Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




PEILLON - SAINTE THECLE (7°Bie/III°Grpe/372°RALVF)

( Position ALVF )









Secteur Fortifié
SFAM - SF Alpes-Maritimes

Sous Secteur
Corniches

Quartier

Maître d'ouvrage
MIL - Commandement

Constructeur
MOM

Année
Commune
PEILLON (06440)

Lieu-dit / Parcelle
Gare de Sainte Thécle

Coordonnées
43.767633 - 7.366253

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Disparu





Notes et informations



ARMEMENT, Artillerie

La position de Peillon Sainte Thécle est occupée par une pièce d'ALVF de 340 mm mle 1912 sur affut à berceau.
Cette pièce porte le n° 5024 et est surnommée 'La Marne '

Masse du matériel complet: 166.000 kg
Pointage en azimuts: 10°
Pointage en site: 0 à +42°
Portée maximale: 38.000 m
Cadence de tir: 1 coup/6 mn
Masse du projectile: 432 kg
Vitesse initiale : 867 m/s)
Temps de mise en batterie: 1 heure


CONSTRUCTION, Description

Epi pour une pièce à berceau (l'autre est à Borghéas). L'épi était prévu juste en aval de la gare sur le terre-plein entre le pont de chemin de fer et le bâtiment.

Orientation de l'épi : 86,3 Gr, soit 77,67° par rapport au Nord
Source(s) :
SHD - 7N3848



CONSTRUCTION, Mission, ou Fonction de l'objet

La position ALVF de Peillon Sainte Thécle avait pour objectifs des éléments répartis sur le littoral italien de Vintimille à San Remo.


EFFECTIF, Commandement et/ou unité

La position était destinée à la pièce d'ALVF de 340mm Mle 1912 à berceau de la 1°section de la 7°Batterie du 2°Groupe du 372°RALVF.

Le PC de la 7° batterie commandée par le Cne PICHON était a priori aussi installé à proximité.


GENERALITES, Localisation précise

La position géographique est confirmée d'après les plans de la position établis par le Génie en 1930. Elle était doublée d'un garage de combat dans les tunnels du Borghéas


HISTORIQUE, Chronologie

La position initialement prévue (Peillon Borghéas) n’étant pas prête en mai 1940, la pièce ALVF de 340 qui était stationnée à Pont de Claix depuis septembre 1939 sera mise en position de tir en gare du Peillon - Saint Thècle en mai 1940.
Cette pièce n'a pas tiré un seul obus, elle sera repliée après l'armistice jusqu'à Pont-de-Claix pour ensuite gagner Livron (Drôme) avant d'être livrée en exécution des clauses de l'armistice.


HISTORIQUE, Construction

Les projets concrets de déploiement de positions ALVF dans les Alpes Maritimes datent de Juin 1930. Ce projet global prévoit la construction de 3 positions pour deux pièces chacune :
- La Trinité-Victor, la plus en arrière (objectif, la côte italienne)
- Peillon-Ste Thècle (objectif, la côte italienne)
- L'Escarène et Le Thouet d'Escarène (objectif : St Dalmas de Tende).
Le garage commun de temps de paix est prévu à la gare St Roch à Nice, et un magasin à munitions annexe est envisagé à l'Escarène.

Ce projet initial n'est que partiellement approuvé, et à organiser de tout façon qu'en cas de besoin.

La question revient sur la table après le report de la batterie de côte de 340mm du Sueil en 1932. L'option ALVF redevient l'orientation préférée pour réaliser du bombardement stratégique en arrière du front potentiel. Des projets plus détaillés sont conçus pour les différentes positions et présentés en Octobre-Novembre de l'année.
Source(s) :
SHD - 7N3848




Page n° 15663 mise à jour le 07/05/2020 - © wikimaginot.eu 2020




Cette page peut receler des erreurs, des inexactitudes ou être incomplète.
Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer en y participant.

Pour cela rien de plus simple: il vous suffit de cliquer sur
Nous contacter au bas de cette page
pour nous faire part de vos commentaires, suggestions, corrections ou informations et nous transmettre vos photos et documents.

Merci d'avance, la communauté wikimaginot.eu