Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




41-41bis

( DMP - Dispositif de Mine Permanent )









Secteur Fortifié
SFS - SF Savoie

Sous Secteur
Moyenne Maurienne

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
Non précisé

Année
Commune
MODANE (73500)

Lieu-dit / Parcelle
Rieux Rioux

Coordonnées
45.194115 - 6.668369

Validité information
Disparu

Niveau de réalisation en 1940

Etat actuel





Notes et informations



CONSTRUCTION, Description


Double dispositif de mine permanent permettant la destruction de la tête de tunnel d'exploitation côté France. Le DMP 41, composé de 3 fourneaux, était dans la paroi côté Sud et au ciel de la galerie, et le 41bis était symétrique dans la paroi côté Nord, avec deux fourneaux.

Les explosifs et le matériel de bourrage étaient stockés dans des alvéoles dans la galerie de liaison entre le blockhaus-magasin de 1881 et le DMP.

Source(s) : SHD - 4V685


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle


Les deux DMP ont disparu lors de l'effondrement de l'entrée du tunnel suite à l'explosion des wagons minés placés là par les allemands en Septembre 1944. L'entrée actuelle du tunnel a été avancée d'une vingtaine de mètres par rapport à celle de 1939 suite à cette explosion et au travail de réfection fait après guerre.


HISTORIQUE, Construction


Ce DMP date à l'origine de la construction de cette branche du tunnel en 1881. Il était pourvu initialement à partir d'un blockhaus-magasin construit peu de temps après pour y stocker les explosifs nécessaires à son fonctionnement.

La réactivation des DMP est envisagée dés l'année 1931 dans le cadre de la défense du tunnel de Modane. La question est complexe politiquement, car dufait d'une convention de 1873 l'exploitation du tunnel des dévolue aux italiens jusqu'à la gare de Modane. Les DMP ont été neutralisés par les italiens et les remettre en état passe par une négociation - complexe - avec ceux-ci.

En préparation d'une remise en service des DMP tout en évitant d'agiter le chiffon rouge du côté italien, un premier projet de modernisation du stockage des explosifs et matériaux de bourrage est préparé en Juillet 1934, approuvé dans la foulée et mis en exécution en octobre. Ce projet permet de libérer de la place dans le blockhaus-magasin pour y loger le personnel de garde et de Génie de la défense du tunnel et d'éloigner ce stockage du casernement.

La remise en service du DMP proprement dit est abordée à nouveau en septembre-octobre 1936, aboutissant à un projet formel en décembre de cette même année, prévoyant la réactivation des DMP 41bis (le 41 est jugé irrécupérable), et la création de deux nouveaux DMP, les 42 et 41ter, respectivement proche de la sortie de la galerie linéaire de 1857 pour l'un et côté italien de la jonction entre la galerie linéaire et la galerie d'exploitation pour l'autre. Le DMP 42 consiste en réalité dans le doublage d'un ancien DMP 42 désaffecté en sortie de galerie linéaire pour cause de glissement de terrain.

Une note de Janvier 1937 sursoit cependant à ce projet de réactivation et de création de nouveaux DMP "... pour ne pas réveiller les sensibilités italiennes (sic)".

Source(s) : SHD - 4V685



© 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 10/01/2019