Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot

HOCHWALD C2
HOCHWALD C4



HOCHWALD C3

( Casemate d'infanterie - double )









Secteur Fortifié
SFH - SF Haguenau

Sous Secteur
Pechelbronn

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Entreprises civiles

Année
Commune
CLEEBOURG (67160)

Lieu-dit / Parcelle
Hochwald

Coordonnées
49.000826 - 7.857039

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Incomplet





Notes et informations



ARMEMENT, Infanterie

Des doutes subsistent sur la dotation réel en armement antichar de ces casemates en 1939-1940.
Selon certains spécialistes, les casemates 2 à 8 étaient toutes armées du canon de 37.
Selon un état de l'armement du SFH daté du 01/04/1939, les casemates 2, 4, 5 et 7 devaient recevoir un canon de 37, mais à cette date les armes n'étaient pas encore livrées.
D'après le Denkschrift allemand de 1940-1941, seules les casemates 2, 5 et 6 étaient armées du canon de 37.
La seul certitude est que les casemates 1 et 9 étaient bien armées du canon de 47.
A noter qu'en 1987, un canon de 37 a été découvert par Pierre Jost dans les ruines de la casemate 7.

Nous savons par des documents français de 1938-1939 que la casemate C3 ne possédait pas d'armement antichar.
Ceci s'explique par la forte déclivité de la pente, trop importante pour l'angle de site négatif du canon antichar.
De plus, l'analyse des pentes effectué par le Génie local excluait un armement antichar dans les casemates C6 et C8 pour la même raison.
Des positions pour canons de 25 antichar, placés derrière le fossé, étaient prévus pour compenser l'absence d'armement antichar au niveau de ces casemates mais rien ne permet de dire si cela a été effectivement réalisé.
Il était également prévu de transformer les cloches JM des casemates en cloches pour arme mixte afin de compléter le plan feu antichar.
Source(s) :
SHD - cartons série 7N (7N3824 en particulier) et 2V
Denkschrift allemand de 1941
J-B Wahl "La ligne Maginot en Alsace - 200 km de béton et d'acier"


L'armement d'infanterie de la casemate C3 était le suivant :

- Quatre créneaux pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31.
- Une cloche GFM type A (mortier de 50 et FM).
- Un créneau pour fusil-mitrailleur 24/29 de flanquement de
façade avec goulotte à grenades, sur la chambre de tir haute.
- Un créneau pour fusil-mitrailleur 24/29 de défense extérieur de
l'entrée.
- Deux créneaux pour fusil-mitrailleur 24/29 de défense de l'issue
de secours.
- Une goulotte à grenades dans la chambre de tir basse.

La casemate C3 a été reconstruite dans les années 1950 afin de servir d'observatoire sur le versant ouest.
Son plan a été respecté en subissant quelques modifications :
- Mise en place d'un canon de 37 dans le créneau JM gauche de
la chambre de tir haute (mission antichar sur la D 51 et les
avants du demi-ouvrage ouest).
- Remplacement du créneau JM droit de la chambre de tir haute
par un créneau pour fusil-mitrailleur 24/29.
- Cloche GFM recouverte par le bétonnage de la dalle, seul
l'orifice périscopique à été conservé.
- Créneau projecteur remplacé par un créneau JM dans la
chambre de tir basse.


CONSTRUCTION, Description

Les casemates 1 et 9 construites sur deux niveaux sont de plan similaire, excepté la 9, ayant une cloche JM en plus de la cloche GFM.
Placées au pied de chaque versant, les chambres de tir pour deux jumelages de mitrailleuses et un canon de 47 défendent les glacis du fossé antichar en avant des deux demi-ouvrages du Hochwald .

Les casemates 2, 5, 7 et 8 sont de plan similaire, excepté la 8, dépourvu de cloche JM mais ayant deux cloches GFM.
Les chambres de tir pour deux jumelages de mitrailleuses, avec projecteur sous béton, sont axées sur le fossé antichar tandis que le glacis en avant de celui ci est battu par des cloches JM et GFM.
Elles possèdent toutes une sortie de secours donnant dans le fossé antichar, défendu par deux créneaux "de pied" pour FM.

Les casemates 3 et 6, de plan similaires, comportent deux chambres de tir étagées.
L'une haute, pour deux jumelages de mitrailleuses agissant sur le glacis, l'autre basse, pour deux jumelages de mitrailleuses également agissant sur le fossé antichar.
La chambre de tir basse comporte un projecteur sous béton et une sortie de secours donnant dans le fossé antichar, défendu par deux créneaux "de pied" pour FM.
Elles comportent chacune une cloche GFM au niveau de la chambre de tir haute.

La casemate 4 coiffant le sommet, est une grosse casemate double à plan globalement symétrique construite sur deux niveaux. Elle agit sur les deux versants du fossé antichar avec ses quatre jumelages de mitrailleuses tandis que les glacis sont battus par deux cloches JM et une cloche GFM.
Elle comporte également un projecteur sous béton dans chaque chambre de tir et deux issues de secours à l'étage inférieur.

Toutes les casemates sont traitées en protection 2, excepté les 1 et 9 traitées en protection 4.

La description de ces ouvrages révèle un armement considérable concentré sur un front particulièrement réduit.
Soit au total 30 jumelages et au moins 2 armes antichar. En outre, certaines des casemates 2 à 8 étaient armées du canon de 37.

Ce dispositif exceptionnel rassemble une densité unique d'ouvrage; une casemate tous les 150 à 200 m ! Soit avec les blocs actifs des ouvrages Ouest et Est, quelque 21 blocs d'infanterie et d'artillerie sur un peu plus de 2 Km de front.
Source(s) :
J-B Wahl "la ligne Maginot en Alsace - 200 km de béton et d'acier"



DENOMINATION, Indicatifs et n° d'abonné

Numéro d'abonné téléphonique : CA 713


EQUIPEMENT, Electrique

Une ligne aérienne extérieure longeant le fossé antichar coté ami alimente les casemates en électricité.

L'électricité était utilisée pour l'éclairage et la ventilation.

La casemate était dotée d'un groupe électrogène type CLM 1 PJ 65 prévu pour prendre le relais en cas de coupure de la ligne extérieure.
Particularité de l'installation, ce groupe est muni d'un filtre sur les gaz d'échappement destiné à supprimer les fumées visibles à l'extérieur. Cette modification a peut-être été apportée après guerre.
Source(s) :
Relevé sur place



HISTORIQUE, Construction

L'approbation de construction est actée par DM 1696 2/4-S du 6 Aout 1929, en même temps de celle de l'ouvrage de BREMMELBACH et de 12 autres casemates entre Lembach et Breitenacker, incluant les neuf du fossé de HOCHWALD.
Source(s) :
SHD 2V244





Fils de discussion



type de trémie dans la chambre de tir haute
4 messages, le dernier est de jolasjm le 17/02/2021

armement AC en 1939-40 et créneau JM d'après-guerre
6 messages, le dernier est de jolasjm le 11/02/2021

Proposition de correction
2 messages, le dernier est de Pascal le 08/02/2021



Page n° 11409 mise à jour le 13/11/2021 - © wikimaginot.eu 2021


HOCHWALD C2
HOCHWALD C4


La visite de ces constructions peut se réveler dangereuse, Mise en garde

Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu