Wikimaginot, le wiki de la ligne maginot




PLATE LOMBARDE

( Ouvrage d'infanterie )









Secteur Fortifié
SFD - SF Dauphiné

Sous Secteur
Ubayette

Quartier
Saint Paul

Maître d'ouvrage
MIL - CORF

Constructeur
Entreprises civiles

Année
1935

Commune
MEYRONNES (04540)

Lieu-dit / Parcelle
Plate Lombarde

Coordonnées
44.515556 - 6.825118

Validité information
Verifié

Niveau de réalisation en 1940
Construit

Etat actuel
Complet





Notes et informations



ARMEMENT, Spécificités


Les cloches Pamart équipant l'ouvrage initialement prévues pour des mitrailleuses Hotchkiss ont été modifiées pour l'utilisation de fusils mitrailleurs 24-29 et de mortier de 50mm.


CONSTRUCTION, Description


L'ouvrage de la Plate Lombarde est un ouvrage d'infanterie CORF à 4 blocs :

Bloc 1 : Entrée,
- 2 créneaux pour FM

Bloc 2 :
- Une cloche Pamart (modifiée pour Fusil Mitrailleur)

Bloc 3 :
- Une cloche Pamart (modifiée pour Fusil Mitrailleur)

Bloc 4 : Observatoire
- Une cloche observation STG par éléments allégée, avec 3 créneaux type GFM A.

A noter deux autres blocs,

Bloc 5 : Issue de secours en bout de galerie visitable. Elle constituait une seconde entrée, utilisée par les patrouilles.

Bloc 6 - Cheminée d'évacuation des gaz de l'usine et de la cuisine. Peut servir éventuellement d'issue de secours


CONSTRUCTION, Mission, ou Fonction de l'objet


La mission de l'ouvrage de la Plate Lombarde est d'interdire l'accès au vallon de Fouillouze par le col du Vallonet et le col de Stroppia.


DENOMINATION, Dénomination officielle


L'ouvrage est jusque tardivement (au moins 1938) nommé ouvrage de FOUILLOUZE dans les documents officiels, du nom du torrent et du hameau en aval.
Source : SHD - carton 7N3847


DENOMINATION, Indicatifs et n° d'abonné


Le numéro d'abonné de l'ouvrage de la Plate Lombarde au réseau téléphonique de la fortification Maginot était O 1202


L'observatoire portait pour l'artillerie (groupement A1) l'indicatif O 14


EFFECTIF, Commandement et/ou unité


L'équipage de l'ouvrage de Plate Lombarde était composé de 52 hommes issus de la 1/83e BAF et commandés par le Lt DELOY.


EQUIPEMENT, Divers


L'ouvrage de Plate Lombarde était doté d'un système de chauffage central constitué de radiateurs à circulation d'eau et d'une chaudière à charbon


EQUIPEMENT, Electrique


L'ouvrage était alimenté en électricité par deux groupes électrogènes à moteur CLM 108 de 25 CV et génératrice de 23 kVA.


EQUIPEMENT, Transmissions


L'ouvrage était doté d'un central téléphonique à 12 directions constitué d'un carter étanche pour deux centraux TM 32 à 8 et 4 directions.


ETAT ACTUEL , Etat - utilisation actuelle


L'ouvrage est en bon état intérieur, avec l'ensemble de son équipement. Il est sécurisé et sauvegardé par l'Association des Fortifications de l'Ubaye, qui le fait visiter exceptionnellement.


2018 L'ouvrage appartient à la CCVUSP ( Communauté de Communes Vallée de l'Ubaye Serre-Ponçon ) et il est fermé.


HISTORIQUE, Chronologie


- 22 Juin 1940 : à 5h l'ouvrage constate le passage de plusieurs centaines d'Alpini au col de Stroppia. La 4e Division Alpine Cuneense entre en action;. L'artillerie entre alors en action (T75/33 de ROCHE la CROIX et 105mm placés à Serenne), dispersant l'ennemi qui se replie. Une 2e tentative vers 17h sera stoppée de manière identique.

L'ouvrage ne sera plus inquiété jusqu'à l'armistice du 25 Juin, l'effort des italiens s'étant reporté sur les PA de MAURIN et de FOUILLOUSE Haut.

Le déclassement de l'ouvrage de Plate Lombarde du domaine public militaire en tant que place de guerre n'interviendra qu'en 1990 (Décret du 20 aout 1990 (NOR : DEFD9001809D)


HISTORIQUE, Construction


L'ouvrage de la Plate Lombarde a été construit entre 1931 et 1935 par le 11° BCA et le 4° Génie.

Ses plans ont fait l'objet de nombreux remaniements entre 1930 et 1933

Le premier projet - issu de la 14° Région Militaire et non de la CORF - date du 5 Novembre 1930 et propose un petit ouvrage MOM d'avant-poste. Il se compose d'une entrée et deux blocs pour deux JM chaque. Le bloc Nord est en outre équipé d'un canon de 65mm de montagne. Le projet CORF du 15 Décembre 1930 ne prévoit lui qu'une simple casemate d'infanterie pour JM. Dans une note du 29 Décembre 1930 (406/S), le général DEGOUTTE, commandant de l'armée des Alpes, demande donc à la 14°RM de se coordonner avec la CORF concernant ces ouvrages tel que celui de FOUILLOUZE qui sont en même temps sur la LPR (donc CORF) et un avant-poste... Le 26 Février 1932, un autre projet - validé par DM N° 363-2/4-S du 5 Avril 1932 - avalise les travaux déjà engagés. La note CORF n° 200/FA du 3 Mai 1933 précise des aspects. Le 27 Juin 1933, décision est prise d'installer des cloches Pamart de récupération pour économiser des coûts.

Fin 1938, la chefferie du Génie de Gap considère l'ouvrage achevé à 80%.
- Le bétonnage est achevé, sauf un bloc FM annexe sous le rocher de St Ours. L'armement et les munitions sont en place.
- les locaux souterrains sont creusés.
- l'équipement intérieur est partiel. Pas d'usine, réseau électrique installé à 80%, mais la ventilation et le chauffage sont en place.
- les réseaux de protection en surface sont achevés.
Les dépenses à date sont de 654.000 F de l'époque. Il reste à engager 323.000 F rien que pour le Génie, hors armements et munitions payés par ailleurs

L'ouvrage sera achevé et en état de combattre en Juin 1940.
Source : SHD - carton 7N3847 et 7N3845



© 2018 -Tous droits réservés wikimaginot.eu - Cette page a été mise à jour le 15/10/2018



Fils de discussion



Insigne B1
2 messages, le dernier est de jolasjm le 25/08/2018