Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




7° Régiment du Génie

(7° RG)






Le 4° Régiment du Génie couvrait en temps de paix le secteur fortifié des Alpes Maritimes et la Corse. Il a a ce titre participé à l’organisation de la position avant guerre puis donné naissance aux unités du Génie de forteresse affectées à ces secteurs.



Insigne du 4° Régiment du génie




Origine

Le 7° Régiment du génie est formé en 29 juillet 1884 à partir des 1° et 19° bataillons provenant du 2° RG et des 13° et 15° bataillons provenant du 4° RG.

Composé d'un État-Major, de quatre bataillons, d'une section hors rangs et d'une Compagnie de Sapeurs-conducteurs , il est cantonné caserne d’Hautpoul à Avignon et placé sous le commandement du Col JOLY Albert.


Le régiment prendra part avant la première guerre mondiale à plusieurs campagnes coloniales dont Madagascar, la Chine et le Maroc où ses détachement ont fait partie du Corps expéditionnaire.
 Ces campagnes seront inscrites sur son drapeau.

Il est dissous à la déclaration de guerre en 1914 et donne naissance au Dépôt du Génie n° 4 qui met sur pied les 15°, 23° et 24° Bataillons du Génie. Ces unités s’illustreront dans la Meuse, l’Artois, la Champagne, l’Argonne, l’Aisne (pont sur l’Aisne et le canal), la Somme, les Flandres, l’Alsace (premier pont bateau sur le Rhin)…



Le 7° Régiment du Génie est reconstitué le 01 janvier 1920 à Avignon caserne St Roch. Il est alors composée d’un état Major, de deux bataillons et d’une CHR (Compagnie Hors Rang)

Entre 1922 et 1924, il passe à trois bataillons et se voit adjoindre deux bataillon de ponts lourds tandis q’un bataillon de sapeurs mineurs est dissous.

En 1929 , il détache des éléments dans le SF des Alpes Maritimes et une compagnie en Corse et sa structure s'adapte. Il récupère 1 bataillon de sapeurs mineurs et perd 1 bataillon de pontonniers.
Sa composition est alors la suivante :


- 1° Bataillon de Pontonniers, à la couleur traditionnelle bleu,
- 2° Bataillon de Ponts Lourds, à la couleur traditionnelle rouge (Commandant CREISSEN)
- 3° Bataillon de Sapeurs Mineurs, à la couleur traditionnelle vert.


En septembre 38, une Cie de Sapeurs Mineurs de Forteresse est créée à Avignon et la Cie mixte du 28° RG (Transmissions) présente en Corse depuis 1934 est rattachée au 7° RG.

Le 16 janvier 39 voit la naissance du 4° Bon Mixte de Forteresse, mis sur pied à partir d’effectifs issus des 4°, 7° et 28° RG.
Ce bataillon spécialisé est chargé de l'organisation de la position de défense, de l’entretien de la forteresse et des moyens de transmissions du SFAM et du SD Corse. La 16° Cie mixte du Génie est créée à Bonifacio, regroupant les sapeurs mineurs, les sapeurs radio et télégraphistes.


insigne du 4° Bon du 7° RG



Ce nouveau bataillon devait être redéployé comme suit en octobre 1939 mais cela ne fut pas réalisé du fait de la mobilisation.


- Cie de Sapeurs Mineurs de Forteresse - Nice
- Cie mixte télégraphistes et radio - Nice
- Cie de Sapeurs Électro-Mécaniciens de Forteresse - Nice :
- 14° Cie Mixte du Génie - Bonifacio



Mobilisation:

Le 7° régiment du Génie est dissous et donne naissance au 7° Dépôt de Guerre du Génie installé à Avignon avec un détachement à Antibes.

Le CMG 7 (Centre Mobilisateur du Génie n°7) mettra sur pied les unités suivantes :


- 5° Bataillon de sapeurs pontonniers - Réserve générale
- 6° Bataillon de sapeurs pontonniers - Réserve générale
- 7° Bataillon de sapeurs pontonniers - Réserve générale
- 16° Bataillon de cantonniers - Réserve générale
- 29° BG (Bon du Génie) - affecté à la 29° DI
- 30° BG - affecté à la 30° DI
- 65° BG - affecté à la 65° DI
- 72° BG - affecté à la 2° DIC
- 84° BG - affecté à la 84° DIA
- 115° BG affecté au XV° CA


Ainsi que deux bataillons du Génie de Forteresse (BGF) directement rattachés au SFAM et au SD Corse. Ces bataillons sont mis sur pied à partir du 27 aout à Nice et Antibes.

- 215° BGF - SF Alpes-Maritimes
- 220° BGF - Secteur Défensif de la Corse



Après guerre

Les troupes sont démobilisées en juin ou juillet 1940 et les éléments d’active constituent le 7e Bataillon du Génie de l’Armée d’Armistice à Avignon.
Le COG 215 (Centre d’Organisation du Génie n° 215) est créé le le 01 décembre 1944 pour regrouper les unités du Génie de la 15° Région militaire.
Il donnera naissance au 7° Régiment du Génie le 01 janvier 46.
Le 7° RG participera notamment aux campagnes d’Indochine en mettant sur pied les 71°, 72°, 73° et 75° bataillon du Génie entre 1943 et 1954 (à vérifier)

Le 30 juin 1984, le régiment alors composé de 11 compagnies est dissous et laisse place au 7° BGDA (Bataillon du Génie de la Division Alpine)
Le 7e BGDA, composé de 4 compagnie (une d'instruction, une de soutien et deux de combat) restera à Avignon jusqu'au 31 juillet 1993, date à laquelle il est transféré à la Valbonne ou est déjà installé le 4° RG.

Le 1er janvier 1994, le 7° BGDA. est dissous et ses effectifs sont versés au 4° RG.





Sources :

- GUF
- Hommes et ouvrages de la Ligne Maginot, tome 5- JY Mary, Hohnadel, J Sicard
- Wikipedia
- Historique du 7° Régiment du Génie (1920) - tableaudhonneur.free.fr
- ATF 40



Cette page est incomplète et peur receler des erreurs ou imprécisions.
N'hésitez pas à y participer en utilisant les fils de discussion.







Secteur(s) concérné(s) :SFAM SDC




© 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 21/07/2019



Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu