Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Secteur Fortifié du Dauphiné

(SFD)






Généralités


Le Secteur fortifié du Dauphiné est situé dans les Alpes entre le secteur fortifié de la Savoie au nord et le secteur fortifié des Alpes-Maritimes au sud et s'étend du camp des Rochilles au camp des Fourches.

Il présente deux grandes voies de pénétration qui sont les axes formés par les vallées de la Haute Durance (Briançon) et de l'Ubaye (Barcelonette), les autres cols frontaliers étant réduits à de simples chemins muletiers généralement praticables en toute saison situés en altitude ou dans des zones peu praticables et ne se prétant pas à d'importants mouvements de troupes.


Insigne du SFD



Dénommé initialement en 1924 Secteur fortifié des Hautes-Alpes puis de Haute-Durance (dénomination qu'il conservera jusqu'en 1933), ce secteur déja traité par Vauban et Séré de Rivières verra la plupart des projets de la CORF le concernant, très ambitieux, repoussés ou abandonnés au profit du Secteur fortifié des Alpes-Maritimes. Au final, seul quelques ouvrages d'artillerie parmi ceux initialement envisagés seront construits par la CORF, la construction du reste des ouvrages de ce secteur ayant été mené par la main d'oeuvre militaire (MOM).

La vallée de l'Ubaye sera la mieux dotée avec les ouvrages d'artillerie de Roche la Croix , de Saint Ours haut et de Restefond , la vallée de la Haute Durance ne verra que la construction du gros ouvrage du JANUS , le dispositif étant complété par les anciens forts réutilisés et les ouvrages d'infanterie ou d'avant poste érigés par la MOM.

Le Queyras, bien qu'étudié dans le rapport sur la défense des Alpes (25/FA) de Février 1929, sera laissé volontairement de côté du fait de l'absence d'axes importants en provenance d'Italie et à fortifier "au moment du besoin" par des installations de campagne. Néanmoins, à l'été 1935 un projet de route transfrontalière avec tunnel par le Col Lacroix au-dessus d'Abriés poussa la CORF à envisager une infrastructure permanente sérieuse avec barrage rapide, DMP, et position de résistance en avant de Château-Queyras entre l'Argrenier et le Sommet Bucher. Un petit ouvrage d'artillerie avec tourelle de 75/33 et quelques ouvrages d'infanterie légers devaient s'y trouver. Ce projet n'ira pas plus loin, mais c'est cette même ligne qui servira de position principale de résistance en 1940.

Malgré ces restrictions, le SFD resistera à l'envahisseur avec brio.



Organisation


Le secteur fortifié du Dauphiné était divisé en trois secteurs correspondant géographiquement aux vallées du Briançonnais, du Queyras et de l'Ubaye. Ces secteurs étaient découpés en sous-secteurs , eux mêmes subdivisés en quartiers.



  • Vallée du Briançonnais

  • - sous-secteur Haute-Clarée - Guisane
    - sous-secteur Haute-Durance - Cerveyrette


  • Vallée du Queyras

  • - sous-secteur du Guil


  • Vallée de l'Ubaye

  • - sous-secteur Ubaye - Ubayette
    - sous-secteur Jausiers



    Unités


    Jusqu'à la déclaration de guerre, le SFD est subordonné à la 14e région militaire (Lyon). A la mobilisation, il est rattaché au 15e corps d'armée dépendant de la 6e armée.
    La grande unité de renforcement chargée de tenir les intervalles a été dans un premier temps la 27e Division d'Infanterie Alpine (27e DIA, d'active) qui sera remplacée dés novembre 1939 par la 64e DI (Division d'Infanterie). Cette derniére est une unité de réserve de série B, ce remplacement permettant de transférer la 27° DIA sur le théatre d'opérations du Nord-Est comme cela a été le cas pour nombre des unités d'active initialement dévolues à la défense du Sud-Est.


    Commandement


    Le PC du Secteur Fortifié du Dauphiné était installé à la Roche de Rame , son commandement était assuré par le Gal Cyvoct .


    - Chef d'état major : Cdt Daval puis Cdt Languillaire à compter du 26 avril 1940
    - Commandant l'infanterie : Col Dessaus
    - Commandant l'artillerie divisionnaire : Col Marie puis Col Vallet à compter du 29 sept 1939
    - Commandant le Génie : Cdt Canus
    - Commandant les Transmissions : Cne Le Bras
    - Commandant le Train : Cdt Blavillain
    - Santé : Medecin Commandant Bodet
    - Intendance : Cne Madon


    Unités Organiques de Forteresse


    Infanterie

  • 75° DBAF, LtCol Bonnet - PC à Villargaudin

  • - 72° BAF, Cdt Vericel - PC aux Gondrans
    - 82° BAF, Cdt Pont - PC au Granon
    - 92° BAF, Cne Achard-James - PC à Chateau-Queyras
    - 102° BAF, Cne Montant - PC à Ceillac

  • 157° DBAF, Lt-Col Soyer - PC à Jausiers

  • - 73° BAF, Cdt Lebeau - PC à Jausiers
    - 83° BAF, Cne Gaudillot - PC à Les Saniéres

  • 20° DBILA, Cdt Lareure - PC à Mont-Dauphin

  • IV/440° Régiment de pionniers, Cne Robert

  • V/440° Régiment de pionniers,Cdt Boudier (4 compagnies)

  • XI/440° Régiment de pionniers ( à confirmer)


  • Artillerie

  • IV/114° RALH, CE Moreau - PC à Le Monetier

  • II/114° RALH, Cne Terrier - PC à la Roche des Arnauds

  • 162° RAP, CE Jarrix - PC à Guenier

  • - II° Groupe, CE Le Feraud - PC au Fort de Tournoux
    - III° Groupe, CE Ferrand - PC à Chateau-Queyras

  • 154° RAP, Lt Col Maury - PC à Briançon

  • - I° Groupe, CE Brun - basé au Fort des têtes
    - II° Groupe, CE Gignous - basé à Font-Christiane
    - III° Groupe, Cne Berthe - basé à ?

