Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Bataillon de Mitrailleurs

(BM)






Les Bataillons de Mitrailleurs sont des unités de réserve générale indépendantes mobilisées à la déclaration de guerre et laissés sous la responsabilité directe des armées.
Certains d'entre eux seront affectés ou rattachés aux Secteurs Fortifiés pour renforcer les positions défensives.


Structure - Effectifs


Structure

La composition d'un bataillon de mitrailleurs est la suivante :


Les effectifs donnés ci-après sont ceux des bataillons à cheval, sauf bien sur pour la compagnie de transport dont seuls étaient dotés les bataillons motorisés. L'effectif total des bataillons motorisés est légèrement inférieur du fait du besoin moindre en personnel de transport dans les compagnies actives que pour un bataillon à cheval.


  • Etat Major et section de commandement
    9 officiers, 12 sous-officiers, 15 caporaux et 92 hommes de troupe


  • CHR (Compagnie Hors Rang)
    2 officiers, 14 sous-officiers, 9 caporaux et 88 hommes de troupe


  • Peloton moto doté de 2 F.M.


  • 1 CEFV (Compagnie d'Engins et de Fusiliers-Voltigeurs)
    6 officiers, 29 sous-officiers, 25 caporaux et 202 hommes de troupe
    - 2 sections de fusiliers-voltigeurs dotées chacune de 2 FM
    - 3 sections de canons. Chaque section est dotée de 3 canons de 25 mm
    - 1 section de mortiers: 6 mortiers de 81 mm


  • 3 CM (Compagnies de Mitrailleurs)
    - 3 sections mixtes (S.M.). Une S.M. est dotée de 4 mitrailleuses et 2 fusil mitrailleurs (FM 24-29)
    - 1 section de fusiliers voltigeurs dotées de 3 FM 24-29


  • 1 Cie de transport
    5 officiers, 16 sous-officiers, 27 caporaux et 251 hommes de troupe (avant octobre 39).
    Seuls les bataillons motorisés (51° BMM à 58° BMM) disposent d'une compagnie de ce type. Celle-ci devient une section de transport et ses moyens sont répartis entre les autres compagnies du bataillon après le 2 octobre 1939.
    La section ne comporte alors plus que 2 officier, 3 sous-officiers, 9 caporaux et 77 hommes de troupe, le reste de l'effectif étant réparti entre les différentes compagnies du bataillon.



  • NB : Le 6° BM comportera aussi une Section d'Eclaireurs Skieurs (SES)

Effectif total

L'effectif total des bataillons de mitrailleurs est le suivant :


Bataillon à cheval (BM):
26 officiers, 109 sous-officiers, 130 caporaux et 844 hommes de troupe, soit 1 112 hommes
Compte non tenu de la SES du 6° BCM

Bataillon motorisé (BMM)
30 officiers, 109 sous-officiers, 128 caporaux et 775 hommes de troupe, soit 1 042 hommes



Déploiement

A la mobilisation, 19 bataillons de mitrailleurs ont été mis sur pied. Les 11 premiers (1° BM à 11° BM) sont des bataillons à cheval (sauf le 6° BCM qui est un bataillon de montagne) et les 8 derniers (51° BMM à 58° BMM) sont du type motorisé.


Les unités grisées ci-dessous sont citées pour mémoire, elles ne sont pas des unités directement rattachées à un secteur fortifié.
Les BMM n'ayant pas été rattachés à la fortification sont volontairement omis.



  • 1° BM
    Créé à Dunkerque fin août 1939, affecté au S.F. de Maubeuge (ligne Maginot), capturé à Lille le 01/06/1940


  • 1° Bataillon de mitrailleurs - Insigne

    Insigne du 1° BM



  • 2° BM
    Créé à Soissons fin août 1939, placé en réserve puis affecté à la 4e D.I., dissous à Prayssas (47) en août 1940.


