Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




COLLET du PILON - BALMETTA

( Ouvrage d'infanterie )









Secteur Fortifié
SFAM - SF Alpes-Maritimes

Sous Secteur
Corniches

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
MOM

Année
1930

Commune
CASTELLAR (06500)

Lieu-dit / Parcelle
La Balmetta

Coordonnées
43.798680 - 7.506072

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Disparu





Notes et informations



CONSTRUCTION, Description

L'avant poste du Collet du Pilon est un ensemble de blocs reliés par galerie construits par la MOM.

Il est composé de :

Bloc 1 : Entrée Nord
Bloc 2 : Entrée Sud
Bloc 3 : Poste Optique et FM
Bloc 4 : Observatoire équipé d'un cloche type St Jacques
Bloc 5 : Casemate pour une mitrailleuse


EFFECTIF, Commandement et/ou unité

L'effectif de l'avant poste du Pilon est de 31 hommes dont 4 sous officiers du 96e BAF.

Il est commandé par l'AC MORIN,


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle

L'avant poste du Collet du Pilon a aujourd'hui totalement disparu, enseveli sous les remblais d'un stade construit en 1991.


HISTORIQUE, Chronologie

Historique de l'Avant poste du pilon (Balmetta)

du 10 au 14 juin 1940:
RAS

14 juin:
A 5h00 les italiens descendent vers le Plan du Lion d'où la SES du 25°BCA se replie. L'ouvrage ouvre le feu avec ses FM sur Castel del Lupo.
L'avance est stoppée et dans la nuit suivante, les éclaireurs skieurs reprendront leurs emplacements.

15 au 21 juin 1940 :
calme relatif.

22 juin:
08h20 les gros obus commencent à pleuvoir et bientôt les italiens débouchent des Granges St Paul,descendant sur la Colle et le Baousset.
Il y a plus d'une compagnie d'arditti.
Les armes automatiques de l'ouvrage entrent en action culbutant les assaillants dont 4 capitaines des 89° et 90°RI.

Vers 10h00, tandis que les ennemis agitent un linge blanc à 400 mètres de l'ouvrage, un capitaine essaie de mettre une mitrailleuse en action .
Un de nos FM l'étend mort, des blessés crient.
Un autre capitaine du 89°ri essaie de reprendre en vain la progression vers la Coletta.
Durant le ravitaillement de l'ouvrage, un caporal chef et un alpin se heurtent aux italiens et retournent à Castellar alerter le capitaine Allègre.
Une patrouille les suit et ne peut que se replier devant une section entière d'italiens. La patrouille est presque immédiatement mise à mal par un tir de mortiers de 81mm italiens tirés de la crête de la crête
Nous sommes désormais en butte au tirs de harcèlement de 81mm et d'une pièce de 65mm placée à la Gardieura.

23 juin:
Une pluie torrentielle gêne toute observation, cependant la pièce de 65 tente de placer un coup d'embrasure.
Dans la soirée notre artillerie ouvre le feu autour et sur notre ouvrage puis allonge le tir vers la frontière.

24 juin:
Toujours par mauvais temps,une dernière tentative est faite par une section du 89° RI. En désespoir de cause,son chef finira par la faire replier le 25 juin. Tandis que nous comptons que 3 blessés par éclats d'obus, une centaine de tués gisent autour de l'ouvrage dont 3 capitaines. Même hécatombe aux granges St Paul.

Il faudra 4 jours aux italiens pour relever tous leur blessés et tous leurs morts.

l'avant poste du collet du pilon (la Balmetta) Adjudant J.Maurin
Source(s) :
http:sfam.blog4ever.com , texte révisé



