Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot

CONCHETAS - CONQUE...



CONCHETAS - CONQUET (OC)

( Ouvrage d'infanterie )









Secteur Fortifié
SFAM - SF Alpes-Maritimes

Sous Secteur
Tinée-vesubie ( 65 DI )

Quartier
Tournairet-Vésubie

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
MOM

Année
1931

Commune
SAINT MARTIN VESUBIE (06450)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
44.063089 - 7.233629

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940

Etat actuel





Notes et informations



CONSTRUCTION, Description

L'avant-poste de CONCHETAS (Le CONQUET) est un ouvrage d'infanterie de construction MOM constitué par un réseau de galeries sous roc sur lequel se greffent cinq blocs de combat et deux entrées.

Près des entrées se trouvent des abris en tôle 'métro', ainsi que des emplacements de combat à ciel ouvert.

Il est composé de 7 blocs :

Bloc 1 : Entrée Ouest
Le bloc est composé d'une simple porte blindée avec un fusil mitrailleur

Bloc 2 : Entrée Est
Le bloc est composé d'une simple porte blindée avec un fusil mitrailleur

Bloc 3 :
Bloc abritant un créneau optique (communication par signaux lumineux ) orienté vers l'ouvrage de COL du FORT.

Bloc 4 :
Casemate pour deux mitrailleuses Hotchkiss 8mm mle 1914

Bloc 5 :
Casemate pour une mitrailleuse Hotchkiss 8mm mle 1914

Bloc 6 :
Observatoire d'infanterie équipé d'une cloche d'observation type Avant Poste (cloche Saint-Jacques)

Bloc 7 :
Casemate pour un fusil mitrailleur 24-29


CONSTRUCTION, Environnement

Une tranchée maçonnée donnant accés à un encuvement bétonné pour mitrailleuse ou mortier part de l'entrée Est.
Des baraquements et deux abris en tôle métro en cours de construction se trouvent à proximité de l'entrée Ouest. Ces abris inachevés n'ont pas été recouverts de leur couche de rocaille ou de terre de protection

En avant de St.Martin-Vésubie , six S.E.S. sont positionnées

-S.E.S. III/112° RIA :Baus de la Ferma (Frema)
-S.E.S. 98° BCA :La Trinité
-S.E.S. 94° BCA :Pte de Douane du Boréon (Carte 1950)
-S.E.S. II/112° RIA :Pte de Douane de la Madone (Carte 1950)
-S.E.S. I/112° RIA :Vacherie de Férisson (Après Berthemont)
-S.E.S. 89° BCA :Pont du Roi (Dans la Gordelasque)
Source(s) :
La Bataille pour Nice et la Provence Général A. Montagne



CONSTRUCTION, Mission, ou Fonction de l'objet

La mission de l'avant-poste du Conquet était la surveillance de la haute Vésubie, du versant Est du col Saint-Martin (La Colmiane) et du vallon de Boréon.
La Haute Vésubie était alors en territoire italien, la frontière passant aux abords de Saint-Martin et de Venanson.

Dans ce rôle, il reprend la fonction qu'aurait du avoir l'ouvrage de la Colmiane, théorisé par le Gal DEGOUTTE dans les années 1927-28, repris un temps par la CDF et la CORF avant d'être rejeté aux calendes. Nouvel exemple de l'opiniâtreté des Alpins à recréer par leur ligne d'avant-poste le grand projet de défense des Alpes du Gal DEGOUTTE balayé par la CDF et l'Etat-Major.


DENOMINATION, Dénomination officielle

L'avant poste de Conchetas est aussi appelé Avant poste du Conquet


EFFECTIF, Commandement et/ou unité

L'équipage de l'avant poste de Conchetas est composé de 1 officier, 5 sous-officiers et de 31 hommes issus du 74° BAF

Il est placé sous le commandement du SLt Jean BASSOMPIERRE


HISTORIQUE, Chronologie

L'’avant-poste est intervenu dans les combats le 19 juin 1940 pour appuyer du tir d'’une mitrailleuse le groupe de combat de La-Balme-de-la-Frema qui menaçait d’être pris par les Italiens. Le chef de l'’ouvrage, le sous-lieutenant Jean Bassompierre du 94e BAF, géné par l'’étroitesse du créneau de tir, fit sortir l'’arme de la casemate, malgré le bombardement, ce qui lui valut une citation.
À l'’armistice avec l'’Italie en juin 1940, il se serait également signalé en faisant sauter les cartouches et les explosifs du fort afin que les Italiens ne puissent réutiliser son ’armement.
Source : wikipedia


HISTORIQUE, Construction

La construction de l'AP de CONCHETAS fait partie de la 2e vague des avant-postes alpins de la 15° Région, entamée en 1931. Le gros-oeuvre de l'ouvrage s'est étalé entre 1931 et 1935, moins rapidement que sur les premiers AP du fait de l'altitude et des difficultés d'accès.

Le chantier ouvre le 6 Juin 1931 sous la direction du S-Lt PERIÉ. Les accès à l'ouvrage sont aménagés et les deux entrées sont fouillées. Les travaux souterrains de terrassement s'engagent ensuite à partir des deux entrées A et B et des puits du bloc observatoire et du poste optique. En fin de campagne de travail, le 8 Septembre, la galerie longitudinale principale partant de l'entrée A est percée sur la moitié de sa longueur, et le puits du poste optique et sa galerie de jonction avec la grande galerie sont terrassés eux aussi. Les travaux à partir de l'entrée B et le puits de l'observatoire sont moins avancés et pas encore raccordés à la galerie principale. Hormis les entrées, aucun bloc n'est coulé.

Les travaux reprennent en 1932 entre le 9 Mai et le 25 Septembre sous la direction du S-Lt Yves de BAUDUY. Durant cette campagne, la jonction de galerie entre les entrées est réalisée et les locaux de logement souterrains correspondants sont maçonnés et enduits. Le puits du bloc sommital est percé, relié à la grande galerie et maçonné, et les galeries souterraines principales sont terrassées jusqu'aux blocs avant. Ceux ci ne sont pas encore construits ni leurs accès, sauf l'observatoire.

1933 est une année de poursuite des travaux souterrains de l'ouvrage, avec la finalisation pour l'essentiel du gros oeuvre des locaux arrières (casernement et alvéoles de stockage). Le chantier s'effectue entre le 6 Juin et le 15 Septembre sous la direction du S-Lt BELLO et permet la confection des maçonneries et voutes du casernement et des accès A et B, et la mise à largeur finale de la grande galerie longitudinale qui maintenant atteint la position du bloc FM frontal. L'accès au bloc mitrailleuse frontal et sommital reste à finaliser.
En extérieur, le chemin d'accès à l'ouvrage est rectifié et élargi.

En 1934 le chantier se poursuit du 4 Juin au 15 Septembre sous les ordres du S-Lt ARNOUX. L'année est importante car elle se traduit par la coulée de plusieurs blocs de surface : le début du bloc observatoire (12 m3 de béton), le bloc optique (5 m3) et du bloc sommital (70 m3). La montée vers le bloc mitrailleuse n°2 (futur B5) et la fouille dudit bloc est réalisée. En fin de campagne le gros-œuvre souterrain est bien avancé, mais il manque le bétonnage de la galerie d'accès à l'observatoire et au bloc FM. Des radiers de galeries ou de niches/alvéoles restent à compléter.
En extérieur, l'année se traduit par la confection d'une citerne bétonnée. Les équipements ont été livrés mais ne sont pas installés.

Ces travaux seront finalisés en 1935 : entre le 14 Juin et le 25 Septembre, l'équipe du S-Lt GRENIER procède à la coulée des blocs restants (fin de l'observatoire, et les deux blocs actifs avants). La grande galerie est enduite tout du long et les délardements des champs de tir sont réalisés en extérieur. En fin de campagne, le gros œuvre est considéré (enfin) achevé.

Exception notable à l'embargo de construction sur les avant-postes décrétée pour l'année 1936 suite à la détente avec l'Italie, un court chantier de 3 semaines est ouvert entre le 22 Juillet et le 14 Aout 1936 (Sgt BONNET) pour établir le réseau extérieur de barbelés autour de l'ouvrage.

Les travaux reprennent activement le 10 Aout 1937. En intérieur, on perce une alvéole supplémentaire dans la zone arrière de l'ouvrage et on pose les réseaux de ventilation à bras et d'évacuation des fumées de lampes à pétrole. Un appareil carbochlore de traitement de l'eau est posé et les enduits et éléments métalliques sont mis en peinture pour protéger et éclaircir l'intérieur.
En extérieur, les deux portes sont équipées d'une avancée et d'une visière en béton pour empêcher le blocage des portes par la neige et de protéger l'intérieur des inondations de fonte des neiges. Plus important, on débute la construction des postes extérieurs de défense rapprochée de l'ouvrage (2 postes VB/mortiers avec leurs boyaux de communication) et des abris alpins - avec cuisine extérieure ! L'habitabilité de l'ouvrage est grandement améliorée... Le chantier est clos le 25 Septembre.

Ecriture initiale : Pascal Lambert (2012), repris et complété par Jean-Michel Jolas - © wikimaginot.eu - Décembre 2020.
Source(s) :
SHD-Carton 7N3847 (travaux Alpes), 4V1613 - historique des travaux MOM 15° RM.






Fils de discussion



vidéo de l'avant poste de Conchetas
2 messages, le dernier est de jolasjm le 27/10/2018



Page n° 10152 mise à jour le 10/12/2020 - © wikimaginot.eu 2021


CONCHETAS - CONQUE...


Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu