE, Chronologie


Le 10 septembre 1939 la première batterie prend position et équipe avec des poutrelles la position de tir de Rittershoffen.

Le 16 octobre, la position est survolée par une escadrille d’avions allemands, la DCA entre en action, mais sans résultats.

En novembre 1939, un remaniement du régiment a lieu avec une réaffectation des moyens. Une batterie du 1e groupe du 373e reste en position à Rittershoffen,

Le 8 mai 1940, une pièce est retirée de la position de Rittershoffen et joint Walbourg

Le 15 mai à 19 heures la position est bombardée par deux pièces de 240 : 20 coups. Pas de blessés.

Le 17 mai, à 9h55, la position est bombardée par deux pièces de 105, tirant percutant et fusant. Le tir est un tir de harcèlement sur la voie ferrée (la halte de Rittershoffen -Betschdorf), les villages de Ober et Niederbetschdorf, encore occupés par leurs habitants, sont bombardés fusant. Le commandant du groupe parti pour rejoindre son unité est obligé de se réfugier dans une cave d’Oberbetschdorf. Il profitera d’une accalmie pour rejoindre l’unité.

Le 18 mai arrive l’ordre de replier la pièce de Hatten et celle de Rittershoffen.
A 18h30 le commandant de la première batterie rend compte que la position de Rittershoffen, survolée par un avion, est bombardée par du 240, depuis l'’est, au-delà du Rhin. Le tir dure une heure. RAS.

Le 22 Mai, la position est de nouveau bombardée par un 280 ALVF allemand installé à Freistett.

Un ordre de l'’armée enjoint de récupérer les poutrelles de Rittershoffen. Il faut alors organiser une corvée. Mais on apprend que les aiguillages de la voie de Hatten - Niederroedern ont sauté. Une équipe de vingt hommes se chargeront de rapatrier les 68 poutrelles pesant 250 kg chacune. Il faudra quatre camions pour en assurer le transport.

Les deux pièces ont quitté leur position sans avoir tiré un seul coup depuis leur mise en place.


HISTORIQUE, Construction


Cette position, reconnue et étudiée dés 1932 et pourtant considérée comme faisant partie de la 1ere urgence des positions ALVF à construire en 20° Région Militaire dés 1935, n'a été construite que tardivement en Septembre-Octobre 1938.

Elle est construite à partir du 1er Octobre par du personnel d'active prélevé sur le 372° RALVF, une fois que ce détachement eut achevé la batterie voisine de NIEDERROEDERN. Il est complété par une centaine d'éléments des troupes d'infanterie de la 20° Région Militaire et des camions de l'artillerie de la Région, ainsi qu'un locotracteur pétroléo-électrique détaché du dépôt de Saint-Eulien.

Source(s) : SHD - 7N3775



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 10/10/2018