Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




ANNEXE de SAINT ANTOINE

( Casemate d'infanterie )









Secteur Fortifié
SFS - SF Savoie

Sous Secteur
Moyenne Maurienne

Quartier
Arc

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Entreprises civiles

Année
1931

Commune
MODANE (73500)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
45.201920 - 6.682919

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Incomplet





Plan type


Le plan de cette construction peut différer du plan proposé, ce dernier est un plan type générique dont plusieurs variantes peuvent exister.


Ligne Maginot - Casemate de flanquement CORF - Mle 1930 - Variante à droite
JOLAS, Jean-Michel -   		
Pour plus d'informations et de détails sur l'instruction définissant ce plan-type, se rapporter à la fiche wiki suivante:
1000513, Casemate de flanquement Mle 1930

Généralités



Ces casemates de flanquement CORF Mle 1930 sont décrites dans une instruction du 23 Juillet 1930. Ell..........
Plus d'informations ...



Notes et informations



ARMEMENT, Infanterie


L'armement de la casemate de Saint Antoine est le suivant:
- 2 créneaux pour jumelages de mitrailleuses Reibel MAC 31
- 1 cloche GFM type A,
- 2 créneaux pour FM de défense des abords et des fossés ,


CONSTRUCTION, Cartouche ou information constructeur


Le marché de construction de la casemate de Saint Antoine a été adjugé à la Société Musso, de Nice.


CONSTRUCTION, Cout


La casemate revient au total à 2,35 millions de francs dont 1,75 MF pour le Génie et 0,6 MF d'armements et munitions (état après achèvement en fin 1938)

Source: SHD carton 7N3847


CONSTRUCTION, Description


Casemate d'infanterie CORF simple à deux étages, flanquant à gauche.

Il s'agit de la seule casemate CORF classique construite dans les Alpes, mais à l'inverse de ses nombreuses consoeurs du Nord-Est, elle ne comporte pas d'armement antichar de 37 ou 47 mm.


CONSTRUCTION, Mission, ou Fonction de l'objet


Interdiction de la route nationale du col du Mont Cenis, et flanquement vers l'ouvrage de SAINT GOBAIN.


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


L'équipage de la casemate est issu du 71° BAF.
il est placé sous le commandement de l'Adj Péricée (devenu Slt par la suite)


EQUIPEMENT, Electrique


La production électrique est assurée par un groupe électrogène moteur CLM 1PJ65.


EQUIPEMENT, Transmissions


La casemate est équipée d'un central TM 32 sous carter étanche à 12 directions composé de deux centraux à 8 et 4 voies.


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle


1990 : Propriétaire : Commune de Modane
Utilisée comme local d'entraînement pour les sapeurs pompiers

2019 : semble occupé par un particulier. La casemate est proche d'être ensevelie par un stockage de tout venant de la carrière limitrophe.


HISTORIQUE, Construction


Un premier projet pour la casemate est présenté par la Direction du Génie de Grenoble fin 1930. Celui-ci est largement commenté en Février 1931 par le général ITTF (Gal BIRCHLER), ce qui entraine l'émission d'un 2ème projet (166 S le 3 Avril 1931).

Le projet remanié ne soulève pas d'objections majeures, entrainant une approbation du gros oeuvre le 5 Mai 1931 (DM 2504 2/4 S). Le chantier de la route d'accès à la casemate est en cours en juillet 1931.

L'équipement interne fait l'objet de quelques débats complémentaires, notamment concernant l'alimentation en énergie électrique et la localisation de l'aérorefroidisseur, le tout étant approuvé le 4 Aout 1931.

Un rapport du Col MATHEY (DG Grenoble) du 25 Janvier 1932 précise que le gros oeuvre de la casemate a été achevé avant la saison d'hiver, et que les détails d'équipement et de commandes sont en cours pour un équipement complet de la casemate prévisible pour fin 1932, ce qui s'avèrera une fois de plus très optimiste.

La cloche GFM de la casemate (grand modèle, n°110, 4 créneaux - 3 spéciaux, 1 normal -), produite par l'usine St Jacques de Montluçon, est expédiée le 13 Aout 1932. Elle est mise en place à l'automne 1932. Cette même année, un projet de canalisation et d'élargissement/approfondissement du torrent St Antoine sur 150 mètres en avant de la casemate est élaboré et proposé à approbation. Ce projet ne sera que très partiellement suivi d'effets : l'élargissement et la rectification seront partiellement réalisé en 1933, mais la canalisation par des berges maçonnées sera ajournée.

La casemate est effectivement déclarée "Achevée" dans le recensement des travaux d'Avril 1933, ce qui n'est que partiellement exact, puisque l'installation électrique et les aménagements intérieurs seront achevés au printemps 1934, et l'adduction d'eau en Octobre de cette même année. Les états de début 1934 précisent bien que deux jumelages sont en place depuis fin 1933, mais sans évacuations des douilles et les trémies FM sont encore manquantes. Ces dernières seront installées en 1934, mais sans les armes…

Courant 1934, la décision est prise de construire par la main d'œuvre militaire un long réseau de barbelés entre la casemate et le cours de l'Arc pour assurer le barrage anti-personnel de la vallée. Les travaux débutent lors de la campagne de l'été 1934, à l'issue de laquelle 45% du total des 9000 m2 de réseau est réalisé.

L'achèvement effectif et réel de la casemate peut être daté de tout début 1935, avec l'installation des filtres de la ventilation qui manquaient jusqu'alors. Il reste que la casemate est le premier élément actif de la ligne Maginot de Maurienne à être terminé, pour un cout total de 1,92 millions de F acquisition de terrain comprise.

Début 1935, suite à une inspection sur place des conditions de défense rapprochée des ouvrage du SF de Savoie, le commandant du 71° BAF demande au Génie le rajout d'un bloc FM au sud de la casemate au pied de la falaise du SAINT ANTOINE pour protéger l'entrée et les accès sud de celle-ci. Cette demande est rejetée en Mai 1935 par le Génie au motif que ces approches sont déjà sous couvert de l'ouvrage de SAINT GOBAIN. Le ralentissement des travaux sur le front des Alpes en 1935, et la re-priorisation de la main d'œuvre militaire sur l'achèvement de ce qui peut l'être des petits ouvrages et avant-postes met un coup d'arrêt à l'établissement du réseau de barbelé de barrage de vallée.

Le relevé d'état des lieux effectué par la chefferie de Chambéry en fin 1938 constate que les deux FM de casemate n'ont toujours pas été installés et que le réseau entre casemate et Arc n'est réalisé qu'à 60% (donc inchangé depuis mi-1935...).

La casemate sort relativement intacte de la période de guerre, hormis l'armement qui a disparu. En 1945, le CLM est démonté pour servir de pièce de rechange pour la réparation de son frère de l'usine du LAVOIR. Il sera remis en état en 1947. durant cette période, le Génie de Chambéry se contente de nettoyer la casemate et de la fermer correctement.

Rédaction initiale : Jean-Michel Jolas - © wikimaginot.eu - 2019-20
Source(s) :
Source : Dossier d'approbation et échanges STG-ITTF-Direction du Génie de Grenoble - SHD carton 2 V 245
Avancement des travaux : SHD-Carton 7 N 3797 et 7 N 3847
Chefferie de Chambéry : SHD-Cartons 4V683 à 687
Etat après guerre et travaux : 4V24




© 2017 / 2020 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 02/03/2020




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes et être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos ou documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu