Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Trémie Pamart-Lemaigre

(PAMART-LEMAIGRE)






La trémie Pamart-Lemaigre, appelée aussi Trémie type III° Armée, est une plaque blindée d'embrasure destiné à équiper les créneaux pour canon antichar de 25mm SA Mle 1934 des blockhaus construits par la MOM (Main d’Oeuvre Militaire) sur la partie Nord-Est de la ligne Maginot, englobant le front tenu par la 1ère Région Militaire et les Régions Fortifiées de Metz et de la Lauter.

Blockhaus B548 - La Raperie

Trémie Pamart-Lemaigre vue de l'extérieur




Constitution

Ce cuirassement est constitué d’une plaque d’embrasure en acier moulé de 160 cm de largeur pour 65 cm de hauteur, l’épaisseur de la partie exposée étant de 20 cm. Cette plaque est percée d’une ouverture centrale pour le tube du canon au dessus de laquelle une seconde ouverture pour la lunette est pratiquée.

Blockhaus My 10

La trémie vue coté intérieur



De part et d’autre de cette dernière, deux orifices sont prévus pour l’observation ou l’utilisation d’un fusil mitrailleur.

L'ouverture pour le canon est obturée par des volets blindés coulissants épais de 8 cm, celles pour le FM par des volets rabattables pouvant être verrouillés.
L'ouverture pour la lunette est elle protégée par un volet à effacement vertical, commandé par une chainette placée du coté gauche de la trémie dont l'anneau vient s'accrocher dans des griffes permettant ainsi de maintenir le volet en position ouverte.

Blockhaus My10

Détail du dispositif de relevage de l'obturateur de lunette et du support de panorama de tir


En partie haute, une plaque de tôle masque le dispositif de manoeuvre de l'obturateur de l'ouverture de la lunette. Cette plaque dont les bords latéraux et inférieurs sont repliés est un support pour un panorama de tir.

Il convient de noter qu'en lieu et place du canon antichar de 25, cette trémie permettait aussi l’utilisation de la mitrailleuse Hotchkiss 8mm mle 1914.

Versions

Deux versions de cette trémie ont été utilisées. La première est décrite ci-dessus, la seconde en est une version simplifiée plus simple à produire.
Celle-ci différait légèrement de la version 'normale' et est dépourvue des deux orifices prévus pour l’observation ou l’utilisation d’un fusil mitrailleur.


Trémie Pamart-Lemaigre

Trémie Pamart simplifiée

Trémie Pamart-Lemaigre

Dispositif de manoeuvre du volet




Développement

Ce cuirassement a été développé à partir de 1937 à l'instigation du Gal Doumenc. Le premier prototype sera présenté en septembre 1939 dans le blockhaus du stade d'Onaing par le capitaine Lemaigre sur la base d'une trémie imaginée par Mr Pamart.
Les essais faits le 13 octobre étant concluants, la trémie dont la production est lancée fin octobre 1939 a été livrée à partir du début de l’année 1940.
Du fait de ce lancement tardif, tous les blockhaus dans lequel il était prévu de l’implanter n’ont pas pu en être équipés alors que dans certains blocs comme le blockhaus My10 par exemple, cette trémie sera utilisée en lieu et place de la trémie Condé et implantée de telle façon qu'elle ne puisse pas être utilise avec un canon de 25 mais uniquement avec une mitrailleuse; ou pire comme créneau d'observation avec la partie basse noyée dans le béton....







Sources :

SHAT 3V28: Cuirassements pour blockhaus STG, FBC, FCR: Condé, Pamart-Lemaigre et Pamart pour canon de 47 mm
KLAMEREK Eric,
WAHL Jean Bernard
lignemaginot.com





Page n° 1000167 mise à jour le 04/02/2022 - © wikimaginot.eu 2015 / 2022




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu