Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




COL de RESTEFOND - RD

( Ouvrage d'infanterie )









Secteur Fortifié
SFD - SF Dauphiné

Sous Secteur
Jausiers

Quartier
Restefond

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Mixte (Civil - MOM)

Année
1938

Commune
JAUSIERS (04850)

Lieu-dit / Parcelle
Col de Restefond

Coordonnées
44.335341 - 6.809817

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940

Etat actuel





Notes et informations



ARMEMENT, Infanterie


L'armement de l'Abri du Col de Restefond est composé comme suit:

Bloc 1 - entrée Nord-Ouest:
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31, orienté vers l'ouvrage de RESTEFOND
- 1 créneau pour fusil mitrailleur 24-29, vers l'autre entrée
- 1 cloche GFM type A (Fusil mitrailleur et mortier de 50 mm)

Bloc 2 - entrée Sud-Est:
- 1 créneau pour fusil mitrailleur 24-29

Bloc 3
- 1 créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31
- 1 créneau pour fusil mitrailleur 24-29
- 1 cloche GFM type A (Fusil mitrailleur et mortier de 50 mm)
- 1 goulotte à grenades

A ceci s'ajoute un bloc cheminée passif qui joue par ailleurs le rôle d'issue de secours.


CONSTRUCTION, Cout


La chefferie de Gap annonce fin 1938 un coût cumulé de construction de 2.165.400 F (ouvrage réalisé à 80%) et considère qu'il faudra ajouter à cela 301.000 F pour l'achever. Ces coûts n'incluent pas l'armement et les munitions.

Source(s) : SHD - carton 7N3847


CONSTRUCTION, Description


L'abri du Col de Restefond est un abri actif à trois blocs de conception CORF.

Il comporte deux blocs d'entrée et une casemate d'infanterie flanquant en direction des Granges Communes ainsi q'un bloc cheminée et est prévu pour héberger deux sections d'infanterie.

Le bloc cheminée et le bloc 2 étaient équipés de sortie neige similaires à celle du petit-ouvrage du col de la Moutière dont il ne reste plus aujourd'hui que les échelons métalliques ancrés dans le béton des façades.


CONSTRUCTION, Mission, ou Fonction de l'objet


La mission de l'abri actif est l'hébergement de deux sections d'infanterie de couverture, la protection de l'accès à l'ouvrage principal de RESTEFOND et le barrage de l'accés au col de Restefond par le sentier venant de GRANGES COMMUNES.


DENOMINATION, Indicatifs et n° d'abonné


Le numéro d'abonné au réseau téléphonique militaire de l'Abri du Col de Restefond est AB 1244


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


L'effectif théorique de l'abri du Col de Restefond est de 1 officier et 82 hommes, principalement issus du 73° BAF

Il est placé successivement sous le commandement du Slt Poitrey puis du SLt Simonet et de l'adjudant Thouvenin


EQUIPEMENT, Electrique


La production électrique est assurée par deux groupes électrogénes à moteur CLM 2 PJ 65


EQUIPEMENT, Hydraulique


En absence d'eau à proximité, l'approvisionnement est prévu par camion citerne.

Source(s) : SHD - 2V246


HISTORIQUE, Construction


L'Abri du col de Restefond est un abri actif CORF dont l'avant-projet est validé fin 1929 et dont la construction débute en 1931.

Le premier projet technique de l'ouvrage est conçu par la DTF de Briançon en Mai 1931. Ce projet est jugé incomplet et amplement commenté par les autorités centrales, notamment concernant son armement (remplacement des mitrailleuses prévues dans le projet par des jumelages). Son approbation en Juillet n'est donc que partielle sous réserve d'un nouveau projet technique amendé. Il sera suivi d'un nouveau projet technique, cette fois ci en deux parties, la première (Mars 1932) concernant les locaux souterrains et leurs aménagement, et la deuxième (Novembre 1932) concernant le détail des trois blocs. Ces deux projets amendés sont respectivement approuvés en Mai 1932 (DM 1967 2/4-S) et début Janvier 1933 (DM 293 2/4-S). Une incertitude - de taille ! - demeure à l'issue de ces approbations : le degré de protection des blocs est réservé en attente d'une décision générale concernant la prise en compte de la construction possible de la route N205 devant passer par le col. Celle-ci est confirmée par le Gal BELHAGUE en fin Janvier 1933, confirmant le degré de protection n°2.

Le projet concernant la ventilation de l'abri est lui finalisé en Juillet 1932.

Le gros oeuvre (coulée des blocs) a été achevé par la main d’œ'oeuvre militaire vers fin 1934.

Fin 1938, l'état de lieux de chantier fait par la chefferie de Gap préciser que l'ouvrage est achevé à 80%. L'usine, la ventilation et le chauffage sont opérationnels, ainsi que les transmissions. Il reste à faire :
- le réseau de barbelés périphérique
- 70% des aménagements intérieurs, et 10% de l'électricité.
- quelques finitions de gros-oeuvre intérieur.

Il n'’a été armé qu’'en 1938.

Source(s) : SHD - carton 7N3847, 2V246



© 2019 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 22/02/2019