  • 14° Parc d'artillerie de Forteresse

  • ?/114° Cie d'ouvriers

  • ?/114° Cie de munitions auto


  • Génie

  • 216°Bon - Cdt Canus

  • - 216/1° Compagnie de Sapeurs Mineurs (Briançonnais)
    - 216/2° Compagnie de Sapeurs Mineurs, Cne Hunaut - PC à Jausiers (Ubaye)
    - 216/21° Cie du Génie
    - 216/81° Cie de sapeurs Radio-télégraphistes, Cne Bertrand
    - 216/82° Cie de sapeurs Téléphonistes, Cne Zaepffel



    Unités de Renforcement


    Le renforcement du SFD a été assuré par la 64° DI, composée comme suit :


    Infanterie

  • 45° DBCA, LtCol Martin - PC à Guillestre

  • - 87° BCA, Cne Tournier - PC à Guillestre
    - 107° BCA, Cne Larue - PC à Avrieux
    - 5° Cie de pionniers du 86° BCA, ? - PC à Saint-Sauveur

  • 47° DBCA, LtCol Perdreau, PC à Chantemerle

  • - 86° BCA, Cdt Royer - PC à Plampinet
    - 91° BCA, Cdt Clauzolles - PC à La Vachette
    - 95° BCA, Cdt Ferlus - PC à Le Tronchet

  • 299° RIA, LtCol de Dinechin - PC au Fort de Tournoux

  • - I° Bon, Cdt Achard - PC à Saint-Paul
    - II° Bon, Cdt Chazelet - PC à Bayasse
    - II° Bon, Cdt Goutorbe - PC à Les Thuiles

  • 3° DBILA, LtCol Kieffer - PC à Mont-Dauphin

  • - 24° BILA, Cdt Thibaudeau - PC à Prelles

  • XI° GA 2° RAM, Cne Duchen - PC au Col du Granon

  • ??? SES

  • 55° GRDI, CE de la Treille de Forziéres - PC à Savine- Espinasse


  • Artillerie

  • 93° RAM, Col de Werbier d'Antigneu - PC à Guillestre
    Régiment à trois groupes de 75 mle 28

  • - I° Groupe, CE Denain - PC à Le Lauzet
    - II° Groupe, Cne Senlis - PC à Mont-Dauphin
    - III° Groupe, CE Gaillard de Denanche - PC Les Guiberts
    - 10° Bie, ? - PC à Le-Plan-d'Ubaye

  • 293° RALD, LtCol Bresse - PC à Jausiers
    Deux groupes de 155 C Schneider mle 17

  • - V° Groupe, CE Moureton
    - VI° Groupe, CE Laporte


    Génie

  • 64/1 Compagnie de Sapeurs Mineurs, Cne Lieutaud - PC à Pruniéres

  • 44/2° Compagnie de Sapeurs Mineurs, Cne Lieutaud - PC à Briançon



  • Unités diverses

  • 14° Groupement de Santé Divisionnaire



  • Organigamme du SFD


    Unités du Secteur Fortifié du Dauphiné (SFD)





    Historique


    Le SFD est renforcé par la 27° DIA jusqu'en novembre 1939, date à laquelle celle ci est remplacée par la 64° DI qui est répartie sur tout le secteur fortifié et placée sous le commandement du SFD.
    A partir de la fin avril, la 64° DI prend le commandement des vallées du Queyras et de l'Ubaye, la vallée de Briançon restant sous le commandement du SFD.

    La guerre est déclarée le 10 juin par l'Italie qui ne portera ses premiers offensives que quelques jours plus tard à partir du 16 du fait de mauvaises conditions météorologiques.

    Dans le Briançonnais, le 4° Corpo d'Armata italien restera bloqué au col de Montgenèvre et les positions françaises dont l'ouvrage du Janus seront arrosées par les huits tourelles d'artillerie du Fort du Chaberton jusqu'à sa destruction le 21 juin par les mortiers de 280 de la 6ème Batterie du 154°RAP du Lieutenant Miguet.
    Dans l'Ubaye, le 2° Corpo d'Armata (opération Maddalena) est arrêté juste après le col de Larche par les avant-postes soutenus par les tirs des ouvrages de Saint-Ours Haut et de Roche-la-Croix.

    L'armistice du 24 juin 1940 entre l'Italie et la France est signé à Rome, avec application le 25 juin à 0 h 35. Les fortifications du Sud-Est se trouvent dans la zone d'occupation italienne en France et sont évacuées (avec une partie du matériel) avant le 5 juillet.
    Le SFD sera dissous le 13 juillet.




    Sources : wikipedia, Hommes et ouvrages de la ligne maginot (Mary-Hohnadel-Sicard), Secteur fortifié du Dauphiné, Memoire-des-alpins.com



    © 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 25/06/2019



    Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
    Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

    Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
    Nous contacter au bas de cette page
    pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

    Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu