Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




OTTERBIEL

( Ouvrage d'artillerie )









Secteur Fortifié
SFR - SF Rohrbach

Sous Secteur
Bitche

Quartier
Otterbiel

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Entreprises civiles

Année
Commune
BITCHE (57230)

Lieu-dit / Parcelle
Le Grand Otterbuehl

Coordonnées
49.063295 - 7.439043

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Incomplet





Plan sommaire








Notes et informations



CONSTRUCTION, Description


L'ouvrage est composé de quatre blocs de combat et d'un bloc d'entrée, avec une usine electrique et un casernement souterrains reliés par des galeries.

Le bloc 1 est une casemate d'infanterie avec une tourelle de mitrailleuses protégée par une cloche GFM (guetteur fusil-mitrailleur.

Le bloc 2 est une casemate d'infanterie flanquant vers l'ouest, équipée d'un créneau mixte pour JMAC 47 (jumelage de mitrailleuses et canon antichar de 47 mm), d'un autre créneau pour JM, une cloche JM, deux cloches GFM et une cloche LG (lance-grenades).

Le bloc 3 est une casemate mixte flanquant vers l'est, équipée d'un créneau mixte pour JMAC 47, d'un autre créneau pour JM, d'une tourelle de mortier de 81 mm, d'une cloche JM et de deux cloches GFM.

Le bloc 4 est un observatoire, équipé d'une cloche VP (vision périscopique, indicatif O 15) et de deux cloches GFM pour sa défense. Il est rattaché au PC de l'ouvrage du Schiessek.

L'entrée mixte est une entrée pour munitions de type B de plain-pied, à approvisionnement par camions. Elle est protégée par un créneau mixte pour JMAC 47 qui ne sera jamais équipé faute de crédits, et de deux cloches GFM. La défense rapprochée se fait uniquement par des fusils-mitrailleurs.

L'entrée des hommes ainsi que trois blocs d'artillerie projetés (une tourelle de 81 mm et deux casemates de 75 mm) ne furent jamais réalisés et de ce fait, l'ouvrage n'est pas doté de magasin à munitions M1.

Source : Wikipedia


DENOMINATION, Dénomination officielle


La numérotation allemande de l'ouvrage était werke 370, les blocs étant numérotés a, b, c, e, f


DENOMINATION, Indicatifs et n° d'abonné


Le numéro d'abonné de l'ouvrage de l'Otterbiel au réseau téléphonique de la fortification Maginot était O400

L'observatoire d'artillerie portait l'indicatif O15


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


L'effectif de l'ouvrage était de 7 officiers et 98 hommes. Il était principalement composé de personnels issus des 37° RIF, 150° RAP et du 2070 Bon du Génie

Cdt l'ouvrage : Cne Mayné puis Cne Le Glaunec à partir de décembre 1939
Cdt Artillerie : SLt Bercier (Bloc 3)
Cdt Infanterie : Lt Serre (Bloc 2)
Cdt Génie : Lt Guerrier


Bloc 1 : S Lt Du Aulnau
Bloc 2 : S Lt Serre
Bloc 3 : AC Colson (Inf.) et S Lt Bercier (Art)
Bloc 4 : Lt Goulon


EQUIPEMENT, Electrique


L'ouvrage est alimenté en électricité par le réseau HTA civil. Une usine électrique dotée de quatre groupes électrogènes à moteurs SMIM de 125 CV assurent la reprise en cas de disparition du réseau civil.

Comme dans tous les gros ouvrages, la distribution électrique est assurée en 400 V triphasé sans le neutre, l'éclairage est alimenté en 110V à partir de transformateurs implantés au niveau de chaque tableau électrique (blocs, casernement, usine...)

Les tourelles sont alimentées en 110 V continus et la traction en 600 V continus, ces tensions étant produites par des convertisseurs rotatifs.


EQUIPEMENT, Transmissions


Les blocs 2 et 3 sont équipés de récepteurs TSF et dotés d'une antenne de façade. Le poste émetteur était installé à l'entrée mixte, laquelle est elle aussi dotée d'une antenne en façade.

L'ouvrage était relié au réseau téléphonique de la fortification par deux liaisons souterraines depuis les chambres de coupure B8 et B9.


GENERALITES, Localisation précise


Les positions des blocs ont été vérifiées par GPS sur le terrain.


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle


2015 - L'entrée à été remblayée par un merlon de terre a l'initiative des autorités afin d'empêcher toute intrusion.
2016 - Le merlonnage a été retiré, l'entrée murée a été équipée d'une porte métallique neuve.


HISTORIQUE, Construction


Le plan de masse de l'ouvrage est proposé à discussion le 1er Mai 1931. Ce plan de masse est approuvé par DM 1270 3/11-1 du 21 Mai 1931 sous réserve de l'ajout d'une cloche GFM au bloc tourelle mitrailleuses de manière à couvrir le bloc d'infanterie Est. La CORF rajoute à l'intention de la DTF un certain nombre de commentaires et recommandations de détail (passage de l'entrée des munitions à une capacité de deux camions et ajustements des communications souterraines).

Le plan d'implantation général 894/S de l'ouvrage est émis sur ces bases le 29 Juillet de la même année par la DTF de Strasbourg. Préalablement, le plan d'implantation de la partie arrière, intégrant l'entrée et les locaux souterrains, avait déjà été soumis à approbation (dossier 827/S) le 27 Juillet. Il est à noter qu'à ce stade, l'observatoire sommital de l'Otterbiel est encore un observatoire isolé (n°23 de la RFL), entrant cependant dans le plan de feu d'infanterie de l'ouvrage. L'ouvrage se compose de :
- un bloc d'infanterie casematé gauche, avec deux cloches GFM et une cloche JM - flanquant vers le tourelle mitrailleuses. Une cloche pour lance-grenade est prévue en sus.
- un bloc d'infanterie casematé droit, avec tourelle de mortiers de 81mm, deux cloches GFM et une cloche JM - flanquant vers le tourelle mitrailleuses
- un bloc pour tourelle mitrailleuses, avec la cloche GFM demandée lors de l'examen du plan de masse.
- un bloc pour la 2e tourelle de mortiers de 81mm avec deux cloches GFM, d'emblée reporté en 2e cycle
- deux blocs de flanquement casematés pour mortiers de 75mm, prévus en 2e cycle, celui de gauche se situant où la future entrée des hommes sera envisagée ultérieurement (à gauche de l'EM).
L'ouvrage est prévu sans magasin M1 mais avec des M2 agrandis. La traction des wagonnets se fera à bras.
L'accès à l'issue de secours à droite de l'entrée Munitions - IS rejetée en 2e cycle - sera partiellement construite pour servir d'entrée des cables provisoirement.


En septembre 1934, la DTF propose de convertir la partie inachevée de l'entrée des Hommes en issue de secours. Cette idée, supportée par la CORF, est approuvée le 11 Octobre 1934 (DM 3251 3/11-1).
Source : SHD - 7N3823



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 30/08/2018