Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




STEINSOULTZ (3/373°RALVF)

( Position ALVF )









Secteur Fortifié
SFAL - SF Altkirch

Sous Secteur
Ill

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
MOM

Année
1939

Commune
STEINSOULTZ (68640)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
47.552339 - 7.338867

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Disparu





Notes et informations



ARMEMENT, Artillerie

Piéce d'ALVF de 320 Mle 70-30

Poids total de la piéce : 162 tonnes
Portée maximale : 20 500 m
Poids des projectiles 387 Kg
Vitesse initiale : 608 m/s

Temps de mise en batterie : 30 mn

Le matériel utilisé sur la position est le 320 Mle 70/30 G. (glissement)
Ce matériel à glissement est la transformation, par agrandissement de la chambre, du matériel 320/70/84 et 320/70/93. En 1940, 8 matériels de 320/70/30 sont mobilisés. (4)

Caractéristique du matériel : (5)
Calibre : 320mm
Longueur du tube : 30 calibres
Cadence : 1 coup toutes les 4 mn
Obus : 340 kg à 506 kg
Portée : 21 km
Champs de tir : vertical + 40° - Horizontal 0° : pointage par épi courbe
Poids en ordre de marche : 162 tonnes
Total des hommes d'une batterie à 3 canons : 3 officiers - 168 hommes. (6)
Matériel : 3 locomotives, 29 wagons
Source(s) :
(4) Base documentaire artillerie : artillerie.asso.fr
(5) Cours d'artillerie 1937/38
(6)-Règlement artillerie 1925



CONSTRUCTION, Description

Epis sur voie normale pour pièce d'ALVF (Artillerie Lourde sur Voie Ferrée)
L'épis avait une longueur de 450 mètres

La position ALVF fut commencée en 1939, de part et d'autre du village de Steinsoultz.
Elle se débranche de la ligne à voie normale Waldighoffen-St Louis à trois endroits différents en partant de Waldighoffen Km 0.
Les deux premiers embranchements sont orientés Ouest-Est (sens Waldighoffen-Steinsoultz), le troisième était inversé (Est-Ouest) et se faisait dans le sens St Louis-Steinsoultz.
Le premier, à un épi, se détachait sur la droite au km 0,6. Il avait une longueur de 330 m, était en légère courbe à droite en bout d'embranchement.
Le second, également à un épi, bifurquait au Km 1,0 vers la gauche avant la gare. Il ne passait pas côté quai, mais était posé côté cour. Il avait une longueur de 400 m, se terminant en légère courbe à gauche.
Le troisième, à deux épis, quittait la ligne au Pk 2.9. Ces deux épis avaient un tronc commun de 170 m, l'un se dirigeant vers le Sud, le second vers le nord tout en restant presque parallèle. Les deux étaient en courbe à gauche.
L'épi sud était long de 700 m. Sa voie de garage se débranchait à 500 m de la bifurcation, longue de 70m, elle s'orientait vers le nord.
L'épi nord long de 520 m, se débranchait de l'épi sud à 170 m de l'entrée. Sa voie de garage (70m) se détachait vers le nord, à 300 m de la séparation des deux épis. (1)(2)
Source(s) :
(1)- Relevé et localisation et enquête sur place (DF)
(2)-IGN - Géoportail remonter dans le temps



EFFECTIF, Commandement et/ou unité

III° Groupe du 373° RALVF

Le 12 novembre 1939, l'Etat-major du 3° groupe du 373° RALVF, s'était installé à Seppois le Haut.
En mai 1940, la position était occupée par le 373° RALVF - 3° Gr - 8° Bie, soit 3 pièces de 320 Mle 70/30 G. La quatrième pièce de la batterie est restée en arrière à Villars sous Dampjoux (Doubs).
Le garage de la batterie était Seppois le Haut sur la ligne Dannemarie-Pfetterhouse. (3)
Source(s) :
(3)-Histoire & Fortification magazine HS 1-2000



GENERALITES, Localisation précise

Localisation confirmée par enquête sur place et relevés
Source(s) :
D. Froehly



HISTORIQUE, Chronologie

Dans la nuit du 10 au 11 juin 1940, après minuit, les piéces de Steinsoultz tirent 24 coups en l’espace de 4 heures en direction des villages de Binzen et Haltingen en Allemagne.
Le 12 juin, les tirs reprennent et à Haltingen (Bade) 100 maisons brûlent et d’autres sont endommagées.
A partir du 13 juin, les canons du 372ème RALVF se repliaient. Les Allemands ayant repéré la position des batteries françaises à l’aide de deux avions de reconnaissance, tiraient à leur tour.
Source(s) :
Roppentzwiller.fr


Dans la nuit du 10 au 11 juin de 00h00 à 3h00, 24 coups furent tirés en direction de Binzen et Haltingen. Une des pièces perdit la frette de bouche lors du premier tir. (1)(3)
La nuit du 11 au 12 juin, les tirs reprirent sur les mêmes objectifs. Les installations ferroviaires ne subirent que peu de dégât, mais dans les villages de nombreuses maisons brûlèrent. (1)(3)(7)
Le 13 juin 1940, les pièces se replièrent sur Saint-Vit. (3)
Source(s) :
(1)-Relevé et localisation et enquête sur place (DF)
(3)-Histoire & Fortification magazine HS 1-2000
(7)-Roppentzwiller historique.



DIVERS (Sans critère)

MISSIONS
Haltingen : installations ferroviaires et Binzen. (3)
Source(s) :
(3)-Histoire & Fortification magazine HS 1-2000



Page n° 12221 mise à jour le 30/11/2020 - © wikimaginot.eu 2021




La visite de ces constructions peut se réveler dangereuse, Mise en garde

Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu