Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot

BAISSE de SCUVION ...



BAISSE de SCUVION

( Ouvrage d'infanterie )









Secteur Fortifié
SFAM - SF Alpes-Maritimes

Sous Secteur
Corniches

Quartier
Castillon

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
MOM

Année
1930

Commune
CASTILLON (06500)

Lieu-dit / Parcelle
Baisse de Scuvion

Coordonnées
43.849586 - 7.473211

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940

Etat actuel





Notes et informations



ARMEMENT, Infanterie


L'armement de l'avant poste de la Baisse de Scuvion est composé de :
- 2 mitrailleuses Hotchkiss 8mm mle 1914
- 5 fusils
- 1 mortier


CONSTRUCTION, Description


L'avant poste se compose de trois blocs bétonnés reliés par galerie.

Bloc 1 : Entrée
Bloc 2 : Bloc observatoire (cloche type AP)
Bloc 3 : Blockhaus pour mitrailleuse

Les locaux souterrains de l'ouvrage permettaient le stockage des munitions de l'AP (grenades, bombes de mortier, etc), et comportait une réserve d'eau.

Dans le voisinage des positions pour armes automatiques et mortier sont aménagées ainsi qu'un abri alpin situé à proximité du bloc d'entrée


CONSTRUCTION, Environnement


Le piton rocheux occupé par l'ouvrage d'avant poste de la Baisse de Scuvion est doté d'un complément de fortification construit lui aussi par la MOM.
A proximité de l'entrée se trouve un baraquement construit en maçonnerie
Sur la droite de l'entrée, un grand abri alpin (7)est longé par une tranchée ayant probablement été couverte qui donne accès aux blocs de l'ouvrage, au blockhaus 1 et à la cuve pour mortier 2.
Sur la gauche de l'entrée, une cuisine rudimentaire est aménagée et un escalier taillé dans la roche donne accès aux blockhaus 3 à 6.
De nombreuses gravures ou graffitis laissés par les troupes ayant occupé le site sont visibles sur place.


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


L'effectif de l'avant poste de la Baisse de Scuvion est originaire du 76° BAF.
Il se compose théoriquement d'un officier, de 4 sous officiers et de 27 hommes de troupe

Cdt : AC VIGNAU
Médecin : Lt Médecin OJARD-CHILLET


HISTORIQUE, Chronologie


Historique par l'Adjudant chef Vignau

Le 22 juin 1940 Entre 6h30 et 7h00, quelques éléments italiens franchissent le col de Cuore et ce n'est que vers 7h45 à 8h00 que l'on peut évaluer à une compagnie l'effectif qui avait franchi la frontière se dirigeant vers le sentier de la fontaine froide.Bien engagé sur le sentier du col de Cuore- Fontaine, j'ai fait ouvrir le feu sur cette unité par la mitrailleuse du mont Roulabre et, craignant une infiltration par le ruisseau de Cuore,j 'ai fait envoyer quelque obus de 81 à l'intersection ruisseau de Cuore ruisseau d'Albarea.
A partir de ce moment, les éléments ennemis franchissaient le col de Cuore par vagues successives et le brouillard est venu nous empêcher toute observation.

Vers 9h00 ,une éclaircie s'est produite et nous avons aperçus quelques éléments ennemis qui allaient à Fontaine Froide. Aussitôt j'ai fait ouvrir le feu par la mitrailleuse de casemate et craignant toujours l'infiltration par le ravin des Agreux, j'ai fait envoyer quelques obus de 81 sur ce ravin à hauteur de fontaine froide.
Quand j'ai appris que la SES (groupe mont Abo) se repliait, j'ai fait envoyer immédiatement 10 obus de mortier de 81 sur les pentes nord du mont Abo et les les deux mitrailleuses ont continué leur tirs sur le sentier du col de Cuore-Fontaine Froide.

Vers 11h 00 j'apprend que la SES76 se repliait par l'itinéraire prévu et qu'aucun de ses éléments ne restait sur le mont Abo ni sur 1090,4. Aussitôt, je fait tirer à nouveau 10 obus de 81 sur 1090,4,10 sur le col du Razet et 10 autres sur le col de Roulabre en utilisant les charges 1-2-3-4 ce qui parait avoir de très bon résultats, vu qu'à ce moment les tirs d'artillerie n'étaient pas encore entrés en action.

En se repliant la SES76 quoique protégée par le FM du Razet, a attiré l'ennemi sur le sommet du Razet et Scuvion. Vu l'intensité du brouillard, Scuvion n'a pu ouvrir le feu avec ses FM que lorsque tous éléments de la SES et ceux du FM du mont Razet ont été repliés complètement sur le poste mais l'ennemi ayant saisi l'occasion était déjà descendu jusqu'aux barbelés de la Baisse de Scuvion.
Craignant l'infiltration sur le Roulabre et l'encerclement du poste, j'ai mis toutes nos armes en action (c'est à dire 2 mitrailleuses 5 fusils et 1 mortier) ce qui obligea l'ennemi à remonter sur la crête du Razet et à y rester pendant toute la nuit du 22 juin au 23 juin. A la tombée de la nuit , l'ennemi s'était installé avec des armes automatiques sur le Razet mais quelque petit éléments étaient parvenus à s'infiltrer par le sentiers jusqu'à Pierre Coupée, cherchant à remonter l'arête où se trouvait le FM ouest de l'ouvrage.
Ces éléments furent heureusement aperçus par l'alpin Arnoux qui déclencha immédiatement un tir de FM sur eux, ce qui les obligea à redescendre.

Toute la nuit du 22 au 23 juin nous avons effectué des tirs avec toutes les armes, VB et grenades.


Historique de l'AV Vignau, suite

23 juin
Ce n'est qu'entre 9h et 10h que l'ennemi repasse à l'attaque sur le sommet du Razet d'une part et au niveau du Col de Cuore d'autre part franchi à vive allure par des éléments évalués à environ un bataillon.
A ce moment un tir d'artillerie demandé par mes soins fut déclenché sur le Col de Cuore, le Ravin des Agreux, la Cote 10900,4 et le Col du Razet mit l'ennemi en fuite à travers le Mulacier.
Voyant cette dislocation, chacune de mes mitrailleuses suivait par son feu la fuite de l'ennemi et mon mortier interdisait le sentier mont Abo et du Pas du Mulacier.
Tout rentra dans le calme jusqu'au soir où en faveur du broullard et de la pluie, l'ennemi est revenu occuper le sommet du Razet et la partie nord de Roulabre.
Des élément commençant à descendre la pente ouest du Razet, jai demandé un tir d'artillerie et pour permettre ce tir, ai reçu l'ordre de m'enfermer dans l'ouvrage, ce que nous fîmes.
Voyant le tir d'artillerie trés lent et craignant que l'ennemi n'occupe mes emplacements extérieurs, je décidai de faire une sortie.
Prenant 4 grenades et suivi du sergent chef Bordiga et de l'alpin Arnoux, nous réoccupions les emplacements et je fit exécuter un tir d'artillerie par mon propre mortier sur le Razet et le Roulabre.
L'ennemi devait être en nombre et aprés chaque salve,il recommençait à nous harceler et s'apprêtait à descendre le Razet tout en s'acharnant à diriger son tir sur notre mortier. Craignant encore l'encerclement, je fit part de la situation au commandant de l'E.O8 (ouvrage de Castillon) et celui me donna l'ordre de m'enfermer de nouveau dans l'ouvrage afin d'effectuer des tirs d'artillerie qui, accompagnés des tirs de jumelages de l'ouvrage, durèrent une grande partie de la nuit.

24 juin

Au lever du jour ,n'entendant plus rien, je décidai de sortir suivi de l'Alpin Arnoux et fit le tour de tous les emplacements extérieur. Rien d'anormal ne fut signalé et pour la seconde fois nous réoccupions nos emplacements.

J'ai effectué une patrouille sur le Roulabre et là non plus rien n'était à signaler. Vers 08 ou 9h, nous avons vu les brancardiers italiens porter des cadavres ou des blessés et l'on à put en dénombrer 156.
Dans le courant de la journée, nous avons eu quelques coup de fusil individuels jusqu'à la cessation des hostilités.

Dans la journée du 25 juin nous avons pu compter plus de 150 mulet portes cacolets ou civière.

Des renseignements recueillis auprès de militaires italiens, il apparaît que l'ennemi, trompé par la puissance de feu, comptait un effectif de 2 ou 300 hommes à la Baisse de Scuvion ce qui l'a poussé à faire plus pression sur le Plan Germain et Pierre Pointue. Par ailleurs et toujours d'après ces mêmes militaires italiens, ils auraient subi des pertes très sévères causées par les mitrailleuses et les mortiers dans la matinée du 22/6 et par l'artillerie dans la matinée du 23/6.

Adj.chef Vignau commandant l'AP de la baisse de Scuvion


HISTORIQUE, Construction


La construction de l'ouvrage par la MOM s'étale pour l'essentiel entre 1930 et 1933.

Dans le relevé d'avancement des travaux de fin 1932, il est considéré comme techniquement achevé, comme l'ensemble des six AP entre Sospel et la mer.
Source : SHD - carton 7N3847



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 07/04/2018


BAISSE de SCUVION ...