Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




TOUCHON Robert, Général d'armée

(TOUCHON)






TOUCHON Robert Auguste, né le 18 décembre 1878 à Paris et mort le 11 juillet 1960 à l'hôpital militaire de La Tronche


Général Touchon




Carriére, avancement


27 octobre 1899 au 1 octobre 1901 - Ecole militaire de Saint-Cyr
23 mars 1914 - Promu capitaine
23 mars 1914 - Affécté au 30° Bataillon de Chasseurs à Pied (BCP)
25 février 1915 - Commandant du 54° Bataillon de Chasseurs
15 aout 1915 - Nommé Chef de bataillon à titre temporaire
10 avril 1916 - Commandant du 115° Bataillon de chasseurs
6 juillet 1917 - Promu Chef de bataillon
janvier 1928 à 1930 - Chef de corps du 159° Régiment d'Infanterie (Briançon) et commandant du Centre d'hiver d'études pratiques de montagne
25 juin 1923 - Promu Lieutenant-colonel
1930 au 6 décembre 1932 - Chef du cours d'Infanterie à l'Ecole Supérieure de Guerre
6 décembre 1932 au 1 décembre 1935 - Commandant de L'École d'Application de l'Infanterie et Chars de Combat
04 janvier 1933 - Promu général de brigade
1 décembre 1935 au 1 aout 1936 - Chef du Centre d'Etudes Tactiques Interarmes
23 septembre 1936 - Promu général de division
1 aout 1936 au 25 juin 1938 - Général commandant la 42° Division d'infanterie (Metz)
25 juin 1938 au 02 septembre 1939 - Général commandant la 14° Région militaire
25 juin 1938 - Promu général de corps d'armée
25 juin 1938 au 02 septembre 1939 - Gouverneur militaire de Lyon
02 septembre 1939 au 27 novembre 1939 - Général commandant le 14° Corps d'armée
27 novembre 1939 au 13 février 1940- Général commandant le 23° Corps d'armée
13 février 1940 - Nommé général d'armée à titre temporaire
13 février 1940 au 01 juillet 1940 - Général commandant la 6° Armée
01 juillet 1940 au 23 aout 1940 - Général commandant la 14° Région militaire
20 aout 1940 - Promu général d'armée
23 aout 1940 - Placé dans le cadre de réserve

Sous le régime de Vichy, le général Touchon sera nommé membre du Conseil National par Philippe Pétain puis juge de la section lyonnaise du Tribunal d'état, instance judicaire connue pour sa partialité.



Décorations


Grand-croix de la Légion d’honneur,
Croix de guerre 1914-1918 (12 citations),
Croix deguerre 1939 (1 citation),
Croix du Combattant, médaille coloniale avec agrafe «Maroc »,
Médaille commémorative de la Grande guerre,
Médaille interalliée de laVictoire,
Médaille commémorative 1939-1945 avec agrafe « France »,
Médaille des Blessés,




Sources : generals.dk, wikipedia, museedesetoiles.net, école supériere de guerre




© 2016 / 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 26/07/2016