Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




NORD EST de SAINT OURS (NESO)

( Abri )









Secteur Fortifié
SFD - SF Dauphiné

Sous Secteur
Ubayette

Quartier
Meyronnes

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Entreprises civiles

Année
Commune
BARCELONNETTE (04400)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
44.481053 - 6.811808

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940

Etat actuel





Plan type


Le plan de cette construction peut différer du plan proposé, ce dernier est un plan type générique dont plusieurs variantes peuvent exister.


Ligne Maginot - Abri Caverne actif CORF pour une section type S-E - Plan de l
JOLAS, Jean-Michel -   		

Généralités



Dérivés de la Notice du 27 Décembre 1929 relative à l’organisation d'abris pour les réserves locales (DM 2817 2/4-S), tout en les simplifiant pour des raisons de coût, les abris caverne de la frontière Sud-Est font l'objet d'une notice spécifique, approuvée le 21 Octobre 1931 (DM 3590 2/4-S). I..........
Plus d'informations ...



Notes et informations



CONSTRUCTION, Cout


Le cumul de dépenses réalisé à fin 1938 au titre du Génie, calculé par la chefferie de Gap, se monte à 2.055.200 F. Il reste à cette date 68.900 F à dépenser pour la constitution du réseau périphérique. Ces coûts n'intègre pas armement et munitions.
Source : SHD - carton 7N3847


CONSTRUCTION, Description


L'abri Nord Est de Saint Ours est un abri caverne doté de deux blocs d'entrée et d'un bloc cheminée.

- B1 (Entrée) : 1 créneau FM, 1 cloche GFM type A

- B2 (Entrée) : 1 créneau FM

L'abri dispose en outre d'un bloc cheminée, pouvant servir d'issue de secours.


DENOMINATION, Indicatifs et n° d'abonné


Le numéro d'abonné au réseau téléphonique de la fortification Maginot de l'Abri Nord Est de Saint Ours était AB 1200


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


L'abri était prévu pour 57 hommes du 83°BAF


EQUIPEMENT, Electrique


L'abri était alimenté en électricité par deux groupes électrogènes à moteur SMIM de 12 CV


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle


L'abri est fermé car utilisé maintenant comme station sismique (déplacée depuis l'ouvrage de HAUT SAINT-OURS à une date indéterminée)


HISTORIQUE, Construction


Les deux abris de NO de FONTVIVE et NE de SAINT-OURS sont quasiment identiques en terme de conception, et conforme au plan-type des abris caverne Sud-Est tel que défini dans la "Notice relative à la construction des abris cavernes pour réserves locales destinée aux organisations défensives du Sud-Est" d'Octobre 1931.

Les deux abris ont suivi un processus d'approbation commun et une construction parallèle, ne les différentiant que par des détails.

1930 :

L'avant-projet des deux abris est présenté en début 1930, et approuvé dans le principe, donnant lieu à l'ouverture de la préparation des marchés de percement des galeries (DM 6616 S.G/4 du 4 Aout 1930).

1931 :

Le projet technique des deux abris est proposé le 13 Mai 1931 (projet 450/S de la Direction de Briançon), et validé par DM 2345 2/4-S du 8 Juillet 1931. Les commentaires sur le projet portent essentiellement sur :
- le recul des locaux souterrains sous le terrain, parallèlement aux lignes de niveau, de sorte à avoir la protection suffisante.
- La prise en compte, dans le détail des locaux, des commentaires faits sur le projet de l'abri du COL de RESTEFOND, approuvé précédemment.
- le remplacement du groupe électrogène à essence prévu par un groupe au gasoil. Ceci entraine un redimensionnement des stockages et des tuyauteries, donc de la cheminée.

Les travaux d'installation du chantier débutent durant la belle saison 1931, avec démarrage du terrassement à l'automne.

Le 11 Septembre 1931 le projet 858/S concernant les blocs d'entrée des abris est déposé pour commentaire par les autorités du Génie. Ces blocs sont approuvés par DM le 25 Novembre 1931 moyennant quelques modifications de détail :
- encastrement amélioré de la cloche GFM des blocs Nord
- prolongation vers le bas du mur de 2,50m d'épaisseur en fondation jusqu'à la profondeur de pénétration probable de projectile
- création d'un élargissement de l'entrée Nord pour permettre le passage d'un brancard.
- report du chauffage charbon dans les locaux souterrains.

Une inspection des chantiers de l'Ubaye par le Col GRIVEAUD de l'ITTF en Octobre déclenche par l'organisme un rappel des bonnes pratiques de bétonnage et des précisions concernant les précautions à prendre pour l'hivernage de chantier.

1932 :

Le projet de détail des locaux souterrains des abris est envoyé pour commentaire le 25 Juin 1932 (projet 552/S), basé sur les indications de la Notice d'octobre 1931. Il n'appelle pas de modifications sur les locaux, mais les premières indications concernant le bloc cheminée - projet spécifique à venir ultérieurement - amènent le Général BIRCHLER (ITTF) à demander sur recommandation de la CORF un renforcement de leur protection et une meilleure orientation de la sortie en surface.
Ce projet est approuvé par DM 3324 2/4-S du 29 Juillet 1932

La coulée des entrées intervient en Juillet/Aout 1932.

Le projet 854/S de bloc de protection de la cheminée des abris est présenté en Septembre 1932, et approuvé par DM 4571 2/4-S du 13 Octobre 1932. Le général ITTF réitère ses commentaires sur l'orientation de la sortie qui n'avaient pas été intégrés correctement.

En octobre 1932 les rapports d'avancement des travaux de gros oeuvre font état d'une réalisation à 95% de NO de FONTVIVE et de 70% de NE de SAINT-OURS (terrassements en retard).

1933 :

La période de début de printemps a permis de mettre les bouchées doubles sur NE de SAINT-OURS. En avril 1933, le retard est comblé (avancement de 92%). Le gros oeuvre est achevé et une partie de l'équipement a été installé.

1934 :

Les deux abris sont considérés achevés et occupables dés l'été. Quelques finitions sont encore nécessaires.

Fin 1938, seule une partie du réseau de barbelé reste à achever.
Source : SHD carton 2V246 - approbations, 7N3797 et 7N3847 - Avancement des travaux



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 03/04/2018