Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




Les SARTS

( Ouvrage d'infanterie )









Secteur Fortifié
SFMA - SF Maubeuge

Sous Secteur
Hainaut

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Entreprises civiles

Année
1935

Commune
MAIRIEUX (59600)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
50.319934 - 3.972681

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940

Etat actuel





Plan sommaire








Notes et informations



ARMEMENT, Infanterie


Bloc 1 - Entrée :
- un créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 ou canon antichar de 47 mm
- un créneau pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31
- Une cloche GFM type B
- Une cloche pour arme mixte
- une cloche lance grenade (non équipée)
- 4 créneaux FM pour la défense des abords, entrée et façades

Bloc 2 et issue de secours :
- Une tourelle pour deux arme mixte (deux jumelages de mitrailleuses et deux canons de 25 mm AC)
- Une cloche pour arme mixte
- Deux cloches GFM type B
- 2 créneaux FM de protection du fossé diamant et de l'issue de secours.


ARMEMENT, Observation


L'une des cloches GFM du bloc 2 est équipée d'un periscope et est utilisée comme observatoire au profit de l'artillerie.


CONSTRUCTION, Cout


Le cout de la construction de l'ouvrage d'infanterie des Sarts se monte à 10 500 000 francs de l'époque


CONSTRUCTION, Description


Le petit ouvrage des Sarts est l'un de deux ouvrages de la ligne maginot a avoir été construit à ciel ouvert, puis remblayé (Le second est l'ouvrage d'Immerhof en Moselle).

Les locaux souterrains enfouis à faible profondeur sont protégés des coups et de l'artillerie par une épaisse couche de béton.

Il a été érigé sur l'ancien fort des Sarts construit en 1878 et détruit lors des combats de 1914.

L'ouvrage se compose de deux blocs, le bloc 1 est une casemate simple d'infanterie flanquant à gauche et le bloc deux une casemate cuirassée équipée d'une tourelle pour arme mixte.


CONSTRUCTION, Phase ou tranche de construction


L'ouvrage aurait du être complété en second cycle avec une entrée mixte et deux tourelles pour canons de 75 mm.


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


L'équipage de l'ouvrage des Sarts était principalement issu de la 105° CEO du 87° RIF.
L'effectif théorique était de 100 hommes et deux officiers.

Cdt d'ouvrage et de la 105˚ CEO : Cne LEDUC
Officier Adjoint : Lt SEYNAVE
Cdt le génie : Lt TROJANI
Santé : Médecin auxiliaire VANDERMALIERE

Cdt le bloc 1 : AC MARISCAL
Cdt le Bloc 2 : Lt DEBRETZ
Cdt l'observation d'artillerie (cloche bloc 2) : Lt MERVEAUX


EQUIPEMENT, Transmissions


L'ouvrage était doté d'un central téléphonique type TM 32 à 48 directions, composé de deux panneaux muraux pour 32 et 16 abonnés et d'une table d'opérateur à 14 circuits.


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle


L'ouvrage est en triste état. Outre les ferraillages effectués en 1942 et les dommages résultant des combats du 21-23 Mai 1940, le B1 est partiellement merlonné maintenant.

Le tout se trouve sur un terrain privé interdit d'accès.

A noter la présence autour de l'ouvrage des restes du fort des Sarts, de l'époque Séré de Rivières, dont on peut encore bien distinguer le fossé qui avait été conservé pour protéger l'ouvrage Maginot.


HISTORIQUE, Chronologie


Pendant la bataille de France, les ouvrages et casemates au nord-est de Maubeuge sont attaqués par l'arrière : les forces allemandes ont percé plus au sud près de Solre-le-Château dès le 16 mai 1940 (par la 7. PzD) et la ville de Maubeuge est prise le 18 mai (par la 28. ID).

Le 21 mai dans l'après-midi commencent les tirs des canons allemands visant les blocs de l'ouvrage et la casemate voisine d'Héronfontaine. Le 22, après un bombardement par Stukas, les tirs à bout portant mettent successivement hors de combat les tourelles d'Héronfontaine puis celle des Sarts. Les Sturmpionieren lancent alors un assaut pour couronner les dessus, mais ils sont repoussés par les tirs des cloches.

Le 23, les bombardements reprennent, labourant la façade du bloc 1. Vers 6 h, la tourelle est remise en état et reprend ses tirs pendant une heure, s'éclipsant rapidement après chaque tir, avant d'être bloquée en position intermédiaire par un coup dans la muraille. À 11 h, étant neutralisé, l'ouvrage se rend

source : wikipedia.org

L'ouvrage a été ferraillé par les Allemands durant l'occupation


HISTORIQUE, Construction


- Le plan de masse de l'ouvrage (46 S) est arrêté le 16 juin 1934, et le plan d'implantation détaillé (743 S) est validé le 4 septembre 1935.

L'ouvrage était initialement prévu comme ouvrage d'artillerie, avec une entrée mixte, 2 blocs pour tourelles de 75mm et deux blocs d'infanterie. Les restrictions budgétaires le limiteront à ses deux blocs d'infanterie en 1ère urgence.

- Le marché de la construction est daté du 14 décembre 1934, pour un montant prévisionnel de 10.580.000 F (1).

Source(s) : (1) SHD - 7N3795



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 19/10/2018