  • 3° BM
    Créé à Laon fin août 1939, affecté à la 102e D.I.F. (ligne Maginot), capturé dans les Ardennes le 16/05/1940


  • 3° Bataillon de mitrailleurs - Insigne

    Insigne du 3° BM



  • 4° BM
    Créé à Beauvais fin août 1939, affecté au S.F. de Montmédy (ligne Maginot), capturé dans la Meuse le 18/06/1940


  • 4° Bataillon de mitrailleurs - Insigne

    Insigne du 4° BM



  • 5° BM
    Créé à Dijon fin août 1939, affecté au S.F. de la Sarre (ligne Maginot), se replie sur ordre vers les Vosges le 15/06/1940 après avoir fait face à une grosse offensive allemande (opération Tiger), capturé dans les Vosges le 22/06/1940
    Le 5° BM a édite un journal de guerre intitulé La bande engagée


  • 5° Bataillon de mitrailleurs - Insigne

    Insigne du 5° BM



  • 6° BM ou BCM
    Ce bataillon est aussi connu sous la dénomination de Bataillon de Chasseurs Mitrailleurs (B.C.M.), c'est le seul bataillon de mitrailleur doté d'une Section d'Eclaireurs Skieurs (SES)


  • 7° BM
    Le bataillon a été formé à Montélimar le 27/08/1939. Envoyé en réserve de la 8e armée le 30/08/1939. Il occupe divers emplacements dans la position Rhin Amont (Secteur fortifié Altkirch). A partir du 25 Mars 1940, il passe à la 105° DIF (ex secteur fortifié de Mulhouse).
    L'essentiel du bataillon est capturé dans le Haut-Rhin vers Mollau et Rouge-Gazon après avoir commencé un repli du 15 au 19/06/1940
    Aux archives fédérales de Berne se trouve un rapport (cote E5716-3) du 2e corps d'armée suisse surveillant la frontière. le rapport de la journée du 19/06/1940 fait état du passage en Suisse de 150 à 200 hommes. La lecture attentive des archives au SHD fait état du passage de 202 soldats et 5 officiers pour le passage en Suisse le 19/06/1940.


  • 7° Bataillon de mitrailleurs - Insigne

    Insigne du 7° BM



  • 8° BM
    Le 8° BM a été également formé le 27/08/1939 à Belley. Il cantonne début septembre aux environs de Dannemarie puis monte en ligne dans le SF Mulhouse à compter du 09/09/1939.
    Jusqu'au 24/05/1940, il tient divers emplacements dans le sous-secteur de Schlierbach du SF Mulhouse. A cette date il se trouve affecté dans le sous-secteur du Puits du SF Mulhouse. Après avoir reçu l'ordre de repli, et après quelques combats, l'unité est faite prisonnière aux environs de Bollwiller/Cernay. Des éléments ayant échappé à la capture se replieront avec les reste de la 105° DIF vers Rouge-Gazon.


  • 8° Bataillon de mitrailleurs - Insigne

    Insigne du 8° BM



  • 9° BM
    Créé à Pont-Saint-Esprit fin août 1939, affecté au S.F. des Alpes-Maritimes (ligne Maginot Alpine), dissous dans le Var le 30/07/1940


  • 9° Bataillon de mitrailleurs - Insigne

    9° Bataillon de mitrailleurs - Insigne





  • 10° BM
    Créé à Tarascon fin août 1939, affecté au S.F. des Alpes-Maritimes (ligne Maginot Alpine), dissous dans le Var le 30/07/1940


  • 10° Bataillon de mitrailleurs - Insigne

    Insigne du 10° BM



  • 11° BM
    Créé à Tarascon fin août 1939, affecté à la 71° D.I. puis à la 55° D.I., dissous à Verdun le 24/05/1940, le reliquat entre dans la composition du 59° R.I. (type léger).





Sources :

ATF 40,
FranceGenWeb,
forum.axishistory.com - D. Lehmann
SHD ,
archives militaires de Berne




Page n° 100147 mise à jour le 21/04/2021 - © wikimaginot.eu 2021



Fils de discussion



date de création du 7e BM
2 messages, le dernier est de jolasjm le 11/03/2019






Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu