Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot


Epervier Gillet et Cie

(EPERVIER GILLET)






La société EPERVIER GILLET et Cie était installée au 32 Boulevard Henri IV à Paris, avec un atelier 220 Rue de Charenton, Paris XII.

Maiosn Epervier Gillet et Cie

Plaque constructeur années 30




Historique succinct

En 1895 MM Gillet et Forest créent la société GILLET & FOREST, constructeurs et s'installent au 32 boulevard Henry IV à Paris. Ils se spécialisent dans les systèmes d'éclairage (pétrole, acétylène) et les lampes à souder.
La dénomination change rapidement (1898 ?) pour devenir G Forest et Cie, successeurs, ingénieurs constructeurs. La nouvelle société reste à la même adresse.

En 1909, on retrouve la société sous la dénomination G. Forest et Cie, ancienne maison Gillet et Forest.

En 1925, G. Forest et Cie est devenue la maison Epervier Gillet et Cie, successeurs de Gilles Forest. La société reste établie au 32 Bld Henri IV à Paris et leur produits sont dotés d'une plaque constructeur portant les mentions Gillet & Forest - EPERVIER GILLET & Cie - Ingénieurs constructeurs

Les années 30 verront la maison Epervier Gillet et Cie remporter pour ses fabrications quelques médailles lors d'exposition internationales (Liège, Paris...).

Maiosn Epervier Gillet et Cie

Publicité Epervier Gillet



Au début des années 50, la société Epervier Gillet et Cie et les établissements Albert Butin spécialisés eux aussi dans l'éclairage se regroupent.
La nouvelle société dénommée Butin Gillet SA s'installe au 35 rue des Martyrs à Paris (18°) avec un atelier installé 16 rue Compans à Paris 19°. Elle quittera ensuite ces ces deux adresses pour s'installer 3 rue Meissonnier à Pantin.
Spécialisée dans la ferblanterie, la fabrication d'articles ménagers et la coutellerie, la société Butin Gillet SA cessera son activité en décembre 1990 et sera liquidée en septembre 1991.


Production:

La maison Epervier Gillet et Cie était spécialisée dans la fourniture de systèmes d'éclairage pour les compagnies de chemin de fer, la signalisation des voies et les transports en commun ainsi que la marine. Tout au long de leur existence, ils ont proposé une vaste gamme de systèmes d'éclairage à huile ou à l'acétylène puis électriques.

Au milieu des années 30, Epervier Butin lance la marque 'Signalite' pour ses appareils d'éclairage.

Avec le regroupement des sociétés de chemin de fer françaises sous la houlette de la SNCF en 1938 débute la standardisation du matériel d'éclairage ferroviaire alors constitué de multiples modèles propres aux différentes sociétés exploitantes. Epervier Gillet puis ensuite Butin Gillet fourniront des équipements standards et l'acétylène sera progressivement abandonnée au profit de l'éclairage électrique.

On notera aussi la production de quelques appareils de chauffage pour voitures ferroviaires et chaufferettes pour automobiles ainsi que d'éclairage spécifique pour l'industrie minière.

Dans le cadre de l'équipement de la fortification, on doit à la maison Epervier Gillet & Cie les lampes de secours de casemate ainsi que les lampes de secours pour tourelles .





Rédaction

Pascal Lambert




Sources :

thetunnel.free.fr
L’annuaire industriel
Gallica - BNF
INPI
Divers web





Page n° 1000928 mise à jour le 27/10/2021 - © wikimaginot.eu 2021 / 2022




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète et Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur Nous contacter au bas de cette page pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu