Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Canon antichar de 65 mm modèle 1888/91

(65 1888-91)






Le canon de pont à tir rapide de 65mm Hotchkiss modèle 1889/91 a été utilisé en tant qu'arme antichar dans la fortification de campagne. Ce canon est dépourvu de frein de recul.

Cette arme initialement utilisée par la Marine française sur ses navires a été réformée en 1933 du fait de l'évolution des blindage pour être remplacée par un matériel plus performant. Le ministère de la Marine à proposé alors de céder à titre gratuit au ministère de la Guerre ces canons et leurs munitions ne lui étaient plus d'aucune utilité, ce qui sera dans un premier temps refusé.
Ils seront finalement acceptés en 1935 pour être utilisés comme arme antichar dans la fortification de campagne(1).

Ces matériels seront mis en place exclusivement dans des cuves bétonnées à ciel ouvert sur une plateforme métallique spécifique leur permettant de tirer tous azimuts.

Ces matériels seront sabotés sur place en juin 1940 lors du retrait des troupes d'intervalle.

Ils seront pour certains réutilisés par l'armée allemande comme arme côtière sous casemates R671 ou R670 sous la dénomination 6,5 cm SK M02 .


Caractéristiques

- Calibre: 65 mm
- Longueur du tube : 3,19 m
- Poids en batterie : 1420 kg
- Pointage sur site: - 8° à + 10° (affut type G)
- Vélocité: 715 m/s
- Portée maximale:
- Performance en utilisation antichar: 50 mm d'acier à 400 mètres sous 30°(3), 40 mm à 1000 mètres et 30 mm à 1200 mètres.


Munitions :
Le canon de 65 mm mle 1889/91 tire les munitions suivantes :
- Obus de rupture G mle 1905,
- Obus de rupture en acier mle 1902
- Poid: 2 Kg projectile, 4,2 Kg avec cartouche




(1) Ce sont finalement 45 canons de 65mm modèle 1885/91 qui seront récupérés et utilisés en antichar dans la fortification de campagne.

(2) Il sera mis en dotation dans la 20° Région Militaire (Nancy) 45 canons de 65mm modèle 1888-91.

(3) Ces performances sont identiques à celles du canon 75 mm modèle 97 et en fait une arme antichar pouvant percer tous les blindages des chars allemands de 1940


Sources : clausuchronia, klamerek eric (ATF 40), A Chazette in Fortifications et patrimoine HS N°1 1999
Note 612-10/EMA du 10/02/1939




© 2015 / 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 02/10/2017