Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




ETH

( Ouvrage d'infanterie )









Secteur Fortifié
SFE - SF Escaut

Sous Secteur
Escaut

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Entreprises civiles

Année
1934

Commune
ETH (59144)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
50.318063 - 3.658853

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940

Etat actuel





Notes et informations



ARMEMENT, Infanterie


Le Petit Ouvrage d'Eth est un ouvrage d'infanterie CORF comportant deux blocs

B1: Casemate et entrée
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 interchangeable avec un canon de 47 mm sur birail
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31
- 1 cloche AM
- 2 cloches 2 GFM type B dont une dotée d'un périscope J2

B2: Tourelle et Casemate
- 1 tourelle pour 2 AM
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 interchangeable avec un canon de 47 mm sur birail
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31
- 1 cloche Lance Grenades (non installé)
- 1 cloche 1 GFM type B

En second cycle l'ouvrage aurait du être doté d'une entrée hommes, d'une entrée munitions et d'un bloc tourelle de 75. Ces trois blocs n'ont jamais été réalisés

Le PO est relié à la casemate de Jenlain par les égouts.


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


L'effectif de l'ouvrage est principalement issu de la 106° CEO du 54° RIF
Il est composé de 5 officiers et 134 hommes

Cdt l'ouvrage : Cne SAUDO , DUBOS ( 8/05/1940), commandant en même temps la 106° CEO.
Off Adjoint : Lt DUSQUESNOY
Obs J2 : Lt DOUTRIAUX (161° RAP)
Cdt le Bloc 1 : Lt SORLIN
Cdt le Bloc 2 : Lt DUPAS


GENERALITES, Localisation précise


Le blockhaus Eth B2 est situé dans une propriété privée clôturée sur le territoire de la commune d'Eth.


le blockhaus Eth B1 (dépôt de munitions)est situé à l'arrière du blockhaus Eth B2 dans une propriété privée clôturée sur le territoire de la commune d'Eth.


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle


2011 - L'ouvrage est propriété de la Sté Titanobel, fabricant d'explosifs qui l'utilise comme dépot d'explosifs.
Ce dépot devait cesser son activité en 2012


HISTORIQUE, Chronologie


Le 22 mai 1940, le bloc 2 du PO d'Eth et la casemate de Jeanlain sont pris à partie par deux pièces allemandes de 88 mm qui cherchent à percer les embrasures d'embrasure. La tourelle ne peut que rester éclipsée pour éviter d'exposer sa muraille.
Le 23 et 24, les tirs reprennent, disloquant en surface le béton du bloc 2 et de la casemate voisine.
La cloche AM de la casemate de Jeanlain disperse les servants d'un 88 mm imprudemment installée dans son angle de tir, avec deux rafales de mitrailleuses et six obus de 25 mm.
Le 26 au matin, la façade du bloc 2 est percée, tuant un adjudant-chef. Les armes du bloc 1 sont neutralisées les une après les autres, avant qu'un assaut d'infanterie allemand ne prenne les dessus.
Le capitaine commandant l'ouvrage donne alors l'ordre d'évacuer l'ouvrage par l'égout le reliant à la casemate de Jeanlain. À 10 h 20, cette dernière cesse aussi le combat et les 160 hommes se rendent.

L'ouvrage d'Eth a été déclassé par décret du 21 juillet 1981 paru au JORF du 29 juillet 1981

En 2011 la DRAC a ajourné une demande de classement à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques formulée par un collectif.


HISTORIQUE, Construction


Le plan de masse de l'ouvrage et son plan d'implantation général sont arrêtés respectivement en juin 1934 et le 6 Décembre 1934.

Le marché de la construction est attribué le 21 novembre 1934 pour un prix tout compris de 7 580 000 francs de l'époque.

Les plans techniques des locaux souterrains de l'ouvrage, émis le 24 Janvier 1935, sont approuvés par DM 1664 2/4-S le 8 Mars 1935. Cette relative célérité de traitement est attribuable à l'effort de standardisation de ces locaux entre les différents ouvrages du secteur. Les remarques soulevées lors de l'examen des premiers ouvrages sont intégrées d'emblée dans les projets suivants.

Le plan d'implantation particulier et dossier technique du B1 sont émis le 19 Décembre 1934 (dossier 130/S de la DTF Valenciennes). A l'examen, il est demandé :
- d'ajouter un créneau FM à la cloche GFM de gauche, créneau orienté vers le village d'Eth, ceci permettant au chef de bloc de surveiller dans cette direction sans solliciter l'autre GFM (droite) qui sert prioritairement d'observatoire d'artillerie.
- de modifier l'entrée du B1 dans le même sens que ce qui a été demandé pour BERSILLIES et à appliquer sur tous les ouvrages du secteur, ainsi que de réduire au minimum la taille des locaux.
- de supprimer par souci d'économie là encore le fossé diamant protégeant la face d'entrée, déjà battue par deux FM, qui eux conservent une fosse permettant de récupérer les douilles et de les protéger.
- de rendre le sas vers l'ouvrage et celui du bloc indépendants.
Le projet amendé est approuvé par DM 1814 2/4-S du 13 Mars 1935.

Le plan d'implantation particulier et dossier technique du B2 sont émis à leur tour le 6 Février 1935 (dossier 193/S de la DTF Valenciennes). A l'examen, il est principalement demandé :
- de déplacer vers la droite et rehausser la cloche GFM pour offrir de meilleurs vues par dessus la tourelle. Le déplacement de la cloche permet en outre la rotation de 90° des substructures de la tourelle (mise parallèle au front) et donc de réduire les dimensions du bloc.
- placer le créneau AC côté opposé à l'orillon et déplacer son axe de 5° vers la gauche de sorte à minimiser l'angle mort en avant de la tourelle. Le créneau JM est lui-même déplacé de 5° à droite, permettant un couverture totale de 55°.
Moyennant ces modifications, le projet est approuvé par DM 2404 2/4-S du 29 Mars 1935.



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 10/06/2018