Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot

Erreurs de datation de plusieurs documents photos.

Lien-s partie Constructions :
BARBONNET (BT) (Ouvrage d'artillerie)


Fil ouvert par papy54501 ( 10 ) - Posté le 11/06/2020

Erreurs de dates :
- Dans le libellé accompagnant les agrandissements des 2 photos d'époque de l'entrée de l'Ouvrage Maginot du Barbonnet documents 33162 - 33163, il est indiqué photo prise le 31 juillet 1940 alors que le libellé sous chaque photo indique seulement août 1940 sans précision de jour.
Dans le témoignage de mon père il est indiqué page 28 que l'unité de gardiennage n'est arrivée que début août au Barbonnet.

- Dans le libellé accompagnant agrandissements de la photo de la tombe des victimes de l'accident du Barbonnet document 54094, il est indiqué que la photo a été prise en juillet 1940.
Or sur les croix se trouvent les cocardes encore en bon état déposées par le Souvenir Français le 11 novenbre 1940 la photo n'a donc pu être prise le 1 juillet 1940.
Le témoignage de mon père situe cette photo prise par la Famille fin 1940 début 1941.

- Dans le libellé accompagnant agrandissements de la photo des victimes de l'accident du Barbonnet document 54095, il est indiqué que la photo a été prise en juillet 1940.
Or les 2 victimes sont décédées le 22 juin 1940, la photo n'a donc pu être prise le 1 juillet 1940.

Cette photo des victimes devant l'entrée du bâtiment principal de la caserne du col Saint Jean n'a pu être prise qu'au printemps ou durant l'été 1939 losqu'ils faisaient alors partie de la 4ème batterie du 157ème RAP avant la mobilisation générale.

Denis SIMON


Réponse de jolasjm ( 5932 ) - Posté le 12/06/2020

Bonjour Mr Simon

Les choses ont été corrigées selon vos indications. Votre message nous a permis de mettre en évidence un petit souci avec le nouveau système d'agrandissement et de visionnage des photos concernant la gestion des dates. Cela sera corrigé sous peu.

Cordialement
Jean-Michel


Réponse de Franco ( 15 ) - Posté le 11/08/2022

Bonjour Jean-Michel,
j'ai su que le fort Barbonnet aurait du avoir un bloc 3 equipé comme le bloc 2.
Pouvez Vous me dire quelques choses?
Merci
Franco Olivetti


Réponse de jolasjm ( 5932 ) - Posté le 11/08/2022

Bonsoir Franco

En effet, cela a été le cas au tout début. Je serai plus précis à mon retour de congés.

Cordialement
Jean-Michel


Réponse de jolasjm ( 5932 ) - Posté le 15/08/2022
Dernière modification par jolasjm le 15/08/2022.
Bonjour Franco

Quelques éléments complémentaires :

- Dés l'élaboration du programme général 25/FA de défense des Alpes par la CORF en février 1929 il est bien prévu sous le Barbonnet un ouvrage moderne avec deux flanquements d'artillerie (nord vers Agaisen-Monte Grosso-Authion et sud vers Castillon-Ste Agnés et Menton)... mais peu de temps après, en fin 1929, le programme restreint de ce même programme général passe l'ouvrage du Barbonnet totalement en 2e cycle (programme complet) au profit d'une simple amélioration de la ventilation des tourelles de 155 du vieux fort. Il fallait pouvoir rentrer dans les 200 MF prévus dans la future loi Maginot, dont seulement 100 MF pour le SFAM. Notons qu'à ce stade, une première étude de l'ouvrage (avant-projet sommaire de novembre 1929) est bel et bien réalisée par la chefferie de Nice, mais en ne prenant en priorité que le flanquement d'artillerie nord ! rien vers le sud...

Le programme de 200 millions dérivé de la loi Maginot n'a aucun sens tactique. Suite à visite de Pétain sur site, un nouveau programme est conçu à partir de mi-1930 sur la base d'une lettre de cadrage de la CORF datée de Juin 1930, et qui aboutira au futur programme des 362 millions de francs. Dans cette lettre de cadrage de la CORF, le Barbonnet repasse en 1er cycle, avec ses deux flanquements d'artillerie nord et sud, un flanquement d'infanterie Sud par jumelage, et une couverture par jumelage côté nord-est de l'ouvrage de St Roch. Soit une entrée et deux blocs. Dans ce cadre, le Gal Belhague écrit une note de cadrage spécifique au Barbonnet en renvoyant l'avant-projet de novembre 1929 qui est désormais sans objet. Il y confirme la nécessité d'un double flanquement nord-sud d'artillerie et demande la réécriture d'un nouvel avant-projet avec trois blocs : une entrée, et deux blocs mixtes nord-est et sud pratiquement identiques avec créneaux pour canons-obusiers de 75, mortiers de 81 et une trémie pour JM et enfin liaison avec les tourelles de 155 du vieux fort pour lesquelles on prévoit un M2 profond. Le total renferme 4 cloches GFM... et 4 cloches LG !

Le programme des 362 MF de début 1931 confirme tout cela, mais doit commencer à proposer des économies car ce qui est prévu dépasse le budget. Le budget alloué au Barbonnet est de 12,1 MF, hors amélioration des tourelles de 155 (0,6 MF) qui a été déjà approuvé par ailleurs. Le premier à faire les frais de ces coupures est l'ouvrage du Castillon, dont seul le flanquement d'artillerie nord est prévu en 1er cycle, pour un montant de 6 MF. Cela aura ultérieurement un effet indirect sur le Barbonnet... Comme l'avant-projet du Barbonnet est à reprendre en totalité car celui de 11/1929 n'est plus adapté, les prévisions d'établissement de ce nouvel avant-projet tablent sur une date d'émission de septembre 1931 et un début des travaux au printemps 1932. Ces prévisions très tardives (Barbonnet est l'un des derniers ouvrages à voir ses travaux débuter, avec Monte-Grosso), aura aussi un effet indirect important...

En effet, à peine deux mois plus tard, il faut envisager de nouvelles coupures budgétaires... sur des ouvrages non encore commencés. Comme le flanquement nord du Castillon a été conservé, et qu'il manque son flanquement sud, la décision est prise de limiter le Barbonnet à son flanquement d'artillerie sud. Le flanquement nord-est d'artillerie de l'ouvrage est considéré comme faisant en gros doublon avec celui du Castillon, et peut donc être reporté en 2e cycle. Le flanquement sud d'artillerie du Barbonnet vient compenser partiellement l'ajournement du flanquement d'artillerie longue portée sud du Castillon et doit donc être absolument conservé.
En fin de compte, cette décision est assez logique dans un contexte où la protection de la conque de Sospel (et plus loin vers l'Authion) est largement dotée, avec les tourelles d'Agaisen et Monte-Grosso, les casemates d'artillerie du Castillon et de l'Agaisen. Pour rappel, le bloc de flanquement sud de Monte-Grosso (Bloc B) sera lui aussi ajourné ultérieurement en janvier 1932 - quand il s'agira de refaire d'autres économies - pour les mêmes raisons de pléthore d'artillerie dans le secteur...

Cet ajournement du bloc d'artillerie Nord-Est du Barbonnet à comme conséquence de rechanger à nouveau les attendus du projet de l'ouvrage, dont l'étude venait à peine d'être reprise ! Notamment, l'entrée prévue alors plus au nord-ouest qu'actuellement est à rapprocher du bloc sud pour minimiser les travaux souterrains de 1er cycle... On redémarre donc l'avant-projet de zéro, avec un nouveau souci à traiter : l'ajournement du bloc d'artillerie nord-est entraine celui du créneau de jumelage assurant la couverture vers l'ouvrage de St Roch et Sospel...

en Mai 1931, l'ouvrage est toujours en cours d'étude. Aucun nouvel élément n'est mentionné le concernant. En Juillet apparait la nécessité - pour satisfaire la sacro-sainte priorité de continuité du flanquement d'infanterie sur la LM - d'ajouter un organe d'infanterie pour ce JM ajourné en couverture nord-est vers St Roch et Sospel. Cela se traduit par un nouvel avant projet (17/10/1931) prévoyant l'ajout d'un bloc d'infanterie/observatoire en dessous de la contrescarpe de fossé à l'est de la caponnière sud-est du vieux fort. Ce bloc devait aussi reprendre le JM de flanquement sud, ce qui permettait une économie sur le bloc d'artillerie sud. Il prévoyait donc deux créneaux JM en flanquement sud et nord-est, une cloche GFM et une cloche d'observation. Enfin, dans ce projet, seule la tourelle Mougin sud devait être reliée à l'ouvrage moderne avec M2 en pieds de bloc. En 2e cycle, on prévoyait de relier la tourelle Mougin Nord et de construire le bloc d'artillerie de flanquement Nord-est.

Cet avant-projet de l'ouvrage résultant de tous ces changements ne sera approuvé que le 23 Mai 1932 soit presque un an plus tard, et aucun travail de chantier sur place ne débutera avant fin 1932, à peu près en même temps que Monte Grosso, bien que le chantier ait été adjugé en novembre 1931 ! Cela en fait le dernier chantier de gros ouvrage à avoir été débuté sur le SFAM, avec 8 mois de retard sur le planning initiale, qui était déjà tardif.

Les soucis géologiques rencontrés lors du percement de la galerie principale entraineront l'ajournement en 2e cycle à son tour de ce bloc d'infanterie et de la liaison vers la tourelle Mougin sud en 1933... La continuité de feux d'infanterie sur la LPR, non assurée suite à cet ajournement, sera partiellement compensée en fin 1939 par la création des deux casemates MOM-STG type SFAM de Campaost (O21) et de Barbonnet Sud (O20).

Cordialement
Jean-Michel



Vous ne pouvez pas participer à ce fil de discussion, seuls les utilisateurs inscrits peuvent y répondre ou y contribuer.
S'inscrire sur le site est gratuit, rapide et sans engagement.