Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




REFUGE 21

( Barrage de Route )









Secteur Fortifié
SFS - SF Savoie

Sous Secteur
Haute Maurienne

Quartier
Mont-Cenis

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
MOM

Année
1935

Commune
LANSLEBOURG MONT CENIS (73480)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
45.267748 - 6.897397

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Disparu





Notes et informations



CONSTRUCTION, Description


Barrage de route sous forme de barrière mobile.
Source(s) : SHD - 4V687


CONSTRUCTION, Environnement


Le "Programme d'Avenir" de Juin 1938 du Gal MITTELHAUSSER prévoit là un gros blockhaus STG devant couvrir la barrière. Ce bloc ne sera finalement pas construit.


HISTORIQUE, Construction


Le plan de défense des Alpes prévoyait là initialement un barrage rapide lourd du même type que ceux qui seront finalement construit à PONT SAINT LOUIS, etc. Un premier projet présenté en Juillet 1932 (projet 759/S de la Direction locale) est purement et simplement rejeté par le Ministère. Il prévoyait deux blocs distincts :
- un pour la barrière sans créneau de fusillade de flanquement,
- un bloc de protection frontal, avec canon 47mm AC, un peu en arrière.
Dans ce projet, la barrière est jugée trop légère pour arrêter des chars, elle est susceptible d'être détruite par le canon de 47mm du bloc de défense, qui est par ailleurs jugé trop éloigné de la barrière…

Le 27 Juin 1933, l'EMA valide un nouveau plan de barrage de route des Alpes. Le barrage rapide prévu au Mont-Cenis est supprimé au profit d'une simple barrière de route légère dont le standard est en cours de développement par la STG. Cette simple barrière doit être renforcée ultérieurement pas un blockhaus de défense. Un nouveau barrage rapide est planifié à Lanslebourg en compensation mais, placé en 2e cycle, il ne sera jamais construit.

Le projet de la barrière mobile est conçu en Février 1934 par la chefferie de Chambéry, basé sur les recommandations de la notice STG de Juillet 1933. Comme pour d'autres barrières mobiles, la commission mixte qui s'ensuit pose la question de l'élargissement futur de la route et de ses conséquences sur la poutre mobile de la barrière… En Avril 1934, la STG recommande finalement un allongement de celle-ci pour satisfaire le ministère des Ponts et Chaussées ainsi que quelques modifications de détail. Le projet final est émis fin Juillet 1934 et approuvé le 19 Septembre (DM 6143 2/4-S), trop tard pour une adjudication et une construction sur l'exercice 1934. Ce projet de Juillet 1934 intègre aussi celui du blockhaus défensif, étant entendu que la construction de celui-ci n'est pas budgétée.

La construction de cette barrière est adjugée à la société L. JOST d'Amnéville en 1935, pour un montant de 40.000 F. Fin 1935, elle est opérationnelle.
Source(s) : SHD - 2V260, 4V687



© 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 05/09/2019



Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes et être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos ou documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu