Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




LATIREMONT - A3

( Ouvrage d'artillerie )









Secteur Fortifié
SFCR - SF Crusnes

Sous Secteur
Arrancy

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Entreprises civiles

Année
Commune
BASLIEUX (54620)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
49.453889 - 5.739743

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Complet





Notes et informations



CONSTRUCTION, Description


L'ouvrage de Latiremont est un gros ouvrage d'artillerie composé de 6 blocs et de deux entrées.

Bloc 1 - Casemate cuirassée:
- 2 cloches pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC31
- 1 cloche GFM type A (FM 24/29 et mortier de 50 mle 1934)

Bloc 2 - Tourelle de mitrailleuses
- 1 Tourelle de mitrailleuses numéro 42 pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC31
- 1 cloche GFM type A (FM 24/29 et mortier de 50 mle 1934)
- 1 cloche pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC31
- 1 cloche obs.VDP (indicatif O 5 rattaché à Fermont)

Bloc 3 - Tourelle de mitrailleuses
- 1 tourelle de mitrailleuses numéro 38 pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC31
- 1 cloche GFM type A (FM 24/29 et mortier de 50 mle 1934)

Bloc 4 - Casemate d'’infanterie et tourelle de mortiers:
- 1 tourelle de mortiers de 81 mm numéro 319
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC31 interchangeable avec un canon antichar de 47 mm
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC31
- 1 cloche GFM type A (FM 24/29 et mortier de 50 mle 1934)

Bloc 5 - Casemate d’'artillerie flanquant vers l’'Est,
- 3 créneaux pour canon de de 75 Mle 32
- 2 cloches GFM type A (FM 24/29 et mortier de 50 mle 1934)
- 1 cloche lance-grenades (non équipée)

Bloc 6 - Casemate d’'artillerie à trois pièces de 75 Mle 32 flanquant vers l’'Ouest et rattachée à l'ouvrage de Fermont
- 2 cloches GFM type A (FM 24/29 et mortier de 50 mle 1934)


Entrée des hommes (en puits):
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC31 interchangeable avec un canon antichar de 47 mm
- 1 cloche GFM type A (FM 24/29 et mortier de 50 mle 1934)
- 1 cloche lance-grenades (non équipée)

Entrée des munitions (type A en puits):
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC31 interchangeable avec un canon antichar de 47 mm
- 2 cloches GFM type A (FM 24/29 et mortier de 50 mle 1934)


Deux blocs projetés (une tourelle de 75 et une autre de 135) ne seront pas réalisés.


DENOMINATION, Dénomination officielle


Ouvrage A3
Bloc 2 : Observatoire 05 relié à l'ouvrage de Fermont


L'équipage avait surnommé l'ouvrage de Latiremont le "Zatroa"


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


L'effectif théorique de l'ouvrage de Latiremont était de 580 hommes et de 21 officiers principalement issus du 149° RIF pour l'infanterie, du 152° RAP pour l'artillerie et du 142° Bon du Génie.

Cdt de l'ouvrage :Cdt Pophillat
Cdt l'artillerie : Cne Huret puis Lt Rousseau (22° Bie d'ouvrage)
Cdt l'infanterie : Cne Klein
Cdt le Génie : Cne Adam
Bloc 1 : ?
Bloc 2 : Lt Richy puis Lt Labérenne
Bloc 3 : ?
Bloc 4 : Lt Mignot
Bloc 5 : Slt Lombard
Bloc 6 : Lt Belhoste
EH : ?
EM : ?


EQUIPEMENT, Electrique


L'ouvrage de Latiremont était alimenté par le réseau civil depuis le poste de transformation bétonné de Xivry Circourt par une ligne HTA aérienne puis souterraine.
Une usine électrique prenait le relais en cas de disparition du réseau électrique extérieur, ce qui fut le cas avec le départ des troupes d'intervalle qui a entrainé l'interruption de l'alimentation par l'arrière
Cette usine électrique comprend 4 groupes électrogènes à moteur SGCM 6 cylidres type GVU 33 développant 225 CV à 600 t-mn


HISTORIQUE, Chronologie


- 21 octobre 1939 : le premier tir d'artillerie a lieu à LATIREMONT.

- 24 octobre : la critique des écoles à feu a lieu à l'ouvrage.

- 13 mai 1940 : à l'aube, l'ouvrage apporte son soutien d'artillerie à l'infanterie.

- 15 mai 1940 vers 23 heures, le lieutenant-colonel BAUPUIS, du 149°RIF, demande des tirs sur l'ouvrage qui se croit attaqué par des parachutistes.

- 5 juin 1940 : suite à des tirs allemands sur les dessus, la nuit du 5 juin, un obus fait cinq blessés dans une équipe qui travaillait sur les dessus du bloc 4 : Sgt-C MERCHEZ, soldats HABLOT, JUNG et canonniers DOYEN et ACACHE. Suite à cet incident, le Cdt POPHILLAT arrêtera les travaux extérieurs de nuit.
Source : "Faites sauter la Ligne Maginot", R. BRUGE, pages 69, 192, 219, 324


HISTORIQUE, Construction


L'ensemble de LATIREMONT (orthographié LATIROMONT dans les premiers documents) est confirmé dans le projet sommaire d'organisation Rochonvillers-Longuyon du 2 Aout 1930. Discuté lors de la 41° Réunion CORF du 13 Aout 1930, il ne soulève pas de discussion particulière, mais perd d'entrée sa tourelle de CO de 75mm frontale, sa tourelle de LB de 135mm et son fossé flanqué, le tout reporté en 2° cycle pour des raisons budgétaires comme pour les autres ensembles du secteur.

Sur cette base, le plan de masse de l'ouvrage est émis par la DTF Metz-Ouest (dossier 797/S) le 20 Décembre 1930. Ce plan de masse, commenté par la CORF lors de la 49° réunion du 19 Janvier 1931, dépasse l'estimé budgétaire de l'avant-projet du secteur d'environ 6 MF. L'ouvrage de LATIREMONT comprend dans ce projet de plan masse :
- deux casemates de flanquement pour CO de 75mm,
- une tourelle LB 135mm, une de CO 75mm (2ème cycle toutes les deux) et une de 81mm frontales,
- une tourelle mitrailleuses flanquant à gauche et une centrale
- un bloc cuirassé pour cloches mitrailleuses à droite, à action frontale
- une casemate avancée flanquant à gauche, non reliée à l'ouvrage, à PRAUCOURT,
Pour ne pas affaiblir l'ouvrage déjà amputé de deux tourelles, la CORF s'engage à trouver des économies de l'équivalent du dépassement sur l'ouvrage de MAUVAIS BOIS. Le général WEYGAND, consulté sur ce plan masse, accepte l'approbation sous réserve que, comme pour FERMONT, la défense des avants de l'ouvrage soit améliorée par des "armes du moment".
Moyennant ces discussions, l'EMA approuve ce plan de masse par DM 856 3/11-1 du 28 Mars 1931.

Le plan d'implantation général de l'ensemble de LATIREMONT (dossier 863/S) est présenté par la DTF Metz-Ouest le 11 Juillet 1931. Celui-ci n'appellant pas de changements significatifs, il est approuvé dans la foulée.

Adjudicataire du marché :Sté BALLOT, Paris
Montant du marché 88 Mio Fr (1930)
Source : SHD 2V244, 7N3809



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 06/07/2018