Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




SAINT DALMAS le SELVAGE (SD)

( Ouvrage d'infanterie )









Secteur Fortifié
SFAM - SF Alpes-Maritimes

Sous Secteur
Mounier ( 65 DI )

Quartier
Haut Var

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
MOM

Année
1937

Commune
SAINT DALMAS LE SELVAGE(06660)

Lieu-dit / Parcelle

Coordonnées
44.283849 - 6.860060

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Incomplet





Notes et informations



CONSTRUCTION, Description

L'avant-poste est constitué de cinq blocs reliés entre eux par des galeries souterraines, de deux postes de combat extérieurs pour mortier et d'un casernement extérieur.

Bloc 1 : Bloc d'infanterie
Le bloc 1 est constitué de deux chambres de tir séparées. La première dispose de trois créneaux pour FM. Aucun cuirassement ni affut n'était prévu , les armes étaient seulement posées sur des consoles en béton.
La deuxième chambre du bloc est en fait une position pour mortier semi couverte. Un pan de mur sera rajouté après la construction pour protéger l'intérieur du bloc des éclats et balles perdues.

Entrée Sud : petit bloc avec porte situé entre le B1 et le B3, donnant accès à la galerie principale.

Bloc 2 : bloc d'infanterie et Issue de secours Nord
Le bloc 2 est l'issue de secours de l'ouvrage constituée d'une porte blindée protégée par deux murs en béton. Il comporte trois créneaux pour FM et deux créneaux de flanquement dotés d'une ouverture étroite et d'un dispositif de suspension de l'arme.
De part et d'autre du bloc sont implantés deux emplacements pour mortier reliés au bloc par des tranchées couvertes en tôle et béton.

Ce bloc est relié à la galerie de l'ouvrage par un puits à échelle.

Bloc 3 : Observatoire
L'observatoire de l'ouvrage est constitué en tout et pour tout d'une cloche d'observation blindée démontable du type Saint-Jacques placée dans un massif bétonné grossier accolé au casernement extérieur. On y accède depuis les dessous de l'ouvrage par un puits doté d'échelons (voir photos ci-dessous)

B4 et B5 :
Ce sont des casemates à action frontale pour une mitrailleuse Hotchkiss chacun. Ces deux casemates sont situées une quinzaine de mètres en avant des autres constructions de surface auxquelles elles sont reliées par des galeries souterraines , ces deux galeries parallèles sont aussi reliées perpendiculairement par une autre galerie équipée de couchettes métalliques rabattantes.

Le casernement extérieur est situé juste derrière le bloc 3.
Il se compose de trois alvéoles en tôle métro accolées perpendiculairement à un mur où sont percés les trois entrées et fenêtres des abris.


CONSTRUCTION, Mission, ou Fonction de l'objet

L'avant-poste de Saint-Martin-le-Salvage avait pour mission de barrer le vallon de Sestrière qui monte vers le petit-ouvrage du Col de la Moutière.

Il constitue l'extrémité Nord du SF des Alpes-Maritimes.


EFFECTIF, Commandement et/ou unité

L'équipage de l'avant poste de Saint Dalmas le Selvage est issu 74° BAF. Il est composé de 1 officier, 5 sous-officiers et de 37 hommes

Cdt de l'ouvrage :
Slt Morard, puis Lt Alziani à partir du 07 oct 1939, puis Lt Antoniazzo à partir de juin 1940


EQUIPEMENT, Electrique

L'avant poste est dépourvu d'installation électrique. L'éclairage était assuré par des lanternes à pétrole ou à bougie et le renouvellement de l'air par un ventilateur manuel.


EQUIPEMENT, Hydraulique

L'alimentation en eau de l'ouvrage était assurée par le captage d'une source au niveau du casernement souterrain. L'eau était acheminée par gravité vers une citerne en contrebas.


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle

2016 Le Casernement a été transformé en relais téléphonique, lors des travaux le bloc 3 a été rasé et remblayé. Autour du bloc 2 les cuves C1 et C2 ont également été remblayées. L'accès au bloc 2 est toujours possible. La galerie reliant l'entrée au bloc 1 a été détruite par la création du chemin d'accès au relais.


HISTORIQUE, Construction

L'avant-poste a été construit entre 1930 et 1937 par la main-d'oeuvre militaire.

Le chantier ouvre tardivement en 1930 (15 Juillet) et dure jusqu'au 17 Septembre. L'unité de construction est commandée par la S-Lt ANGOT du 7° RG (Régiment du Génie). Cette première année est utilisée essentiellement à la construction du chemin d'accès, d'un mur de soutènement, du réseau périphérique provisoire et des installations de chantier. Durant cette campagne, 3 attaques sont néanmoins fouillées sur quelques mètres : celle partant de l'entrée sud, et les deux puits du bloc observatoire et de l'issue de secours (entrée Nord).

Les travaux débutent en réalité à partir de 1931 puisqu'une partie des amorces de puits entamées en 1930 se sont effondrées durant l'hiver. Le détachement du S-Lt BIRON arrive sur site le 10 Juin 1931 et en partira le 25 Septembre après avoir repris les travaux de 1930, fouillé la galerie principale de l'entrée sud jusqu'au puits de l'issue de secours Nord et maçonné cette galerie sur 1/3 de sa longueur à partir de l'entrée Sud. Les deux puits de bloc IS et observatoire sont agrandis et maçonnés eux aussi, et le galerie parallèle (logement entre les deux galeries de blocs actifs) est partiellement fouillée à dimension réduite.
En extérieur, l'effectif travaille sur la construction d'abris alpins de logement et de stockage de matériel pour parfaire et camoufler les installations de chantier. Le sentier d'accès est repris.

