Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




REDOUTE RUINEE

( Ouvrage d'infanterie )









Secteur Fortifié
SFS - SF Savoie

Sous Secteur
Tarentaise

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
Non précisé

Année
1907

Commune
MONTVALEZAN (73700)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
45.657546 - 6.873669

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940

Etat actuel





Notes et informations



ARMEMENT, Artillerie


L'ouvrage d'avant poste de la Redoute Ruinée n'est pas pourvu d'artillerie.
Il est couvert par l'artillerie du 164° RAP (Régiment d'Artillerie de Position) se trouvant aux forts du Truc et à la Batterie de Vulmix


ARMEMENT, Infanterie


1 mitrailleuse sous roc
1 mitrailleuse sous casemate
2 emplacements de FM bétonnés.

La redoute dispose en outre de deux mortiers Stokes à l'air libre.


CONSTRUCTION, Description


Le passage fut initialement fortifié en 1630 par la Maison de Savoie et l'ouvrage construit portait le nom de Fort Traverset. Après le rattachement de la Savoie à la France en 1860, un nouveau fort fut bâti en 1892 qui prit alors le nom de Redoute Ruinée. Cet fort sera réutilisé dans le cadre du système de défense Maginot
De petits abris pour FM complètent le dispositif en 1930, puis il a été renforcé en 1932 par l'adjonction d'un abri resistant au bombardement et d'un créneau au saillant ouest du fort.
L'ouvrage a été relié par téléphérique aux Eucherts en 1936.


CONSTRUCTION, Mission, ou Fonction de l'objet


Interdiction du col de la Traversette et de la Combe des Moulins , surveillance et tirs de harcèlement sur le col du Petit St Bernard. A l'inverse des PA alentours, la mission de la REDOUTE RUINEE est de tenir sur place coute que coute et de renseigner les défenseurs sur les mouvements ennemis.


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


L'équipage de la Redoute Ruinée est composé de 30 hommes issus de la 3° Cie du 70° BAF placés sous le commandement du sous-lieutenant DESSERTEAUX.
On trouve dans la garnison:
- un sergent, deux caporaux chefs, un caporal
- 17 alpins (28 après le 23 Juin du fait du repli du PA du GAC sur le fort)
- 2 téléphéristes, 2 téléphonistes, 2 radios et 3 sapeurs.

On note la présence d'observateurs d'artillerie du 167° RAP renseignant les forts du Truc et la Batterie de Vulmix.


EQUIPEMENT, Electrique


La redoute est dotée d'un groupe électrogène de 1,5KW en 1929. Ce groupe était destiné à l'éclairage de l'ensemble.


EQUIPEMENT, Transmissions


L'avant poste est équipé d'un carter étanche pour central téléphonique à 12 directions (centraux 8 et 4 directions).


HISTORIQUE, Chronologie


- 21 Juin 1940 : la redoute est bombardée par l'aviation italienne dés 8 heures le matin, n'occasionnant que des dégâts mineurs par manque de précision. Cette attaque aérienne est suivie rapidement d'un bombardement d'artillerie. Les troupes italiennes arrivent alors par le Mt Valezan et le col de Traversette, mais sont arrêtés par les tirs des défenseurs appuyés par l'artillerie du 164° RAP.
- 22 Juin 1940 : à partir de 11h la redoute est à nouveau bombardée violemment. Un bataillon italien du 65° RI monte à l'assaut du fort, mais est repoussé par les PA et l'artillerie française.
- 23 Juin 1940 : au matin, les 11 alpins du GAC rejoignent la garnison après repli de leur PA. une dernière tentative d'attaque est montée dans l'après-midi à partir de la Rosière et de la caserne Sarde. Devant les difficultés de préparation, elle est abandonnée.
- 24 Juin 1940 - 0h35: l'armistice trouve le fort invaincu.

Malgré le bombardement de l'artillerie et de l'aviation italienne, l'ouvrage de le Redoute Ruinée arrêtera avec l'aide d l’artillerie des ouvrages de la vallée une compagnie Italienne sur le col de la Traversette et des blindées sur le col du Petit Saint Bernard.

Ce n'est qu'après l'Armistice, le 2 juillet, que la garnison sortira en armes sur ordre des autorités françaises.
Les troupes italiennes leur rendront hommage.

Le S-Lt DESSERTEAUX sera cité à l'ordre du Corps-d'Armée, ainsi que la garnison du fort.

Les allemands tiendront l'ouvrage a partir de fin 1944 . Il feront face à plusieurs assauts en règle de trois bataillons de chasseurs alpins (7, 13, 27° BCA), mais sans artillerie lourde ces derniers ne parviendront pas à reconquérir l'ouvrage avant le départ des troupes allemandes en avril 45.


HISTORIQUE, Construction


Le poste de la REDOUTE RUINEE a été construit entre 1891 et 1907 sur l'emplacement d'une ancienne redoute Sarde, d'où son nom.

Initialement composé simplement de bâtiments, l'ouvrage est progressivement amélioré par la construction du mur d'enceinte entre 1897 et 1901. Des citernes sont rajoutées sous roc en 1903, et le tout est complété par un abri sous roc en 1907.

L'ouvrage est occupé en permanence jusqu'en 1912, puis simplement gardienné jusqu'en 1928. A partir de 1921, les travaux reprennent cependant, en particulier pour réparer les dégâts du temps et des conditions hivernales. En 1930, un groupe électrogène est installé.

A partir de 1934, des travaux de plus grande ampleur sont entrepris:
- creusement en 1934 d'un 2ème abri sous roc avec une casemate pour mitrailleuse sous roc vers le col du Petit St Bernard au titre des avant-postes des Alpes.
- installation du téléphérique Les Eucherts-Redoute Ruinée en 1936
- Creusement d'une 2e issue à l'abri sous roc de 1907
- Construction de deux blockhaus bétonnés en 1939 dans l'enceinte de l'ouvrage: un dans le bastion sud à droite de la station du téléphérique (1 mitrailleuse et 1 FM), et un dans le bastion Ouest à côté de l'entrée (1 FM).

Le bloc d'avant-poste et sa liaison souterraine sont achevés en 1935, juste avant embargo des travaux de septembre 1935 à Avril 1937.



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 06/04/2018