Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Trémie Pamart-Lemaigre

(PAMART-LEMAIGRE)






La trémie Pamart-Lemaigre, appelée aussi Trémie type III° Armée, est une plaque blindée d'embrasure destiné à équiper les créneaux pour canon antichar de 25mm SA Mle 1934 des blockhaus construits par la MOM (Main d’Oeuvre Militaire) sur la partie Nord-Est de la ligne Maginot, englobant le front tenu par la 1ère Région Militaire et les Régions Fortifiées de Metz et de la Lauter.

Ce cuirassement est constitué d’une plaque d’embrasure en acier moulé de 160 cm de largeur pour 65 cm de hauteur, l’épaisseur de la partie exposée étant de 20 cm. Cette plaque est percée d’une ouverture centrale pour le tube du canon au dessus de laquelle une seconde ouverture pour la lunette est pratiquée. De part et d’autre de cette dernière, deux orifices sont prévus pour l’observation ou l’utilisation d’un fusil mitrailleur.
Les ouvertures pour le canon et la lunette sont obturés par des volets blindés coulissants épais de 8 cm, celles pour le FM par des volets rabattables pouvant être verrouillés.
On note en partie inférieure deux évidements permettant de loger les roues du canon qui vient en appui contre la trémie, son bouclier devenu inutile étant démonté.

Il convient de noter qu'en lieu et place du canon antichar de 25, cette trémie permettait aussi l’utilisation de la mitrailleuse Hotchkiss 8mm mle 1914.

Ce cuirassement a été développé à partir de 1937 à l'instigation du Gal Doumenc. Le premier prototype sera présenté en septembre 1939 dans le blockhaus du stade d'Onaing par le capitaine Lemaigre sur la base d'une trémie imaginée par Mr Pamart.
Les essais faits le 13 octobre étant concluants, la trémie dont la production est lancée fin octobre 1939 a été livré à partir du début de l’année 1940.
Du fait de ce lancement tardif, tous les blockhaus dans lequel il était prévu de l’implanter n’ont pas pu en être équipés alors que dans certains blocs comme le blockhaus My10 par exemple, cette trémie sera utilisée en lieu et place de la trémie Condé et implantée de telle façon qu'elle ne puisse pas être utilise avec un canon de 25 mais uniquement avec une mitrailleuse; ou pire comme créneau d'observation avec la partie basse noyée dans le béton....

Il existe une version allégée de la trémie Pamart-Lemaigre différant légerement de celle décrite ci dessus et qui est dépourvue des deux orifices prévus pour l’observation ou l’utilisation d’un fusil mitrailleur.



Sources :
SHAT 3V28: Cuirassements pour blockhaus STG, FBC, FCR: Condé, Pamart-Lemaigre et Pamart pour canon de 47 mm
WAHL Jean Bernard
lignemaginot.com




© 2015 / 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 14/04/2015