Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot



Mitrailleuses sous casemate

Question liée à la page suivante du Dico :
Mitrailleuse Hotchkiss calibre 13,2 mm modèle 1930(HOTCHKISS 13,2 / 1930) dans la catégorie Armement - Infanterie


Fil ouvert par Chrismo ( 15 ) - Posté le 27/10/2017
Dernière modification par Chrismo le 27/10/2017.
En parcourant le sujet sur les mitrailleuses sous casemate, je me suis posé la question suivante : Comment est conçue l'articulation de l'arme dans la trémie? Les allemands, les tchèques, utilisaient une rotule hémisphérique, ce qui parait logique dès lors que l'ont veut tirer dans toutes les directions en site et azimut. Je n'ai pas encore pu visualiser le système utilisé dans les ouvrages Maginot, avec des trémies rectangulaires. Les photos présentées ne laissent pas apparaître de rotule!?? A-t-on une vue éclatée du système d'articulation?
Ci-dessous, photo du jumelage Reibel présenté au musée de l'artillerie de Draguignan.



Réponse de SCHOEN ( 384 ) - Posté le 27/10/2017

Bonjour,

Le principe est presque toujours le même pour les armes d'infanterie. L'arme ou l'optique est placé dans un cadre fixe, puis un cadre peut bouger en rotation dans le cadre fixe puis l'arme elle-même dans le cadre mobile peut être manipulé en hausse.

Antoine


Réponse de Chrismo ( 15 ) - Posté le 27/10/2017

Bonsoir Antoine,

Si j'ai bien compris, il s'agit d'un double cardan. J'ai fait un petit croquis, me dire si j'ai bon ... Si c'est le cas, les ingénieurs qui ont pondu ce truc se sont compliqué la vie pour ce qui est de l'étanchéité. Mais... ce n'est que mon avis.



Réponse de jolasjm ( 2111 ) - Posté le 28/10/2017
Dernière modification par jolasjm le 28/10/2017.
Bonjour

Oui, c'est le principe. Je me permets cependant de rebondir sur votre commentaire: une étanchéité parfaite du cardan n'est pas recherchée en l'occurrence.

En cas de tir, la porte étanche de la chambre de tir devait - par consigne - être tenue fermée et cette chambre mise en surpression par la ventilation pour chasser les gaz vers l'extérieur. Pour que cela marche il fallait donc un minimum de fuites vers l'extérieur pour évacuer le débit de surpression fourni par le ventilateur... Une partie passait par le système d'évacuation des gaz des armes - ce qui était recherché -, et une autre par les interstices minimaux laissés ici ou là. Il y avait donc un calcul fin d'équilibrage entre le débit de ventilation, la surpression recherchée dans la chambre (qques millimètres de colonne d'eau), et la surface de fuite qu'on s'autorisait en conséquence. Les ingénieurs qui ont pondu ce truc ont donc réfléchi un rien pour équilibrer toute la ventilation, incluant le reste de la casemate - en tenant compte des pertes de charge du réseau, de l'utilisation ou non des filtres ou des armes - et tout en fournissant l'air consommé par le moteur en plus, etc...! ;-)

L'étanchéité relative laissée par le jeu mécanique minimal entre les pièces mobile du cardan était suffisante pour ce qu'on souhaitait.

Cordialement
Jean-Michel


Réponse de Chrismo ( 15 ) - Posté le 28/10/2017

Merci Jean-Michel pour ces explications. J'en sais un peu plus maintenant sur le fonctionnement des ouvrages Maginot.

Cordialement
Christian


Réponse de jolasjm ( 2111 ) - Posté le 28/10/2017

Le principe de ventilation des ouvrages et casemates était une des innovations majeures de la ligne Maginot. Même si ce n'était pas encore parfait, le progrès comparativement à ce qui s'était fait avant est considérable.

Pour en savoir plus, je vous suggère de lire la page correspondante dans la section "Tout savoir - Définitions":
http://wikimaginot.eu/glossaire_detail.php?id=1000269

Cordialement
Jean-Michel


Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.