Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




132° Régiment d'Infanterie de Forteresse

(132° RIF)






Le 132° Régiment d’Infanterie de Forteresse est un régiment de réserve du type A, RIF Metz Lauter.

Il occupe le Sous-Secteur fortifié de Marville dépendant initialement du Secteur Fortifé de la Crusnes puis, après le 15 mars, du Secteur Fortifié de Montmédy .

Sa devise : Un contre huit a été accordée par Napoléon Ier à son prédécesseur le 132° Régiment d'Infanterie de Ligne pour sa conduite héroïque lors du combat mené à Rosnay-l'Hôpital le 2 février 1814.

Insigne du 132° RIF

Insigne du 132° RIF


Un 132° RI de Région Fortifiée (RI de RF) est temporairement créé en Janvier 1936 par l'Etat-Major de la 6° Région Miliaire (Metz). Il regroupe un certain nombre d'éléments locaux déjà sur place (issus du 155° RIF ? - une des compagnies de ce régiment était à Longuyon), commandés par le Lt-Col BALTAZARD et un état-major d'une vingtaine d'officiers. La mission (1) de cette unité semble - selon l'ordre de mission reçu - la conception de la défense, l'organisation et la mise en œuvre des travaux MOM sur le plateau de Marville, no man's land négligé entre la RF de Metz (Secteur de la Crusnes) et la Tête de Pont de Montmédy.

La durée de l'existence de ce 132° RI de RF n'est pas établie avec certitude. Il est par ailleurs étonnant qu'un petit "RI de RF" ait été créé en 1936 alors que tous les autres grands RI de RF (2 par Régions Fortifiées) ont été dédoublés et dissous mi-1935, rendant ce type d'unité obsolète. Peut-être ce 132° RI de RF a t-il été dissous et converti en IV/149° RIF (donc rattaché à la Crusnes) en Aout 1936 lors de la création de ce bataillon. Des compléments d'information sont nécessaires.


Mobilisation

Le 132° Régiment d'Infanterie de Forteresse est constitué à compter du 22 aout 1939 (état major et échelon A) à partir du 4° Bataillon du 149°RIF du temps de paix.
Le reste du régiment sera mobilisé à partir du 24 aout 1939 au Camp de Longuyon par le Centre Mobilisateur d'infanterie, CMI 63 d'Etain.

Le régiment sera sur pied de guerre dés le le 3 septembre 1939 et est cantonné à Longyon, caserne LAMY . Son effectif est alors de 28 Officiers, 108 Sous-officiers et de 1374 (?) hommes de troupe.

Ce régiment étant attaché à la forteresse et par nature stationnaire, il est faiblement équipé en moyens de transport. Il ne compte à ce titre que 1 véhicule de liaison, 6 motos, 18 camionnettes, 2 camions ateliers, 3 chenillettes, 36 voitures et 124 chevaux dont 12 de selle.


Composition du 132° RIF à la date du 14 avril 1940

Etat Major du Régiment

PC à Grand Failly
- Chef de Corps: LtCol BLANCHET (active)
- Chef d'État-Major: Cne BERTRAND (Réserve)
- Compagnie de Commandement : Cne CHEF (Réserve)
- Officier Renseignement : Lt GUILMIN (Réserve)
- Officier Transmission: Lt CHEVRIER (Réserve)
- Officier Ravitaillement: Lt MONNARD (Active)
- Officier liaison: SLt DELATTRE (Active)


ler Bataillon - Quartier Noers

PC au Haut de Crotte
- Cdt le bataillon : Cne BABAULT L (Active)
- Chef Etat-Major: Cne MASURE Philippe(Réserve)
- Compagnie Hippomobile : Cne BOUDEL (Réserve) (curé de LONGUYON)
- CM 1 : Cne GAUSSOT (Réserve)
- CM 2: Cne (Active)
- CM 3 : Cne GIORGIA (Réserve)
- lère CEFV : Cne FRATER (Réserve)


2° Bataillon - Quartier Villers le Rond

PC à La Bessine
- Cdt le Bataillon: CB RIGAUD J (Active)
- Chef Etat-Major: Cne LÉGER (Réserve)
- Compagnie Hippomobile: Cne DÉMANGE (Réserve)
- CM 5 : Cne COUTURIER (Réserve)
- CM 6: Cne DAVRAINVILLE (Active)
- CM 7 : Cne LHUILLIER (Réserve)
- 2° CEFV : Cne LEFEVRE (Réserve)


3° bataillon - Quartier Charency Vezin

PC à Villers le Rond
- Cdt le Bataillon: CB CAZAL (active)
- Chef d'Etat Major : Cne MAUS (Réserve)
- Compagnie Hippomobile : Cne MAUS (Réserve) ?
- CM 9 :Cne HU (Réserve)
- CM10 : Cne BODEMAN (Active)
- CM 11 : Cne DIEMER (Réserve)
- 3° CEFV : Cne VERON (Réserve)



Historique

De septembre 1939 à mai 1940, le régiment est occupé à des travaux de fortification sur le sous-secteur qu'il tient.
Le 16 mars 1940, dans le cadre de la réorganisation de La Défense des frontiéres, le sous-secteur de Marville passe du secteur fortifié de la Crusnes (devenu 42° CAF) au secteur fortifié de Montmédy . Le 149° RIF reste sur place et est rattaché au SF Montmédy.

A partir du 13 juin, le régiment est intégré dans la division Burtaire et se replie en direction de Verdun.
Le 14 juin, il tient le secteur Vaux Bezonvaux
Le 15, il reprend sa marche vers Toul
Le 18 juin, le drapeau du régiment sera brûlé au pied de la colline de Sion pour éviter qu'il ne tombe aux mains de l'ennemi. Les 20 et 22 juin, ses unités seront faites prisonnières par les allemands dans le secteur de Colombey-les-Belles et de Goviller au sud de Toul.

Le régiment sera dissous après l'armistice et c'est le 132° BCAT (Bataillon Cynophile de l'Armée de Terre) qui héritera plus tard de ses traditions.



Notes :
(1) Note de service 215 S/3 de la 6° Région Militaire du 18 Février 1936 définissant les missions du Cdt du 132° RI de RF.


Sources :
Voir bibliographie.
Compléments issus du GUF et communications de David HARMAND







Page n° 1000301 mise à jour le 24/01/2021 - © wikimaginot.eu 2015 / 2021



Fils de discussion



création du 132 ème RIF
10 messages, le dernier est de MDL/CHEF HARMAND le 23/01/2021






Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu