Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot

Cb3-A



BICHEL

( Central téléphonique d'observation )









Secteur Fortifié
SFT - SF Thionville

Sous Secteur
Elzange

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
MOM

Année
Commune
OUDRENNE (57110)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
49.370262 - 6.315521

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940

Etat actuel





Notes et informations



ARMEMENT, Observation


En ce qui concerne les équipements d'observation, l'artillerie utilisait un Télémètre, des lunettes Binoculaires (dites bêtes à cornes) et des jumelles (1 par gradé). Le repérage site-azimut était obtenu grâce à un croquis perspectif précis des zones couvertes.

L'armement du bloc se composait de l'armement individuel et de grenades défensives, il était entouré d'un réseau de barbelés non miné. De par son rôle passif, il n'a jamais été la cible de l'artillerie ennemie ni même de coup de main. La vie y était tranquille. La plus grosse frayeur a été provoqué par la moitié d'un tube perdu au cours d'un tir de l'un des 155 St-Chamond des batteries de Valmestroff. Ce dernier est passé au dessus de leurs têtes avec un 'bruit de train en cours de déraillement''


CONSTRUCTION, Description


L'observatoire est composé d'un bloc bétonné à deux entrées servant de central d'observation et de logement pour la troupe. Deux guérites situées à proximité étaient utilisées comme points d'observation. Les guérites étaient reliées au bloc par une tranchée.


DENOMINATION, Dénomination officielle


Designation de l'observatoire pour l'artillerie : O25


DENOMINATION, Indicatifs et n° d'abonné


Le numéro d'abonné du central téléphonique du Bichel au réseau téléphonique de la fortification Maginot était le 589


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


Le Central d'Observation était utilisé conjointement par l'infanterie coté gauche et par l'artillerie coté droit. L'entente entre les hommes des deux armes était parfaite.

Les fantassins, au nombre de huit, dépendaient du 167e RIF (Régiment d'Infanterie de Forteresse) et étaient commandés par le Sgt HUGUET, dans le civil, vendeur à la Samaritaine à Paris.

Coté artillerie, l'observatoire était celui du 3e groupe du 70e RAMF (Régiment d'Artillerie Mobile de Forteresse), dont l'Etat-Major et les batteries étaient installés à Valmestroff. L'équipage était constitué de :

S/Lt Louis LENARD
Mdl Joseph MECKLER
Jean HERGAT
Pierre BASSET
Aimé ROBERT


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle


Le central ainsi que les deux guérites attenantes sont désormais pris en charge par l'association du Bichel Sud.

Le gros oeuvre du central est en bon état de conservation et la partie extérieure est facilement accessible.

La partie intérieure, visitable sur demande, est vide de tout équipement.



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 07/06/2017


Cb3-A