HISTORIQUE, Construction

L'ouvrage de COLLET du PILON fait partie des 6 avant-postes de la 1e vague d'AP construits entre la mer et Sospel. Les travaux en débutent par le gros-oeuvre à l'été 1930. L'ouverture du chantier est approuvée par DM 1366 2/4-S du 3 Juin 1930. Les travaux débutent le 19 Juin, pilotés par le S-Lt TRIBES (7° RG) jusqu'au 20 Aout avec environ 60 hommes sur site (45 auxiliaires de la 2° DCSénégalaise, et 15 spécialistes du 7° RG et 25° BCA). Il est suivi par l'équipe du S-Lt CAMBEFORT du 25 Aout au 15 Octobre 1930, avec un effectif réduit d'hommes du 7° RG et 25° BCA (29¨DI).
La campagne permet les fouilles de la quasi intégralité des galeries principales entre les entrées et le bloc actif et l'observatoire. Seule une première alvéole logement est fouillée. Côté extérieur, le chantier voit la construction d'un abri alpin en tôle métro, la réalisation d'un premier réseau barbelé périphérique d'un développement de 320m pour 4m de large, la pose de moyens de camouflage et la construction d'un poste de tir pour mortier Stokes.

1931 est une grosse année. Deux équipes se succèdent sur le site, la première commandée par l'Adj DELMAS du 1 Juin au 25 Septembre, et la 2e commandée par le Sgt JONO du 25 Septembre au 21 Novembre, plus réduite et uniquement composée du 7° RG, de spécialistes du 25° BCA et de muletiers du 94° RAM. La MOM réalise cette année là toutes les fouilles complémentaires d'alvéoles et casemates internes pour le logement et le stockage, et l'ensemble des maçonneries correspondantes. Les fouilles extérieures de la casemate active sont faites, suivies de la coulée du bloc. La galerie vers le poste optique et le forage du puits de ce bloc sont entrepris.
A noter les 22 et 27 Juillet deux effondrements importants de ciel de casemates de logement pour les hommes sur 5 m de hauteur, qui entrainent une reprise de la géométrie de ces alvéoles par rapport aux plans originaux. A l'issue du chantier de 1931, on peut néanmoins considérer le gros-œuvre virtuellement achevé, hors exception notable du poste optique.

Les années 1932 et 1933 sont des années blanches, sans travaux sur le site. Ils reprennent en 1934, le 2 Avril, sous les ordres du Sgt PELON. Ils se matérialisent par la pose des lanternes à combustible, des tuyauteries d'évacuation des fumées de ces lanternes, de la tuyauterie de ventilation (sans ventilateur, encore à Strasbourg...), des deux citernes et la mise en peinture des structures métalliques et enduits. En extérieur, conformément aux directives d'amélioration de la défense propre des avant-postes édictées par le commandement de la 15° Région Militaire (Gal BOUCHER), on construit deux blocs pour FM, un bloc Obs/PC, un emplacement pour mortier Stokes et deux emplacement pour grenadier VB et 130m de boyaux protégés sur 200 m prévus.

1935 est de nouveau une grosse année sur le chantier, avec un effectif commandé par le Sgt VELAY présent sur site entre le 2 Janvier et le 28 Juin 1935 - avec une interruption durant le mois d'Avril.
Durant cette campagne, la galerie vers le poste optique est percée et le poste lui-même est enfin coulé. Le ventilateur à bras est installé (ventilateur de récupération ex-allemand stocké à Strasbourg). Les radiers manquants sont coulés et les enduits sont peints ainsi que les éléments métalliques.
En extérieur, plusieurs boyaux de communication sont aménagés, notamment vers le bloc PC, et le réseau barbelé est réparé et élargi à sa forme définitive. On construit aussi des latrines extérieures et l'abri alpin est enfin aménagé. Enfin, on procède au dégagement propre des champs de tir.

Le chantier est laissé inactif en 1936, comme conséquence de la détente avec l'Italie. Tous les chantiers d'AP sont frappés d'embargo par l'Etat-Major. Tout au plus en profite t'on pour installer du matériel contre incendie dans l'ouvrage.

La reprise des travaux en 1937 et se limite au travail d'une équipe commandée par le Sgt SIMON pendant un mois (3 Mai-27 Mai). Il se résume aux réparations rendues nécessaires par les presque deux ans d'absence d'entretien et à la réalisation de quelques finitions intérieures : maçonneries et enduits/peinture.
Source(s) :
SHD - 4V1613 - Historique des travaux MOM AP de la 15° RM




Page n° 13200 mise à jour le 01/03/2021 - © wikimaginot.eu 2021




La visite de ces constructions peut se réveler dangereuse, Mise en garde

Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu