Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot



MORTIER 75 MOD. 31


Fil ouvert par Franco ( 7 ) - Posté le 31/10/2019

Selon moi c'est plus correcte l'appeler obusier, car il a une lunette et peut tirer directement. Sur Savoie-fortification.com il est nommé
mortier.
Cordialement
Olivetti franco


Réponse de jolasjm ( 2494 ) - Posté le 01/11/2019

Bonjour

Votre commentaire sur ce type de pièce très particulier est pertinent. Cette pièce rentre en effet partiellement dans la définition couramment admise de l'obusier, cad une pièce qui tire un obus (et pas une bombe) et dont la partie rayée du tube est inférieure à 20 fois le calibre et qui tire préférentiellement - mais pas toujours - à un angle supérieur à 45°. Le Mo 75/31 remplit le 1er et 2e critère mais pas nécessairement le troisième. Ses spécificités en font une arme un peu entre deux mondes.

Il n'empêche que la dénomination officielle dans tous les documents d'époque relatifs à cette arme est "Mortier de 75mm Mle 1931". Nous avons donc repris cette dénomination officielle qui fait foi. La conception et la clarification de la mission de cette arme a fait l'objet de nombreux échanges entre artilleurs lors des réunions de la CORF entre Mai et Aout 1929.

Le "mortier de 75mm" devait à l'origine être installé partout - nord-est et sud-est compris. Probablement que cette dénomination lui vient de son rôle principal de tir dans les zones défilées (vallon derrière des crêtes, ravins, fossés d'ouvrages, etc) ou de tir plongeant qui lui a été donné par la CORF. Les rôles étant finalement assez différents dans le nord-est et dans les Alpes, les développeurs ont fini par créer deux armes différentes issues de ce "mortier de 75" d'origine :
- côté nord-est il a été considéré plus simple compte tenu des faibles pentes de terrain de reprendre le 75mm Mle 1897 et d'en faire une arme raccourcie avec capacité de tir balistique limitée mais suffisante. Ce sera le 75mm R Mle 1932.
- côté sud-est les artilleurs préfèreront développer une arme spécifique avec des munitions qui lui sont propres pour permettre le tir plongeant ou derrière les crêtes ou replis de terrain à grande cadence de feu qui était attendu par le cahier des charges d'origine. Ce sera le mortier de 75mm Mle 1931, spécifique aux Alpes et qui est préféré à l'obusier de 135mm dont la cadence en tir de saturation de terrain est jugée insuffisante.

Cordialement
Jean-Michel


Réponse de Franco ( 7 ) - Posté le 01/11/2019

Bonjour Jean-Michel.
merci pour la réponse.
Dans ma lettre j'ai fait une faute, Savoie-fortifications.com, le Mortier 75 mod. 31 le nomme obusier.
Pas d'emportance. Je desire corriger ma inscription.
Cordialement
Franco Olivetti


Réponse de jolasjm ( 2494 ) - Posté le 01/11/2019
Dernière modification par jolasjm le 01/11/2019.
Re-bonjour

Pas de souci. Appeler cette pièce un "obusier" est - en tout cas d'un strict point de vue historique - erroné, comme expliqué ci-dessus. A titre d'illustration, ci-dessous un extrait du bordereau d'expédition à Briançon des pièces devant équiper le Janus, Haut St Ours, Roche la Croix et Restefond, datant de début 1935.

Cordialement
Jean-Michel

PS : cela n'enlève rien au fait que ce type de 75mm a en effet une parenté avec les obusiers, même s'il n'en a pas le nom. Pour info sur le 135mm, qui est bien un obusier : il n'a pas de lunette de tir. Celle-ci est inutile pour une arme réservée au tir repéré indirect.



Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les membres peuvent y répondre ou y contribuer. S'inscrire est gratuit, rapide et sans engagement.