Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




SERENA

( Abri )









Secteur Fortifié
SFAM - SF Alpes-Maritimes

Sous Secteur
Tinée-vesubie ( 65 DI )

Quartier
Gaudissart

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Entreprises civiles

Année
Commune
VALDEBLORE(06420)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
44.055965 - 7.159288

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Inachevé

Etat actuel
Incomplet





Plan type


Le plan de cette construction peut différer du plan proposé, ce dernier est un plan type générique dont plusieurs variantes peuvent exister.


Ligne Maginot - Abri Caverne actif CORF pour une section type S-E - Plan de l

Généralités



Dérivés de la Notice du 27 Décembre 1929 relative à l’organisation d'abris pour les réserves locales (DM 2817 2/4-S), tout en les simplifiant pour des raisons de coût, les abris caverne de la frontière Sud-Est font l'objet d'une notice spécifique, approuvée le 21 Octobre 1931 (DM 3590 2/4-S). I..........
Plus d'informations ...



Notes et informations



ARMEMENT, Infanterie

L'armement initialement PREVU pour l'ouvrage de La Serena est le suivant :

- 2 créneaux pour fusil mitrailleurs 24-29
- 1 créneau pour mitrailleuse
- 1 créneau pour mitrailleuse et canon de 25


CONSTRUCTION, Description

L'abri de La Serena est un abri actif CORF inachevé qui consiste en deux blocs bétonnés reliés par une galerie avec des locaux souterrains.
Bien que les plans proviennent de la CORF, il a été construit par la MOM (Main d'Oeuvre Militaire) et aurait du compter trois blocs, mais s'est limité de fait à un simple abri de montagne.

Bloc 1 : Entrée Ouest
Ce bloc est réalisé

Bloc 2 : Entrée Est
Bloc d'entrée de type réduit, fouillé mais non coulé et remplacé par un petit bloc non armé

Bloc 3 : Casemate active
Bloc fouillé mais non coulé. Ce bloc aurait dû comporter 1 cloche GFM par éléments (observatoire) et deux créneaux pour JM et JM/AC25 ou FM.

Le casernement souterrain est réalisé


EFFECTIF, Commandement et/ou unité

L'équipage de l'abri de la Serena est composé de 1 officier et de 74 hommes issus du 94° BAF

Il est placé sous le commandement du Lt Mallaval


EQUIPEMENT, Electrique

L'abri n'a pas été doté de ses groupes électrogènes et les équipements electriques prévus n'ont pas été posés


EQUIPEMENT, Transmissions

L'abri de la Serena est équipé d'un poste émetteur récepteur type ER 50 W

L'abri était doté d'un central téléphonique TM 32 à 16 directions composé d'un carter étanche et de deux centraux à 8 directions.
Source(s) :
Photos de l'ouvrage



HISTORIQUE, Construction

La décision de construire l'abri actif de la SERENA est prise fin 1931 par la CORF pour contrôler un des passages de contournement du massif du Tournairet et contribuer à protéger l'ouvrage de RIMPLAS.

Le projet initial de la CORF (n°273 F) daté de 1932 prévoit la construction d'un abri souterrain à La Serena. Le projet est approuvé par DM du 11 Mai 1932 (n° 1957-2/4S). En 1934, les plans de l'ouvrage (n° 127 F du 18/12/33) sont remaniés avec le rajout d'une casemate active flanquant la remontée vers le col, lui conférant le statut d'abri actif.

La construction sera entreprise par la Main d'Œuvre Militaire tardivement et l'ouvrage restera inachevé.

Les travaux MOM débutent en 1933. A la fin 1934, les galeries sont percées et les enduits et radiers intérieurs sont planifiés pour 1935. Une nouvelle étude de l'abri est réalisée en Février 1935 (dossier 88/F), qui préconise outre la casemate active le rajout d'une casemate isolée de type réduit dont le rôle doit être de flanquer le bloc actif non protégé. En Mars 1935, la CORF modifie ce projet en supprimant cette casemate isolée pour raison de cout, mais en demandant que le bloc d'entrée Ouest - seul construit - soit orienté de sorte à ce que son créneau de porte pour FM et Mo50 puisse défendre les approches du futur bloc 3. Au passage, l'armement prévu pour la casemate active de l'abri est lui aussi modifié et comporte dorénavant un jumelage de FM (créneau droit) et d'une arme mixte (JM et AC25 dans le créneau gauche).

La décision stratégique de ralentir les travaux sur les Alpes est prise mi-Mai suite à la détente avec l'Italie (accords de Stresa). La CORF définit en urgence les priorités de travaux MOM sur la position de résistance pour l'année 1935, car il est à anticiper le fait que les budgets et la disponibilité de main d'œuvre va drastiquement baisser sur les années à venir (l'EMA décide d'ailleurs dés cette date que seules les troupes de forteresse réaliseront des travaux sur la fortification à partir de 1936...).

Dans ce cadre, le chantier s'arrête à l'automne 1935, comme tous les autres chantiers non critiques des Alpes. On aura quand même eu le temps de couler cette année là le bloc d'entrée Est et le bloc réduit d'entrée Ouest. Dans le cadre du programme général d'équipement des ouvrages des Alpes en armes mixtes, la CORF approuve en 1° Urgence (note 755/ORF du 9 Juin 1935) l'équipement d'un des créneaux du bloc actif avec cet armement à la place du jumelage conventionnel. Sa mission était d'assurer une interdiction antichar du chemin montant de la Bolline ainsi que de la route entre St Dalmas et ce village. Le bloc n'ayant jamais été construit, l'arme en question ne fut finalement pas installée, mais le projet de détail du bloc actif fut néanmoins conçu et présenté à approbation en Juillet 1935 avec des spécificités dues à la localisation géographique.

Les travaux reprennent en 1937. Le 11 Janvier 1938 l'abri est classé par décret dans les places de guerre, servitudes définies.

En avril 1939, l'abri est loin d'être achevé. Deux campagnes d'été sont encore nécessaire pour couler les deux blocs manquants (entrée et bloc actif). 443.000 Fr ont été dépensés par les services locaux et environ 1.137.000 Fr restent à décaisser pour finaliser l'ouvrage - hors cuirassements et usine qui est à la charge des services centraux. L'avancement est évalué à 50%. Outre la coulée des deux blocs manquants, il reste à étudier et établir les réglages de terrain et réseaux bas extérieur. L'étude du réseau électrique a débuté, mais pas celle de la centrale électrique. L'étude de la ventilation et des transmissions sont achevées, mais aucun travaux n'ont été réalisés (pour les transmissions, le matériel est approvisionné néanmoins). Il est considéré "occupable de façon précaire"...
Source(s) :
SHD - carton 7N3847, 6V11102





Fils de discussion



construction a proximité
4 messages, le dernier est de FisH le 24/05/2020



Page n° 10178 mise à jour le 08/10/2021 - © wikimaginot.eu 2018 / 2021




La visite de ces constructions peut se réveler dangereuse, Mise en garde

Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu