Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




ERROUVILLE

( Camp de sureté )









Secteur Fortifié
SFCR - SF Crusnes

Sous Secteur
Aumetz

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Entreprises civiles

Année
Commune
ERROUVILLE (54680)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
49.422988 - 5.908613

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Incomplet





Notes et informations



EFFECTIF, Commandement et/ou unité

Le camp de sureté d'Errouville est occupé dés le milieu des années 1930 par le 1° bataillon du 149° RIF.
Le 3° Bataillon du 5° Régiment d'Infantrie stationnera quelques temps dans le camp à partir de fin septembre 39.
Il sera ensuite occupé à partir d'octobre 1939 par le 139° RIF auquel le bataillon donnera naissance à la mobilisation.


HISTORIQUE, Chronologie

En 1944, le Camp d'Errouville abritait des Ukrainiens (3000), Polonais, Soviétiques (tous prisonniers politiques), des Tziganes, des Juifs allemands et près de 600 femmes russes déplacées.
Cette "main d'oeuvre auxilliare" constituée de prisonniers et de travailleurs requis aeté employée par l'organisation TODT pour la construction de l'usine souterraine de production de V1 allemands opérée par la firme Volkswagen dans la mine de Thil, appartenant au Syndicat des Mines de Tiercelet.
Cette usine dénomée ERZ sera ensuite exploitée par la sociéte allemande Minette Gmbh (du nom du minerai lorrain, la minette) créee pour l'occasion.


HISTORIQUE, Construction

Le camp d'ERROUVILLE fait partie de la deuxième vague de construction de camps de sureté, lancée en 1934 sur budgets dégagés par la loi programme PETAIN.

Le chantier débute en Septembre 1934 par l'achat des terrains nécessaires. Le projet initial ne prévoit qu'un camp de tentes avec quelques bâtiments provisoires et la mise en place de l'adduction d'eau. Le marché de construction est passé le 21 Décembre 1934 après avoir été validé en Novembre.

Il est initialement dimensionné pour une compagnie constituée plus des troupes ou réservistes de passage, soit une capacité nominale de 450 hommes sous tentes.

En 1935, le terrain est viabilisé, drainé, équipé de routes et sortent de terre une baraque réfectoire, une baraque bureau, des sanitaires en dur, un hangar à cuisines roulantes. Les bâtiments sont à ce stade en bois avec toiture fibrociment.

A la faveur des crédits annuels d'équipement des régions fortifiées qui seront dégagés année après année jusqu'en 1940, le camp est progressivement amélioré, équipé de bâtiments définitifs et sa capacité est portée au nominal, à savoir l'effectif d'un bataillon. Durant la période, on procède aussi à la construction des installations annexes : poudrière, stands de tir...
Source(s) :
SHD - 9NN4423 - Avancement des travaux




Page n° 12423 mise à jour le 28/03/2020 - © wikimaginot.eu 2020




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu