Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




CHESNOIS

( Ouvrage d'artillerie )


L'ouvrage est ouvert au public









Secteur Fortifié
SFMO - SF Montmedy

Sous Secteur
Montmedy (tete de pont)

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Entreprises civiles

Année
1938

Commune
SIGNY MONTLIBERT (08370)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
49.584922 - 5.332984

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940

Etat actuel





Notes et informations



ARMEMENT, Infanterie


Dotation en cartouches pour armes d'infanterie:
1 889 000 coups


CONSTRUCTION, Cout


Le cout de construction de l'ouvrage du Chesnois a été de 37 mio Frs 1937


CONSTRUCTION, Description


L'ouvrage du Chesnois est un ouvrage d'artillerie CORF type nouveaux fronts.

Bloc 1 :
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 interchangeable avec un canon antichar de 47 mm sur birail
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31
- 1 tourelle pour 2 AM
- 1 cloche AM
- 1 cloche LG (non équipée)
- 2 cloches GFM type B

Bloc 2 :
- 1 cloche AM
- 1 cloche GFM type B

Bloc 3 :
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 interchangeable avec un canon antichar de 47 mm sur birail
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31
- 1 cloche GFM type B
- 1 cloche AM

Bloc 4 :
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 interchangeable avec un canon antichar de 47 mm sur birail
- 1 cloche GFM utilisée comme observatoire d'artillerie
- 1 cloche GFM type B
- 1 cloche AM

Bloc 5 :
- 1 cloche GFM type B
- 1 tourelle de 75 R modèle 1905

Bloc 7 - Entrée mixte :
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 interchangeables avec un canon antichar de 47 mm sur birail
- 2 créneaux pour fusil mitrailleurs en caponnière
- 2 cloches GFM type B

Fait unique sur la ligne maginot, l'entrée mixte est dotée, en sus des deux cloches GFM de défense rapprochée, de cloches GFM modifiées destinées à l'évacuation des gaz d’'échappement des moteurs de l'usine de production électrique. Elle est dotée d'une porte blindée à effacement vertical, élément unique sur la ligne Maginot


Bloc 6 : non construit.
- 1 tourelle de 75mm modèle 1933.


CONSTRUCTION, Phase ou tranche de construction


Une seconde tourelle de 75modèle 1933 aurait dû consolider l'ouvrage (bloc 6), mais ne fut pas installée faute de crédits


DENOMINATION, Dénomination officielle


La désignation allemande de l'ouvrage etait Werke 395


DENOMINATION, Indicatifs et n° d'abonné


Le numéro d'abonné de l'Ouvrage du Chesnois au réseau téléphonique de la fortification Maginot était E 223


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


L'équipage de l''ouvrage du Chesnois se compose de 8 Officiers, 15 à 20 Sous-officiers et quelque 290 Hommes de troupe et est placé sous le commandement du Cne AUBERT (Cdt aussi la 3° CEO)

Il est fourni par :
- Infanterie : 3° CEO du 155° RIF
- Artillerie : I°ere batterie du 169° RAP
- Génie : 3° Génie puis 211° Bon de Sapeurs mineurs
- Transmissions : 3° Génie 211/81° Cie télégraphistes et 211/82° Cie radio
...

Cdt d'ouvrage : Cne Eugéne Aubert
Major d'ouvrage : Lt de Looz
Cdt l'artillerie : Lt Turpault
Cdt l'infanterie : Lt Naulet
Cdt le génie : Lt Busch, (Lt Vandeputte ?)
Cdt les transmissions : AC JOLY Joseph Gabriel

Cdt le B5 : Lt Ackermann

Cne LOMONT ?
SC GENON Edgard
Sgt CHANDLER Pierre
Sgt KEEL Georges-Antoine
Cal QUARNIER (Abbé d'Attigny)


EQUIPEMENT, Electrique


En cas de disparition du réseau civil, la production électrique est assurée par une usine équipée de 4 groupes électrogènes à moteurs SMIM type 6SR14 de 90CV (info à vérifier)


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle


L'ouvrage a été intégralement ferraillé par les allemands à l'exception de ses cloches.

Les dessous et les blocs ne sont pas visitables et servent de refuge aux chauves souris placées sous la protection des conservatoires de la nature de Metz et Châlons

2009 - Une exposition a été organisée dans l'entrée mixte par le Cercle historique du Chesnois sous l'égide de la mairie de Thonne-le-Thil.


La tourelle de 75mm Mle 05 du bloc 5 a été ferraillée et son puits a été comblé. La tourelle de deux armes mixtes du B1 a elle aussi été ferraillée et son puits est béant et non sécurisé (danger!...)


HISTORIQUE, Chronologie


En juin 1940, la tourelle de 75 du bloc 5 intervient pour défendre l'ouvrage de La Ferté mais sans succès car ce dernier se trouve en limite de portée.Il aurait tiré prés de 4000 obus à cette occasion et l'un des tubes aurait éclaté entrainant la mort de deux artilleurs.
Un témoignage complet sur la fin de l'équipage de l'ouvrage de La Ferté a été produit par l'adjudant Joseph-Gabriel Joly commandant les transmissions de l'ouvrage du Chesnois resté en contact jusqu'à la dernière heure avec l'équipage de La Férté.

L'ouvrage interviendra avec succès pour défendre les casemates voisines.
L'ouvrage à été saboté par son équipage dans la nuit du 12 au 13 juin 1940 avant d'être abandonné sur ordre de 13 juin
Pendant l'occupation, il a été occupé par la Luftwaffe qui avait installé sur les superstructures un radar Wurzbourg. Les allemands ont ferraillé une grande partie des équipements intérieurs.

L'armée française l'a occupé jusqu'en 1987, comme terrain de manœuvres.

L'ouvrage a été cédé par l'état défense à la fin des années 80 pour partie à des agriculteurs et pour partie à la commune de Thonne le Thil qui a acquis les blocs B 7/entrées , et le Bloc B 1 .
Des aménagements ont été effectués au niveau de la partie intérieure dont l'accès n'est plus possible afin de permettre la préservation de certaines espèces de chauves-souris.


HISTORIQUE, Construction


L'ouvrage a été construit entre 1934 et 1938.


Horaires d'ouverture au public


Ouvert ponctuellement tel que les journées du patrimoine.

Pour tout renseignement complémentaire, voir le site du Cercle Historique du Chénois.



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 26/05/2018