La campagne 1932 de construction est menée par le Lt JOYEUX et son détachement - en même temps en charge d'ISOLA -, entre le 19 Mai et le 28 Septembre. Le maçonnage de la galerie principale atteint maintenant 50%, et les deux rameaux transversaux desservant les blocs actifs nord et sud sont terrassés et maçonnés. La galerie "logement" entre les deux accès aux blocs n'est encore percée qu'à 50% mais a été maçonnée sur cette partie, tout comme les 5 niches ou alvéoles déjà réalisées. Il a fallu cependant reprendre pour la 2e fois le puits de l'observatoire dont on a abattu les maçonneries existantes pour l'élargir lui aussi et le remaçonner. Le bloc observatoire est coulé et sa cloche St Jacques mise en place. De son côté le 28° RG (transmissions) tire la ligne téléphonique de l'ouvrage, en aérien sur 1100m à partir du village et ensuite 100m en tranchée de 0,80m de profondeur.
En extérieur, l'équipe procède à la construction de murs de soutènement et d'un bassin à eau pour les futurs bétonnages.

L'année 1933 - 1 Juin au 23 Septembre, S-Lt BENOIST - est intégralement dédiée aux travaux de gros oeuvre de l'ouvrage proprement dit. Les deux blocs actifs sont terrassés, coulés et crépis. La galerie principale est élargie au droit du casernement Ouest et maçonnée sur tout sa longueur. La deuxième galerie logement Est, entre les deux galeries de blocs, est maintenant percée au 3/4. Le détachement procède par ailleurs à l'aménagement interne des blocs (dalle pour mitrailleuse, ...) et perce partiellement certaines de alvéoles manquantes.

Fin 1934, le gros-oeuvre est achevé à la suite du chantier mené par l'Adj-C NADAL du 1er Juin au 23 Septembre. Les dernières fouilles et maçonneries sont faites (niches et fin de la galerie de logement Est), et l'ensemble des maçonneries sont enduites. Le bloc d'issue de secours est coulé durant la campagne. L'ensemble des radiers de galeries sont coulés.
En extérieur, un abri alpin en tôle métro est ajouté. Par contre l'équipement est partiel (portes intérieures en place) et il manque les ajouts extérieurs pour la défense propre de l'AP.

1935 est une petite année de construction. Le chantier se déroule du 17 Mai au 30 Juillet en grande partie sous la responsabilité du Sgt LAPLANCHE, relevé la dernière semaine par l'équipe du Sgt VELAY (24/7-30/7). Cela se traduit principalement par des finitions intérieures (peinture de l'enduit, des parties métalliques, etc) et un début d'équipement en ameublement. Les travaux d'amélioration de la défense propre de l'ouvrage débutent juste avec le construction d'une simple dalle bétonnée pour postes VB et FM desservis par un boyau d'accès.

L'année 1936 qui suit est une année sans travaux, conformément aux directives données dans le cadre de la détente passagère des relations avec l'Italie.

Ceux-ci reprennent l'année suivante, en 1937, au travers d'une assez longue campagne, du 10 Mai au 25 Octobre. Le détachement de chantier est supervisé par le S-Lt POLAT du 7° RG.
En extérieur, cette campagne se traduit par l'amorce de l'extension en bloc actif de l'entrée Sud qui n'était jusqu'alors qu'une simple porte blindée (non en place d'ailleurs). Les terrassements de ce bloc supplémentaire sont faits et le début de la coulée de la nouvelle entrée est réalisé. Deux portes blindées de fermeture de l'ouvrage sont posées, dont une avec créneau FM participant au plan de feu de l'ouvrage. Parallèlement, on refait le réseau barbelé périphérique, on construit un mur-drain derrière les abris alpins pour les séparer de la pente, on pose des latrines extérieures, et on procède au crépissage du bloc observatoire et issue de secours.
En intérieur, l'ensemble des enduits - défectueux et dégradés par l'humidité - sont repiqués, refaits à neuf et repeints en blanc. Quatre créneaux actifs sont légèrement améliorés et réorientés. La source captée intérieure près de l'entrée Sud est améliorée et la citerne de l'ouvrage est posée avec les tuyauteries d'amenée d'eau et l'amélioration des drains d'évacuation. Enfin une alvéole de logement de troupe supplémentaire est percée, maçonnée et installée le long de la galerie principale.

Ces travaux d'ampleur sont poursuivis en 1938 par la construction du bloc actif sud avec son poste pour mortier bétonnée, par la réalisation des postes de combats annexes pour mortiers et FM autour de l'issue de secours Nord, et par la pose de la ventilation et de l'éclairage à pétrole.


Rédaction initiale : Pascal Lambert (04/2012), complété par Jean-Michel Jolas (12/2020)
Source(s) :
SHD-Carton 7N3847 (travaux Alpes), 4V1613





Fils de discussion



le cantonnement
Posté par FisH le 24/12/2020



Page n° 13603 mise à jour le 15/12/2020 - © wikimaginot.eu 2021




La visite de ces constructions peut se réveler dangereuse, Mise en garde

Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu