Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot

PLANET 1



PLANET

( Ouvrage d'infanterie )









Secteur Fortifié
SFAM - SF Alpes-Maritimes

Sous Secteur
Tinée-vesubie ( 65 DI )

Quartier
Tournairet-Vésubie

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
MOM

Année
1931

Commune
BELVEDERE (06450)

Lieu-dit / Parcelle
Chapelle Saint Jean

Coordonnées
44.021726 - 7.326766

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Incomplet





Notes et informations



ARMEMENT, Observation

L'avant poste est équipé d'une cloche d'observation 'Saint Jacques'


CONSTRUCTION, Description

L'avant poste du Planet est un avant poste de construction MOM composé de 5 blocs. A proximité se rajoutent un encuvement pour mitrailleuse ou mortier et des abris constitués à base de toles métro

Les bâtiments étaient peints en rose pour se confondre avec la couleur des rochers de la région.

A noter dans les ruines de la chapelle St jean un local qui devait servir de cantine aux soldats.

Bloc 1 : Entrée ouest
- 1 créneau FM vers B2

Bloc 2 : Entrée Est
- 1 créneau FM vers B1

Bloc 3 : poste optique

Bloc 4 : Observatoire
- 1 cloche blindée type "St Jacques"

Bloc 5 : bloc actif
- 1 créneau mitrailleuse

Bloc 6 : bloc actif
- 1 créneau mitrailleuse


CONSTRUCTION, Mission, ou Fonction de l'objet

L'avant poste du Planet est implanté comme sonnette avancée de l'ouvrage de Flaut.
Il a une mission de surveillance et d'action de feux, avec vue sur les vallées de la Vésubie et du Gordolasque
Le Planet et Castel Vieil de l’'autre côté de la Vésubie devaient alerter les gros ouvrages du Flaut et de Gordolon situés plus bas qui barraient la route vers Nice.

La mission de l'avant poste est l'interdiction du vallon de la Gordolasque


EFFECTIF, Commandement et/ou unité

L'équipage de l'avant poste du Plannet est composé d'un officier, 4 sous-officiers et 33 hommes. Il est placé sous le commandement du SLt Targe


EQUIPEMENT, Electrique

L'avant poste est dépourvu d'installation électrique. L'éclairage est assuré par des lampes à pétrole.


EQUIPEMENT, Ventilation

La ventilation est assurée par un ventilateur manuel à bras.


HISTORIQUE, Construction

L'avant-poste du PLANET fait partie de la 2e vague d'AP, approuvée par décision ministérielle DM 205 3/11-1 du 24 Janvier 1931. Cette deuxième tranche fait suite à la construction des 6+3 premiers AP à partir de 1930.

Le chantier s'ouvre le 5 Juin 1931, sous la direction du S-Lt BLONDEAU. Cette première année permet la création des deux entrées et la fouille de la galerie en U renversé les reliant. Du côté opposé de l'ouvrage, on terrasse le puits du bloc observatoire et on pose provisoirement la cloche St Jacques de ce bloc. Par ailleurs, la galerie en V entre les deux blocs actifs avant est percée elle aussi suite à la réalisation des fouilles de ces deux blocs.
Côté extérieur, un mur de soutènement en pierres séches est construit entre les deux entrées et le réseau de barbelé est établi autour de l'ouvrage sur 5 mètres d'épaisseur.
La campagne s'achève avec le repli du chantier le 15 Septembre de l'année.

La campagne de 1932 est réalisée par deux équipes successives : celle du S-Lt (?) GAILLIER du 30 Avril au 1er Aout, et celle du Sgt JONO du 1er Aout au 29 Septembre, date de fermeture du chantier pour cette année. Les travaux se concentrent sur la fouille de la grande galerie centrale entre les deux tronçons construits l'année précédente et les travaux de maçonneries de l'ensemble des galeries, niches et alvéoles de l'ouvrage. Le sentier d'accès à celui-ci est refait sur une cinquantaine de mètres.

Le chantier de 1933, entre le 3 Mai et le 11 Septembre sous les ordres de l'Adj DELMAS, permet la réalisation complète de la galerie menant au puits de l'observatoire (dernière galerie non réalisée) et voit la coulée des deux blocs d'entrée et des deux blocs actifs à l'avant.

Durant l'hiver 1933-34, en tout début d'année, l'équipe du Sgt JONO vient à l'ouvrage poser les portes extérieures et intérieures. Ce seront les seuls travaux cette année là.

Ce même détachement du Sgt JONO revient sur site du 2 Mai au 30 Octobre 1935 pour repositionner (surbaisser) la cloche St Jacques, élargir les créneaux des blocs d'entrée, poser les canalisations de ventilation et de collecte des fumées des lampes à pétrole, poser les caillebotis dans les niches et alvéoles, installer les cuves à eau et les latrines et mettre l'ensemble en peinture. Mais les travaux de plus grande ampleur se situent à l'extérieur avec le renforcement des défenses propres de l'ouvrage ordonné par la 15° Région Militaire (Gal BOUCHEZ). Dans ce cadre, on construit 3 blocs FM, 3 postes pour grenadiers VB, une cuve pour mortier Stokes et 60 mètres de communications protégées (tranchées maçonnées) sur le pourtour de l'ouvrage. On en profite pour effectuer les délardements de champs de tir, la coulée d'une dalle de 15 m de long en renforcement et de protection de la galerie principale en surface car celle-ci n'est pas creusée assez profondément et la campagne s'achève avec la mise en place du réseau barbelé périphérique définitif.

Bien que l'année 1936 soit en principe une année sans travaux du fait de l'embargo décrété sur les constructions de fortification suite à la détente avec l'Italie (conférence de Stresa), l'ouvrage voit tout de même la réalisation d'une campagne de chantier quasiment normale sur site. L'unité du Sgt BONNET arrive sur site le 1 Mai 1936 et quitte les lieux le 17 Juillet après avoir coulé et relié à l'ouvrage un bloc additionnel, le poste optique, ajouté un emplacement de tir pour mortier Stokes et 100 m de communications protégées en surface, et procédé à des délardements de champs de tir.
En intérieur, l'ensemble des enduits et parties métalliques de l'ouvrage sont peints et on pose le matériel contre incendie.

L'année 1937 est dédiée aux finitions et petites améliorations. L'unité du S-Lt PALMIER arrive sur site le 19 Mai 1937 et quitte les lieux le 31 Juillet. Elle coule une dalle béton de protection en surface de la galerie menant à l'observatoire, aménage mieux les abris alpins, améliore ou répare certaines communications protégées en surface, et effectue le camouflage des blocs actifs par empierrement de surface.
En intérieur, les travaux se limitent à de l'entretien de peintures et l'ajout d'une niche de stockage supplémentaire.


Rédaction initiale ; Pascal Lambert (05/2012), complétée par Jean-Michel Jolas (12/2020) - © wikimaginot.eu
Source(s) :
SHD : carton 7N3847 (travaux Alpes), 4V1613




Page n° 10154 mise à jour le 11/12/2020 - © wikimaginot.eu 2021


PLANET 1


Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu