Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Société Générale de Constructions Mécaniques

(SGCM)






La Société Générale de Constructions Mécaniques est créée en 1911 à partir des anciens Etablissements E. Garnier & Faure-Beaulieu. Elle est initialement spécialisée dans la construction de chaudières, machines à vapeur, turbines, moteurs à gaz ou diesel, compresseurs et pompes.

Son siège social est installé au 24 Rue de la Gare à la Courneuve en région parisienne et la société produit depuis 1905 des moteurs diesels lents sous licence MAN (Maschinenfabrik Augsburg Nürnberg).

La SGCM passe sous le contrôle de la Sté RATEAU en 1928 et, en 1931, la production de moteurs diesels sous licence MAN représentera à elle seule 75% de son chiffre d'affaire. Elle fournira au début des années 30 les moteurs diesel de type GVU 33 et GVU 42 qui équiperont nombre de groupes électrogènes fabriqués pour les usines électriques des ouvrages de la ligne Maginot de la Région Fortifiée de Metz


Moteurs SGCM 3 cylindres
destinés à l'administration militaire



La SGCM retrouve son indépendance en 1935 suite à une augmentation de capital et dés lors recentre son activité sur la seule fabrication de moteurs diesels. En 1937, elle monte une nouvelle usine à Jouet-sur-l'Aubois dans le Cher.

En 1952, la SGCM emporte un marché important dans le cadre de la remise en état des usines des ouvrages remis en service après-guerre. Outre le contrôle et la remise en état d'un certain nombre de groupes, la société procède au transfert de groupes entre usines complètes et usines à compléter. Enfin, 3 moteurs neufs lui sont commandés.

Son capital de 150 millions de francs en 1954 passe à 800 millions de francs en 1956, elle sera absorbée par les Chantiers de l'Atlantique en 1962 et deviendra la Société Générale Immobilière et Financière de Constructions Mécaniques.



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 29/12/2017