Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




2° Régiment du Génie

(2° RG)






Faisant partie des trois premiers régiments du Génie créés en avril 1814 par Louis XVIII dans le cadre de la réorganisation de l’armée française, le 2° Régiment du Génie a été mis sur pied à partir de plusieurs des bataillons qui composaient l’ arme du Génie dans l’armée napoléonienne.

Il s’illustrera pendant la guerre de 1914 1918 pour être dissout après le conflit.

Insigne du 2° RG

Insigne 2 Régiment du Génie, aux armes de Metz et de la Lorraine



La fortification

Le 2° Régiment du Génie (RG) dissous à Montpellier est recréé à Metz le 1° mai 1929 à partir d’éléments du 9° régiment du Génie. Il prend ses quartiers dans la caserne de Chambières à Metz (Moselle). Il se compose alors d’un état-major, d’une Compagnie Hors Rang (CHR) et de trois bataillons comptant quatre compagnies de sapeurs-mineurs et trois compagnie d'électriciens.

Caserne Chambières

Caserne Chambières à Metz



Du fait de l’évolution de la doctrine met en avant la fortification, le régiment est restructuré à partir de 1933. Conçu pour répondre au nouveaux besoins, il est alors composé d’unités spécialisées axées vers la fortification:

  • Etat-major,

  • Compagnie Hors Rang (CHR),

  • Bataillon d'électromécaniciens
    - 1° Cie, 2° Cie, 3° Cie et 4° Cie

  • Bataillon de sapeurs-mineurs de région fortifiée
    - 5° Cie, 6° Cie 7° Cie et 8° Cie,

  • Bataillon mixte
    - 9° et 10° Cies de sapeurs -mineurs de forteresse
    - 11° et 12° Ces de mineurs-artificiers


Le régiment reste établi à Metz, ses unités se partageant entre les caserne Riberpray et Chambières qui accueillent chacune 2 compagnies de sapeurs électro-mécaniciens, les deux autres bataillons étant répartis entre les casernes Chambières et Séré-de-Rivières.

Caserne Riberpray

Caserne Riberpray.

Caserne Sere de Rivieres

Caserne Serré de Rivières.



La formation des sapeurs est axée sur les métiers de la fortification et une fois formés, ceux sont répartis dans les camps de sureté et les ouvrages, avec de fréquents retours à Metz pour parfaire leur formation.
Du fait de la grande activité résultant de la construction de la ligne fortifiée, nombre d’officiers du régiment sont détachés dans les bureaux du Génie en renfort du personnel qui y est affecté. Les sapeurs mineurs se trouveront affectés à la construction de fortification MOM (Main d’Oeuvre Militaire) jusqu’à la mobilisation.


Mobilisation

La mobilisation voit la dissolution du régiment qui donne naissance au Centre Mobilisateur du Génie (CMG) n°2. Celui ci, établi à Metz (Moselle) et à Labry (Meurthe-et-Moselle) est placé sous le commandement du colonel de réserve Desvimes Georges Armand.

Le CMG 2 mettra sur pied à partir du personnel d’active du régiment dissous et du personnel mobilisé les unités suivantes:


Unités de forteresse

  • 201° BGF (Bataillon du Génie de Forteresse ) - affecté au SF Faulquemont

  • 202° BGF - affecté au SF Boulay

  • 203° BGF - affecté au SF Thionville

  • 204° BGF - affecté au SF Crusnes

  • 221° BGRF (Bataillon du Génie de Région Fortifiée) - Cne puis CB GRAS - affecté à la RFM


  • Compagnie de Parc Génie de Région Fortifiée - affectée à la RFM)


  • 221° CERF (Compagnie d’Electromécaniciens de Région Fortifiée) - affectée à la RFM

  • 222° CERF - RFM


Unités non forteresse

Ces unités n’étant pas organiquement rattachées à la fortification ne feront pas l’objet de pages détaillées sur wikimaginot .


  • 2° (puis 282° en mars 40) BIG (Bataillon d’Instruction du Génie)

  • 12° BG - affecté à la 12ème DIM

  • 42° BG - affecté à la 42° DI

  • 46° BG - affecté à la 1° DLC

  • 56° BG - affecté à la 56° DI

  • 92° BG - affecté à la 2° DINA

  • 224° BGF - affecté à la IV° Armée


  • 1° Compagnie de Destructions Minières - affectée au SF Thionville

  • 2° Compagnie de Destructions Minières - affectée au SF Sarre

  • 3° Compagnie de Destructions Minières - affectée au SF Crusnes


  • 11° Compagnie d’Electro-Mécaniciens - affectée à la II° Armée


  • 269/25° Chefferie d’Etape de réserve Générale

  • 269/26° Chefferie d’Etape de réserve Générale

  • 273/3° Réserve de ravitaillement du Génie

  • 273/23° Cie auxiliaire du Génie

  • 282/3° Compagnie d’instruction (à confirmer)

  • 399/2° Cie de Sapeurs Forestiers - affectée à la II° Armée


  • 82° SECEF - Section d’Electriciens de Campagne et d’Exploitation Frontaliers - affectée à la RF Metz



Historique

Pour les historiques des unités mobilisées, se reporter aux pages les concernant. Sur wikimaginot, seules sont traitées les unités ‘fortification’


Après guerre, le 2° régiment du génie est reconstitué caserne Séré-de-Rivières (ex Caserne Thomassin). Il est spécialisé dans le franchissement de rivières et devient en1998, le régiment d'aide au déploiement de la brigade du génie,
Le 2° régiment du Génie a été dissous le 16 juin 2010.






Rédaction

Pascal Lambert





Sources :

- Hommes et ouvrage de la Ligne Maginot, tome 2 - Jean-Yves Mary, Alain Hohnadel et Jacques Sicard
- GUF - SHD
- ATF 40
- Les unités du Génie en 1940 - François Eglemme





Page n° 1000815 mise à jour le 20/08/2021 - © wikimaginot.eu 2020 / 2021




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu